Archives

Un rapport du Haut Conseil à l’intégration préconise l’interdiction du hijab à l’Université






Commentaires (22)
  1. Abdenour dit :

    Assalamou alaykoum,

    Ce qui est surtout frappant dans le rapport ce sont ses conclusions (ou recommendations). On soulève des problèmes basés apparamment sur l’audition de certains reponsables dans certaines universités, sans en donner de lieu ni de chiffre, puis on conclut que pour résoudre ces problèmes il faudrait interdire le voile!

    A vous de trouver le lien cause à effet. Tout ça pour ça.

  2. nora dit :

    Et pour celles qui viennent de l’étranger? Algerie, maroc, tunisie, senegal… Elles sont nombreuses à être voilées surtout en sciences… Et les françaises qui iront dans les pays musulmans se serait bien alors qu’elles soient obligées de mettre le hijab. Ça plairait au gouvernement?
    Désolant…

  3. oum dit :

    déjà en 2003, on m’avait interdit le port du voile lors du passage d’une option, à la fac du mirail, ufr d’histoire….

  4. adeem dit :

    Salam alaykoum! Petite précision, le rapport parle aussi de chrétiens, mais pas de juif…, qui questionnerait les théories de Darwin pour pousser les thèses créationistes donc c’est plus global bon après ils concluent quand même qu’il faut interdire le voile et tous manger haram et on devrait trouver ça logique… On va bientot se retrouver dans la Tunise de Ben Ali en France…

  5. Sofiane dit :

    Asalam Alaykum,

    On tourne en rond en France.
    Je regarde regulierement les infos en France et en Angleterre, c’est simplement deux mondes. La France n’aime pas les musulmans, c’est un fait.
    Ici quelques liens vers des sites Anglais pour avoir une idee de l’etat d’esprit Anglais :

    Site du Borough de Newham, un des « arrondissement » de Londres
    http://www.newham.gov.uk/Pages/Services/ApplyForIt.aspx

    Tower hamlet, un autre  » arrondissement » de Londres ou la communaute musulmans est tres present

    http://www.towerhamlets.gov.uk/lgsl/501-550/539_cycling.aspx

    Les deux liens ci-dessous sont des liens de « mairies », dans des institutions publiques. Dans le privee, c’est pareil.
    Enjoy !
    .

  6. oumioumi dit :

    Salam aleykoum. C est quand meme impressionnant ce qu ils font !!!! au lieu d essayer de priver d enseignements les musulmanes n ils fairaient mieux de regarder les frais de scolariter abusifs de certaines universitées

  7. Oum Raihana dit :

    Cette information me serre le coeur et me donne les larmes aux yeux, je me dis sobhanaAllah comment va-t-on faire pour terminer nos études ? Après avoir subi l’humiliation & la gêne de le retirer au lycée on va encore subir ça à la fac ? lâ hawla wa la quwata ila billah

  8. amir dit :

    ils essaient de freiner l islam mais au contraire ils le renforcent et ca c est bien.
    Malheureusement meme en algerie , ca craint, vous avez vu les 500 algeriens qui ont decidé de faire un pique nique en plein ramadan par provocation, il n y a rien eu, aucune intervention,aucune arrestation, rien du tout que ca soit au niveau du gouvernement ou meme des algeriens musulmans.

  9. Abdelmajid dit :

    Salam ‘alaykoum,

    Très juste parole de @ Adeen, nous sommes entré de plein fouet, depuis plusieurs années maintenant dans la république française Laicarde version « Ben Ali ».
    La France n’a pas évolué, ne faisant qu’un pas de son statut de pays colonisateur, à celui de pays à la mentalité néo-colonisateur.
    Où l’on veut à tout prix dévoiler la femme musulmane, pour mieux l’assujettir au dictat sexuel dépravé du monde occidental.
    La laicité c’est la religion de ceux qui n’ont aucune croyance. La religion des athées négateurs et ignorants.

