facebook twitter instagram telegram
MENU

Partager cet article

Actualités

Sami Sihali, alias Sami le voyageur : “Lorsque je voyage, j’essaye d’y trouver un côté spirituel”. (1)

191 vues

Sami Sihali, alias Sami le voyageur : “Lorsque je voyage, j’essaye d’y trouver un côté spirituel”. (1)

Interview d’un passionné du voyage, de la découverte et du partage de ses aventures avec les autres

Par : Amin Abdullahi

Présentez-vous d’abord et expliquez-nous l’origine de votre projet

Je m’appelle Sami Sihali, je suis originaire d’Algérie, plus précisément de la Kabylie.

Avant, j’ai toujours été commercial, je travaillais dans le domaine de la vente. Ça fait déjà un petit moment que je voyageais beaucoup, mais je ne faisais pas de vidéo. Il m’arrivait souvent des choses folles d’ailleurs. Je regardais beaucoup de vidéos sur Internet et ensuite, je me suis dit “pourquoi ne pas faire des vidéos tout simplement ?”. Je raconte mon aventure, je donne des conseils et c’est comme ça que par la suite, j’ai eu l’idée et ça s’est fait petit à petit.

Sami Sihali, alias Sami le voyageur : “Lorsque je voyage, j’essaye d’y trouver un côté spirituel”. (1)

Vous voyagez particulièrement dans des pays du tiers-monde tels que la Tanzanie, la Jordanie et la Malaisie. C’était un objectif ?

Moi je ne voyage pas que pour voir des paysages ou juste pour voyager, j’essaie de trouver un côté spirituel.

En tant que musulman pratiquant, ça me permet une ouverture d’esprit et lors de mes séjours, j’aime bien aller prier là où je peux, à peu près partout.

J’aime beaucoup, c’est vraiment le point le plus important lors de mon voyage. Le reste, c’est vraiment du bonus.

Une fois au Mexique, j’avais loué un véhicule, j’ai roulé et je me suis arrêté sur une plage juste pour faire ma prière. C’était super agréable.

Ou encore, au Costa Rica, où j’ai eu l’occasion de pouvoir prier dans une forêt.

Avoir la possibilité de prier n’importe où dans le monde ça n’a pas de prix. L’apport spirituel qui va avec, c’est le plus important, et ce, partout dans le monde.

 

Est-ce que par rapport aux autres pays que vous avez pu visiter, vous avez pu observer une différence dans la pratique par rapport aux musulmans de France ?

Évidemment, on observe une différence dans la pratique. Par exemple, j’ai pu être à Cuba où il n’y avait qu’une seule mosquée, mais elle réunissait déjà beaucoup de monde. Il n’y avait pas que des Cubains, d’ailleurs. Il y avait des Serbes, et même des Syriens.

Dans ces pays-là, les gens sont plus généreux et plus agréables.

J’ai eu une petite histoire d’ailleurs lors de mon passage au Costa Rica. C’est la même chose, il n’y avait pas beaucoup de mosquées quand j’y étais. Il y avait uniquement la mosquée à la capitale San José. Une fois, je m’étais rendu pour la prière de Ichaa et il n’y avait personne, la mosquée était fermée. J’aperçus une dame en face qui me remarqua. Elle prit son téléphone pour appeler quelqu’un. En fait, elle avait contacté son mari qui est venu aussitôt. C’était l’imam de la mosquée.

On a prié à deux, et après avoir terminé, on a discuté et il me raconta qu’il était originaire d’Égypte. Il s’est installé là-bas durant la guerre qui se passa dans son pays.

Il m’expliqua qu’en général, la mosquée n’est ouverte que le vendredi, puisque c’est le seul jour où il y avait assez d’affluence. La plupart des fidèles viennent des différents coins du pays et de la ville.

Les Égyptiens sont ceux que je rencontre le plus dans les mosquées. Ce sont souvent ceux qui émigrent le plus dans les différents pays (non-musulmans) que j’ai visités et qui diffusent ainsi l’Islam dans ces endroits-là.

J’ai également eu la chance d’aller au Mexique et j’étais allé dans un petit village là où j’ai pu trouver une petite mosquée. C’était magnifique.

Voyager seul, c’était un objectif ?

Oui. Totalement !

La plupart du temps, il m’arrive de voyager dans des endroits considérés un peu comme dangereux, tu ne sais pas ce qui peut arriver. Or, je n’ai pas trop envie de mettre en danger une personne qui pourrait m’accompagner. Tu ne sais pas ce qui peut arriver.

Pour ma part, ce n’est pas que je n’ai peur de rien, mais je fais mes prières et je me dis donc que s’il doit m’arriver quelque chose, c’était écrit.

D’un autre côté, je suis aussi plus tranquille.

Sami Sihali, alias Sami le voyageur : “Lorsque je voyage, j’essaye d’y trouver un côté spirituel”. (1)

Généralement je me lève très tôt. Il m’arrive de me réveiller à 5h du matin par exemple pour aller visiter. Je n’ai pas besoin d’avoir quelqu’un que je dois motiver pour sortir faire certaines activités qu’il n’a pas envie de faire. Tu as ainsi une plus grande liberté. Même si ça coûte plus cher de voyager seul.

À suivre…

 

Commentaire (0)

Commenter

Votre E-mail ne sera pas publié.

Les articles les plus lus




Salat istikhara - la prière de consultation

En effet, il nous est possible de consulter notre Seigneur avant de faire un choix particulier. Cette prière est donc importante car elle nous permet de consulter Allah sur nos choix et d'éviter ainsi certaines...

Le mauvais œil en Islam : comment se protéger ?

Le mauvais œil  en islam est une réalité contre laquelle nous pouvons nous protéger. Il est donc de notre devoir d'être conscients de ce fait afin de pouvoir le combattre inchaAllah. Nous allons donc expliquer...

La prière de Tarawih et ses nombreux mérites

En ce mois béni, il est indispensable d'évoquer la prière de Tarawih, prière spécifique au mois de Ramadan. Nous allons donc définir la prière de Tarawih et exposer certaines de ses caractéristiques. Notre rappel se...

Gélatine de porc Islam : qu'en est-il des bonbons Haribo ?

Pour simplifier les obligations alimentaires, il est important de retenir que tout est halal sauf ce qui est par nature haram, c’est-à-dire illicite (porc, alcool), ou qui contient un composant qui rend haram (une certaine...

Invocations et Douaas après la prière

Le Dhikr (à traduire en français par l’évocation d’Allah soubhanou wa ta’ala) est largement recommandé puisqu’il s’agit d’une pratique exécutée par Notre Prophète Muhammad (sallAllahou 'alayhi wa salam) après ses prières. Voici les invocations à faire...

Épilation des sourcils en islam chez les femmes

De nos jours, la société de l’image dans laquelle on évolue, tend à nous faire assimiler l’idée que la beauté repose principalement sur l’apparence, ce que l’on reflète extérieurement, sans laisser beaucoup de place à la...

Qiyam Al-Layl - la prière de nuit

La prière n'est pas seulement un repos pour le croyant mais aussi une façon de s'engager dans un échange avec notre Créateur. Doubler les invocations ou le nombre de prières supplémentaires permet d'être gratifié de...