Archives

Loi anti-niqab : interpellations musclées lors d’un rassemblement pacifique






Commentaires (10)
  1. Nasser dit :

    Salam ‘alaykoum wa rahmatallahu.

    Comme cela est loin de la description que donne Allah des croyantes, lorsqu’Il nous parle des filles de Shu’ayb, Il dit : « L’une des deux femmes vint alors le trouver en marchant pudiquement et lui dit : « Mon père t’invite pour te remercier d’avoir abreuvé nos bêtes. », mais aussi : « Dis également aux croyantes de baisser leur regard, de préserver leur chasteté, et de ne montrer de leur beauté que leurs vêtements extérieurs. […]Qu’elles ne frappent pas avec leurs pieds pour que l’on sache ce qu’elles cachent de leurs bijoux. Et repentez-vous tous devant Allah, vous les croyants, afin que vous récoltiez le succès. », les fonctionnaires de police ont du se « régaler »….

    L’ignorance est vraiment la pire des maladies.

  2. oumm ismail dit :

    salam alaykoum

    faut pas non plus chercher le baton pour se faire battre. tout cela est loin de la pudeur . et que pensaient elles récolter?

  3. soukayna dit :

    Elles ont raison , les hommes ne vont même pas au front pour leur propre femme SobhanAllah . Elles se battent pour leur droit et elles ont raison . C’était une démarche pacifique a la base … A l’epoque du prophete Alayhi salat wa salam il y avait quelques femmes qui ont combattu contre les Kafir ! Et Armées ! On est en france et nos droits sont les même pour tout le monde , si on ne fait rien demain c’est le hijeb qui sera interdit dans l’espace publique ! Et rien que d’interdire le nikab c’est tout sauf normal !

  4. néema dit :

    Sallam alaykoum je comprends les commentaires il est vrai que la pudeur implique de ne pas « s’afficher » délibérément dans des situations dont on connait la teneur et le but (humilier les musulmans par le biais de leur femme)et la bonne moralité voudrait que les musulmans retournent au source de leur croyance afin d’éviter tous les travers dans lesquels nous sommes tombés.
    Toutefois,je note également que les frères(hormis les chalghoumi,sifaoui etc…) se sont peu impliqués dans notre défense et cela depuis 1989(première affaire du voile à l’école)sans doute croyant bien faire et voulant éviter d’être accusés de domination sur les femmes voilées cpdt forcée de reconnaître que cette stratégie nous a conduit d’échec en échec à restreindre nos droits voire pire banaliser les agression envers nous (les soeurs).
    Mais al hamdulilah restons unis sur la voie droite et Allah fait tjs triompher La Vérité.

  5. ABOULOUNES dit :

    Le Prophète,Alayhi salat wa salam a dit :

    « Je me désavoue de tout musulman qui vie entre deux foyers de polythéistes. Il faut que le musulman et le polythéiste ne voient pas le foyer (le feu) l’un de l’autre. »
    ce que vous voyez maintenant sont des signes et des avertissements pour vous afin que vous compreniez que vous n’avez rien à faire dans les pays mécréants.

    Plutôt, il vous est obligé de faire la hijra et de quitter les pays mécréants pour aller dans un pays musulman.

    Et si une personne dit :

    « Je suis actuellement dans l’incapacité de quitter les pays mécréants pour aller vivre dans un pays musulman».

    Nous lui disons : Tu peux au moins quitter le pays mécréant où l’oppression est apparente pour aller vers un autre pays mécréant où l’oppression est moindre. Tu en es capable, tu peux déménager.
    .mème si c’est sur du long terme préparé votre hijra et Allah swt vous facilitera les choses incha allah Assalam alaykoum wa rahmatoullah y wa barakatouh

  6. Emmanuel dit :

    Bonjour à tous,

    Je suis tombé par hasard sur cet article en recherchant justement des informations sur cette femme prénommée Kenza. Je tenais à réagir, en tant que non musulman, non pas par rapport au fond du problème, mais à sa forme, notamment par rapport à la photo utilisée dans cet article et certains propos…

    Tout d’abord, pardonnez-moi, mais je trouve la photo particulièrement provocatrice. Tout comme la fameuse invitation Facebook de l’époque pour boire du vin et manger du cochon dans une rue principalement à communauté musulmane, je trouve que ce cliché d’une femme intégralement voilée souriant à la défiance d’une loi avec en arrière-plan une cathédrale va particulièrement loin et peut faire largement penser à une notion de victoire ou de domination… Et si on pense que je vais loin dans l’analyse, excusez-moi, mais on a bien trouvé que les 2 « S » de saucissons étaient calligraphiés comme ceux de « SS »…