    La France veut des « Nabilla » partout, affichant leur poitrine à qui en veut, avec le QI d’une pintade. Mais surtout pas de femmes musulmanes pudiques, instruites et éduquées.

    Tous ces pseudos « musulmans » qui appellent tous les 5ans au vote, pour faire valoir soit disant son droit, pour voter pour le moins pire… Patati patata… Appelant ainsi les musulmans(anes) de France à voter pour les gauchos de base. Quand donc comprendrez-vous que la droite et la gauche c’est un seul et même parti, et qu’ils se partagent le pouvoir depuis la 2nde guerre mondiale (+60ans). Et que se sera toujours l’entente sacré pour créer des lois contre l’islam et les musulmans(anes). Vous aurez à rendre compte au Très-Haut de vos actions néfastes que vous avez eux auprès de vos frères et soeurs.

    C’est la jubilation dans tous les commentaires des articles des médias de caniveau, qui relatent cette information (20 minutes, figaro, libération etc.) comme sur tout article qui insulte de près ou de loin l’islam.

    Ces mêmes rachos français (qui sont de plus en plus nombreux) s’en donnent à coeur joie! Les mêmes qui vont en vacances au Maroc, Tunisie, Turquie, Dubai etc. pour bronzer à poil sur les plages au sable fin. Etant accueillis comme des rois par les populations locales. Et contraint surtout en rien du tout!

    Ah l’islam a bon dos pour masquer l’incompétence, la malhonnêteté, les mensonges, l’hypocrisie de bon nombre de braves gens de ce pays.
    L’arbre qui cache la forêt. L’écran de fumée sous les projecteurs.
    Décidément les collabos sous l’occupation nazi ont transmis tout leur savoir faire à leur descendant. On change pas une famille qui gagne…

    Ces gens sont des coeurs morts. Leur organe qui leur sert de coeur est noir de haine et de méchanceté. Cette même haine qu’ils crachent et qui ne reflète en réalité que la haine qu’ils ont pour eux-mêmes.

    Quelles perspectives dans cette impasse ? Allahou’alam.
    Seul cet avenir incertain nous le dira tôt ou tard

  10. orchiderrose dit :

    Salem aalikoum

    Et nos « amis » juifs ? Pourront ils continuer à obtenir leur derogation si les examens tombent pendant leurs fetes religieuse ?
    Mouais, pas la peine de repondre
    Navrant !
    Il est temps de se mobiliser

  11. Abou Asma dit :

    Derrière la mission qui voudrait interdire le voile à l’université, Alain Seksig. Depuis quinze ans, l’homme bataille contre le foulard, à l’école comme au travail.

    Une femme voilée dans un amphithéâtre d’une université à Marseille, en 2010 (PATRICE MAGNIEN/20 MINUTES/SIPA)
    La mission sur la laïcité, chargée de faire des propositions à l’Observatoire de la laïcité qui les transmettra au gouvernement, aimerait interdire le voile à l’université. Le Monde a publié ce lundi les conclusions provisoires de la mission.

    Il s’agirait de bannir des « salles de cours, lieux et situations d’enseignement et de recherche des établissements publics d’enseignement supérieur, les signes et tenues manifestant ostensiblement une appartenance religieuse ».

    Prudence cependant : ce groupe de travail n’a qu’une fonction consultative. Le président de l’Observatoire de la laïcité, Jean-Louis Bianco, a pris ses distances estimant que le rapport « n’engage que la mission laïcité du Haut commissariat à l’intégration qui n’est plus en fonction ».

    La mission sur la laïcité est conduite par Alain Seksig, ancien instituteur et directeur d’école, franc-maçon membre de la Licra (Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme) et du comité de rédaction de la revue « Hommes et migrations », devenu inspecteur général de l’Education nationale.

