facebook twitter instagram telegram
MENU

Partager cet article

Actualités

Sami Sihali, alias Sami le voyageur (2) : “ Je suis très sociable, je rigole et je parle avec tout le monde et je ne montre jamais que j'ai peur ”.

65 vues

Sami Sihali, alias Sami le voyageur (2) : “ Je suis très sociable, je rigole et je parle avec tout le monde et je ne montre jamais que j'ai peur ”.

Interview d’un passionné du voyage, de la découverte et du partage de ses aventures avec les autres

Par : Amin Abdullahi

Parlez-nous des différents plats que vous avez pu goûter. Ça change beaucoup vos habitudes, parfois, vous n’avez pas pu manger de viande.

Ça dépend des pays. Ça me rappelle par exemple le Vietnam, je ne mangeais que du poisson et du riz. Mais des petites parts de poisson, pas des grandes tranches.

Même chose en Amérique latine, je ne mangeais que du riz et du poisson. Même si en cherchant, on peut toujours trouver un restaurant qui propose du halal.

Quand je voyage, je ne me prends pas trop la tête. Je suis quelqu’un d’assez simple. Donc, je mange ce que je peux trouver sur mon chemin.

Lors de mon voyage en Amérique latine, je n’ai pas mangé de viande pendant un mois, C’était vraiment dur.

Je me suis rendu à Cuba et en sortant de la mosquée, un frère syrien m’a proposé d’aller au restaurant. On est allé alors dans un établissement libanais qui était halal. J’ai enfin pu manger à nouveau de la viande. Ça m’a fait énormément de bien.

Mais, le fait de ne pas manger de viande n’est pas vraiment un si grand problème. Comme au Mexique, où j’ai mangé des tacos avec seulement de la salade, des oignons et du guacamole. On fait avec les moyens du bord.

Sami Sihali, alias Sami le voyageur : “Lorsque je voyage, j’essaye d’y trouver un côté spirituel”. (1)

Est-ce que vous pouvez nous raconter une histoire de l’attaque à la machette ?

Ce qu’il faut savoir avant l’attaque à la machette, j’étais au Mexique, à Belize. Et là-bas, je me suis retrouvé face à une scène de crime. C’était un truc de fou. J’étais sur la route, et voilà que j’entends des sirènes de police. Je me suis demandé ce qui se passait, en traversant ce petit village dans les montagnes. Je passais par de petites routes et je voyais des gens me dire de ralentir. Je leur ai demandé ce qu’il se passait, et ils m’ont expliqué qu’un meurtre avait eu lieu. Du coup, j’ai posé des questions et j’ai filmé les personnes, en les interrogeant. Il faut savoir que je ne m’attache pas seulement d’importance à montrer tous les bons côtés du pays, je montre vraiment tout.

Donc j’ai posé des questions et on m’a expliqué que c’était dans une maison juste en face de moi, une personne a été assassinée à coups de machette.

Donc j’étais déjà choqué à ce moment-là.

Pour revenir à mon histoire, lorsque j’étais à Cuba, dans un magasin d’œuvre d’art, je discutais avec une dame, à la sortie de la boutique, et voilà que je vois derrière moi un homme avec une énorme machette s’attaquer à un autre gars.

Du coup, ça m’a rappelé ce qui s’était passé à Belize. J’ai vraiment eu la pression.

Lorsque je faisais le montage, j’ai voulu tourner ça d’un côté plus humoristique, sachant que la victime de cette attaque a survécu et allait bien.

Mon voyage en Amérique latine est vraiment incroyable, il s’est passé tellement des choses folles.

Un jour, je suis tombé en panne en pleine montagne. J’ai cru qu’on allait me dépouiller. Mais bon, après ça, tout s’est vraiment bien passé, j’ai pu rencontrer des personnes exceptionnelles, c’était vraiment magnifique.

Sami Sihali, alias Sami le voyageur : “ Je suis très sociable, je rigole et je parle avec tout le monde et je ne montre jamais que j'ai peur ”. (2)

Avez-vous eu des appréhensions avant de rejoindre certains pays ?

Je pense que ça m’est arrivé partout où je suis allé.

Bien sûr, certains pays sont plus tranquilles que d’autres. Mais bon, même dans les pays les plus tranquilles, il y a toujours des imbéciles.

Tu sais que ça peut être dangereux. Donc, en général, j’appréhende toujours le voyage.

C’est notamment la façon dont on se comporte avec les gens que l’on rencontre qui est importante. Il faut généralement éviter de montrer que l’on n’est pas à l’aise ou que l’on a peur.

Une fois, je suis allé voir un homme dans la rue en mode, je n’ai pas eu peur et je lui ai fait une blague parce qu’il ressemblait à Usain Bolt. Puis on a commencé à discuter.

Du coup, j’ai filmé et il m’a parlé de Bélize. Il m’a raconté énormément de choses et il m’a expliqué comment les gangs fonctionnaient, comment la police était corrompue, ce qui se passait dans la ville, etc.

Puis, il m’a expliqué qu’il faisait lui-même partie d’un gang. Je suis tout de même resté cool et impavide. Il faut vraiment être naturel avec les gens, comme je l’ai fait, et ne pas montrer que l’on a peur. Et ça, c’est vraiment une de mes qualités lorsque je voyage.

Je suis très sociable, je rigole et je parle avec tout le monde et je ne montre jamais que j’ai peur.

À suivre…

 

 

Commentaire (0)

Commenter

Votre E-mail ne sera pas publié.

Les articles les plus lus




Salat istikhara - la prière de consultation

En effet, il nous est possible de consulter notre Seigneur avant de faire un choix particulier. Cette prière est donc importante car elle nous permet de consulter Allah sur nos choix et d'éviter ainsi certaines...

Le mauvais œil en Islam : comment se protéger ?

Le mauvais œil  en islam est une réalité contre laquelle nous pouvons nous protéger. Il est donc de notre devoir d'être conscients de ce fait afin de pouvoir le combattre inchaAllah. Nous allons donc expliquer...

La prière de Tarawih et ses nombreux mérites

En ce mois béni, il est indispensable d'évoquer la prière de Tarawih, prière spécifique au mois de Ramadan. Nous allons donc définir la prière de Tarawih et exposer certaines de ses caractéristiques. Notre rappel se...

Gélatine de porc Islam : qu'en est-il des bonbons Haribo ?

Pour simplifier les obligations alimentaires, il est important de retenir que tout est halal sauf ce qui est par nature haram, c’est-à-dire illicite (porc, alcool), ou qui contient un composant qui rend haram (une certaine...

Invocations et Douaas après la prière

Le Dhikr (à traduire en français par l’évocation d’Allah soubhanou wa ta’ala) est largement recommandé puisqu’il s’agit d’une pratique exécutée par Notre Prophète Muhammad (sallAllahou 'alayhi wa salam) après ses prières. Voici les invocations à faire...

Épilation des sourcils en islam chez les femmes

De nos jours, la société de l’image dans laquelle on évolue, tend à nous faire assimiler l’idée que la beauté repose principalement sur l’apparence, ce que l’on reflète extérieurement, sans laisser beaucoup de place à la...

Qiyam Al-Layl - la prière de nuit

La prière n'est pas seulement un repos pour le croyant mais aussi une façon de s'engager dans un échange avec notre Créateur. Doubler les invocations ou le nombre de prières supplémentaires permet d'être gratifié de...