    Je réagirai enfin à ABOULOUNES par rapport à cette notion de « mécréant ». Je te rappellerai (ou t’apprendrai…) que ce terme signifie quelqu’un qui n’a pas de rapport avec la religion, qui n’est pas croyant. Tu es donc en train de dire que les personnes qui ont une autre religion que la tienne (chrétiens, juifs, etc…) sont des mécréants. Ce sont d’ailleurs des religions monothéistes, je ne vois pas ce que tes extraits viennent faire là-dedans… C’est également bien péjorativement que tu parles de ceux qui ne croient en rien. Et leur liberté, à eux, de ne croire en rien ? Il y a dans ces propos de drôles de notions de libertés et d’égalités… Mais ça ne tient qu’à moi, pauvre mécréant…

  7. Nasser dit :

    Bonjour Emmanuel,

    J’ai trouvé votre analyse pertinente, aussi j’ai souhaité vous répondre (j’espère que mon frère Abou Lounes ne m’en voudra pas).

    Si l’on tape sur notre clavier le mot mécréant dans le dictionnaire électronique :
    Qui ne croit point les dogmes de la religion et qu’on regarde comme impie. Vous avez l’âme mécréante. Substantivement, Un mécréant. Il signifiait autrefois Qui est en dehors de la religion chrétienne et se disait surtout des Mahométans. Les peuples mécréants. Substantivement, Les mécréants.
    (selon le dictionnaire de l’Académie française)

    Le Larousse lui, s’approche plus de votre définition citée en avançant : personne qui n’a aucune religion.

    Il faut vous rappeler (ou apprendre cher Emmanuel) que chaque science est à placer dans son cadre et donc chaque terminologie. Aussi l’Islam a apporté un sens au mot en plus de celui connu par les arabes d’antan (puisque les Textes sont révélés en langue arabe).

    Le terme de kûfr (mécréance) signifie ainsi dans la langue arabe cacher une chose et la recouvrir.

    Dans la terminologie islamique on peut se contenter ici de citer le début de la définition du grand jurisconsulte Ibn Taymiyya : « Le fait de ne pas croire en Dieu ET Son Prophète Muhammad […] » (cf.Majmu’ al fatawa)

    Il n’agit donc là que d’un simple constat à la lumière des textes islamiques, et non une remise en cause de votre liberté de culte, de croire en une divinité (ou pas) etc. Bien au contraire, l’Islam invite à la justice et tolérance envers le non-musulman de manière générale et « aux gens du Livres » (juifs et chrétiens) en particulier. Ainsi celui qui ne croit pas au dernier des messagers (en autre) ne peut être considéré comme musulman, il est donc mécréant (kâfir) selon les Textes en Islam, de la même manière que celui qui croit au Prophète Muhammad -salallahu ‘alayhi a salam- aux yeux de l’Église est un hérétique, infidèle etc.

    En réalité il n’y a pas que les religions, pour exemple nos concitoyens gitans divisent les citoyens entre gadjo ou gitans, vais-je pour autant me sentir insulter de « gadjo » ? L’administration française entre étrangers ou citoyens français pour les gens sur un même territoire et les exemples ne manquent pas. Le fait d’être non-musulman (ou mécréant selon le terme mentionné dans les textes avec le sens qu’on a pu lui expliqué) n’implique pas que je remette en cause votre liberté d’être athée par exemple et je vous pense assez intelligent pour pouvoir faire le distinguo. Je pense même pouvoir dire, que je suis plus « en danger » que vous, au vu de cette campagne contre l’Islam, confuse, injuste, partisane et passionnelle.

    Enfin, et ce n’est là que mon (petit) avis : le judaïsme et le christianisme ne sont pas stricto sensu « monothéistes » (c’est là une simplification abusive) même si ils tendent vers l’unité du culte (selon les doctrines). Je vise par là le dogme de la Trinité, le culte des saints etc. Et je vous renvoie au « Petit lexique des idées fausses sur les religions » d’Odon Vallet mais c’est là un autre débat…

    Bien à vous.

  8. Emmanuel dit :

    Bonjour Nasser,

    Ce petit message pour vous remercier de vos lumières. Effectivement, je n’avais pas ces tenants et ces aboutissants concernant ce terme dans le monde arabe, et je l’avais pris plutôt d’une manière péjorative. Maintenant, je comprends mieux ces paroles, avec ce contexte. Contexte nécessaire par ailleurs, car par défaut, ce mot a une connotation très négative et son sens s’est dénaturé au fil du temps.

    Je voulais juste rajouter un détail par rapport à ces échanges. Je suis chrétien, et non athée, contrairement à ce que mon texte a pu faire croire. D’avoir terminé mon commentaire ainsi comme je l’ai fait était une pointe d’ironie pour faire comprendre que même si votre frère Abou Lounes ne parlait pas de personnes, mais de pays (une réponse qui a été faite par lui-même mais a été peut-être supprimée dû à une certaine violence verbale dans le message), c’est tout un peuple derrière ce ou ces pays qui sont concernés. Si on parle de la France, juste pour exemple car c’est de ce pays qu’il s’agit présentement, comment dire que la France est un pays mécréant (avec donc le sens que vous lui donnez, nous sommes d’accord) avec cette dernière qui est composée de 5 ou 6 millions de musulmans. Quand on fait le distingo entre une entreprise et des salariés, on parle de personne morale et personne physique. On ne peut pas faire la même chose d’un pays. Le pays existe à travers son peuple. On ne peut pas mettre une étiquette à un pays vide de population, donc tout le monde est étiqueté.

    Que vous ressentiez une sorte de pression ou campagne islamophobe dans le climat actuel, je le conçois. Mais en tant que musulman et français (je présume que vous l’êtes ?), vivez-vous personnellement mal votre foi dans ce pays ? Avez-vous envie de le fuir pour pouvoir vivre mieux votre foi ? La France est le pays des libertés, des droits de l’homme, même si tout n’est pas rose et qu’il y a toujours des choses à améliorer (sinon, ce pays s’appellerait Utopia). Mais quand j’entends les propos de Kenza, pour recentrer le débat actuel, je n’entends que le mot « droit » dans sa bouche. C’est ce que j’entends aussi de mes enfants quand ils se défendent de quelque-chose (« j’ai le droit de ci, j’ai le droit de ça »). Et bien quand ils me disent ça, je leur rappelle également que s’ils ont des droits, c’est parce-qu’avant tout ils ont des devoirs. Pour un exemple un peu plus fort, si vous marchez actuellement dans la rue avec le droit d’être en sécurité, c’est parce-que tout autour de vous, les gens ont le devoir de ne pas vous agresser. Et tous ces devoirs qui aboutissent à des droits forment un équilibre fragile, qu’on veut casser en ne prenant que les droits et ne respectant pas les devoirs. Et je trouve ça particulièrement dangereux de penser pouvoir prendre toutes les libertés sans se plier à quelques règles.

    A l’entendre, on est en France, allez-y tout le monde, c’est open bar. Mais la liberté des uns se termine là où celle des autres commencent. Et même si ça peut paraître contraignant, c’est grâce à cela aujourd’hui qu’elle peut se permettre de faire ce qu’elle a fait (notamment « braver » ce qui venait d’être interdit) sans avoir quasiment aucun problème (embarquée, certes, mais ressortie sans aucune amende). Elle ne se serait jamais permis cela, je le pense, dans un autre pays que la France; elle sait très bien ce qu’elle fait et où elle le fait. C’est de l’hypocrisie, voire de la lâcheté. Sauf qu’à trop tirer sur la corde, cette dernière finira par céder, et j’ai bien peur qu’à force de rébellion de la sorte, ce pays des libertés finisse par devenir un état policier. On n’a d’un pays malheureusement ce qu’on en fait.

  9. Nasser dit :

    Bonjour Emmanuel,

    Ravi d’avoir pu amener ma (petite) contribution ! Pour en venir à vous questions, oui je suis citoyen français, de parents algériens. Pour ce qui va suivre, je parlerai en mon seul nom et non en celui des musulmans de France que je n’ai pas la prétention de représenter ici. Je suis en parti d’accord avec vous, si l’État français ne professe aucune religion d’État officiellement, il est admis par tous que la France est un pays catholique (ce qui ne lui empêche pas de compter parmi ses citoyens des protestants, juifs, musulmans, bouddhistes, athées etc.) et la récente visite de notre président à Puy-en-Velay tranche en cette faveur.

    Vivre mal sa foi en France ? Je voudrai commencer par rappeler que personne ne renie qu’il y a de bonnes choses en France, dont nous avons tous profité par l’effort collectif que nos parents et nous avons produit au même titre que tous les citoyens. On ne peut tirer un trait sur toute une enfance, une scolarité et une vie en France, et ce n’est nullement l’objectif. Cela dit, je déplore l’usage abusif qui est fait de la laïcité en France, que je perçois comme un acharnement contre l’Islam. Jusqu’ici, je ne connais aucun musulman qui a voulu « prendre toute les libertés » pour ne vous citer, il existe des musulmans orthodoxes depuis des dizaines d’années et cela n’a pas semblé posé de problème jusqu’à alors. En résumé : cela devient de plus en plus difficile, entre stigmatisation, travail de sape « d’experts », confusion dans l’esprit des élus, les remarques que subit ma femme (elle a choisie de porter le voile il y a un an et demi seule bien entendu)…

    Fuir ? Je n’attends que de finir mon cursus médical, exercer une ou deux années pour aller vivre à l’étranger pour tout vous avouer. Ce climat qui s’installe lentement que je perçois comme dangereux pour ma foi, sous l’impulsion de mon épouse et le fait que j’ai toujours aimé voyager contribuent en autres à ce choix d’aller vivre dans un autre pays. Je ne me fais pas d’illusions sur ma destination future par ailleurs, et nous sommes prêt à faire ce sacrifice (confort matériel, système de santé etc.) pour préserver nos futurs enfants (si Dieu le veut).

    Pour ce qui concerne Kenza, je n’approuve certes pas son acte, mais je ne peux vous laisser dire que cette dernière est hypocrite ou lâche et que seul la France lui offre ce droit, « people » à la limite. La laïcité sous cet aspect est une spécificité, on le sait, très française, incompréhensible tant en Grande-Bretagne où douanières et policières peuvent porter le voile qu’aux États-Unis où le président ne peut être élus sans parler de Dieu. Elle a usé de son droit de manifester prévu dans la loi, mais n’a pas déclaré ceci à la préfecture (obligatoire selon la loi 3j avant si je ne dis pas de bêtise) de la même manière que les gens ont manifesté contre le projet de loi des retraites (une fois que la loi fût votée).

    « […] Et tu trouveras certes que les plus disposés à aimer les croyants sont ceux qui disent: «Nous sommes chrétiens». C’est qu’il y a parmi eux des prêtres et des moines, et qu’ils ne s’enflent pas d’orgueil. » (sourate Al-Maida)

    Nb : pour ce qui est du terme « mécréant », lors d’une discussion j’aime usé du terme « non-musulman » si je n’ai pas avant cela définit avec l’interlocuteur ce que j’entends par « kâfir », de craindre de le vexer voire blesser.

  10. Strauss S dit :

    As sallam aleykum .
    Heureusement que le ridicule ne tue pas ,beaucoup de nos soeurs seraient morte depuis longtemps.
    Assimiler une manifestation à un « combat » montre la limite de nos connaissances théologiques .Le pire des ignorants est celui qui ignore qu’il est ignorant.
    Je portes le niqab et je peux vous dire que vous avez votre part de responsabilité dans ce que nous vivons et dans l’ aggravation de notre situation .
    Vous ne faites que cristalliser les haines des non musulmans en agissant de la sorte.purée mais je rêve éveillée!ça me rend dingue de voir les musulmans se rabaisser de la sorte même si j’ ai archi l’habitude.On vous tend un panneau, et vous tombez dedans à pied joints.
    Vous invitez les journalistes chez vous, dans votre intimité ,qui par la suite feront des decoupages ,montage, ajouteront des commentaires et travestiront vos propos et vous utiliseront pour chier sur l’ islam(pardonner la vulgarité).on donne le bâton pour se faire battre et ensuite on s’étonne du résultat.
    http://www.aslama.com/forums/showthread.php/34723-Le-jeune-frère-Thomas-pris-au-piège-par-des-journalistes-du-Figaro
    Si un seul journaliste souhaitait donner une bonne image de l’ islam ,ça se saurait !!!
    entre ça et l’ autre qui fait une conférence de presse parce qu’elle a reçue une contravention ….
    Vous défendez votre religion en la transgressant et en faisant exactement ce que les non musulmans attendent de nous (et en les imitant de surcroît).

    Depuis quand les manifestations ont elles une source islamique?le prophète salali wa sallam manifestait ?et les apôtres?pourtant ils risquaient bien plus qu’une amende.Ils se faisaient torturés pour leur religion!que DIeu nous accorde une bonne fin .
    Pourquoi imiter les kufars ,puis venir s’étonner que cela n’ aboutisse pas.
    Ces femmes prétendent vouloir imiter les femmes du prophète salali wa sallam….J’ hésites entre rire(jaune )et pleurer.
    Aicha aurait probablement battue le pavé pour défendre l’islam.Elle serait probablement allée boire un verre au Fouquet’s.Rahi Allah renha.
    Agir de la sorte c’est tout, sauf défendre l’ islam.C’est nous tirer une balle dans le pied.
    Je portes le niqab et j’ en ai marre de ces exilées de l’ intelligence humaine incapable de faire une phrase grammaticalement correcte et qui vont sur les plateaux télés pour parler en notre nom et sois disant nous défendre.Parfois je me demande si votre cerveau est correctement irrigué.
    Dieu ait pitié de son peuple.

    As salât wa sallam walâ rasûl Allah.
    sallam aleykum.

Commenter

Your email address will not be published. Required fields are marked *