    Depuis quinze ans, le fonctionnaire a participé à de nombreux travaux visant à interdire le voile dans de nombreux espaces de la vie sociale : école, entreprise, université, établissement recevant du public. De séminaires en rapports, de tribunes en commissions, Alain Seksig a fait de la laïcité son combat.

    « On risque de transformer chaque musulman en intégriste »

    En 1999, il cosigne une tribune remarquée dans Libération avec Gaye Salom :

    « En acceptant le foulard à l’école, on risque de transformer chaque musulman en intégriste. L’Etat doit légiférer. Clarté, fermeté, laïcité. »

    Dix ans après la première « affaire du voile », cinq ans après la circulaire Bayrou, les auteurs réclament une loi sur la laïcité à l’école.

    Ils s’alarment de l’augmentation des conflits religieux dans le cadre scolaire, derrière lequel ils voient le sceau de l’intégrisme :

    « Le foulard dit islamique ne représente pas la religion musulmane mais bien la volonté des intégristes de dicter leur loi aux musulmans de France et de s’imposer, dans les faits, comme interlocuteurs des pouvoirs publics, notamment à l’école. Si le foulard représentait l’islam, des milliers de jeunes musulmanes, de nationalité étrangère ou française, le porteraient depuis longtemps. Chacun sait que ce n’est pas le cas. […]

    La nécessité de légiférer en la matière ­ comme c’est déjà le cas en Turquie et en Tunisie, par exemple, où l’exhibition de tout signe religieux à l’école est explicitement interdit ­ se fait tous les jours plus nette. »

    Six mois plus tard, Alain Seksig est nommé conseiller technique au cabinet du nouveau ministre de l’Education nationale, le socialiste Jack Lang. Il initie la commission sur la laïcité à l’école.

    « Sans enthousiasme débordant »

    Lorsque les débats de l’époque sur le voile à l’école se transforment en discussion législative, l’année de mise en place de la commission Stasi (2003), Alain Seksig est invité à une table ronde à l’Assemblée nationale. Il est alors chargé de mission à la direction de l’enseignement scolaire du ministère de l’Education.

    Devant la commission des affaires culturelles, familiales et sociales, Alain Seksig confie que « c’est sans enthousiasme débordant » qu’il en est « personnellement venu à cette proposition de légiférer ».

    « J’aurais préféré que la laïcité continue simplement à faire autorité, qu’ici ou là on ne la tienne pas pour datée mais au contraire, partout, comme faisant date. […]

    Nous avions le choix, il y a quatorze ans, lorsque éclata la première affaire du foulard. Nous ne l’avons plus aujourd’hui. »

    Il donne ensuite plusieurs exemples de difficultés rencontrées par le personnel éducatif, visant à étayer ses propos sur la laïcité en danger :

    des jeunes rompent le jeûne en classe pendant le ramadan ;
    d’autres demandent à faire la prière dans les établissements ;
    un parent d’élève aurait reproché à une directrice d’école primaire d’avoir laissé son fils de 3 ans manger du porc.
    Dix ans avant Jean-François Copé et le « pain au chocolat », Alain Seksig illustrait ses anecdotes de tranches de jambon :

    « Dans un grand lycée de la région parisienne, quelques élèves de confession musulmane ont souhaité se regrouper dans l’une des salles du réfectoire. Cela paraissait humain. Aucune opposition ne leur a été formulée. Aujourd’hui, cette salle a été totalement investie, annexée même, par plus d’une centaine d’élèves, et gare à celui qui oserait se présenter dans cette salle avec une tranche de jambon sur son plateau ! »

    Simultanément, le fonctionnaire se prononce en faveur de la création d’écoles privées musulmanes, pour les musulmans qui le souhaiteraient :

    « Libres à elles de passer un contrat avec le ministère de l’Education nationale pour respecter les programmes comme cela est possible pour d’autres confessions. »

    Décoré par la droite

    S’il a débuté sa carrière politique au cabinet de Jack Lang, Alain Seksig plaît aussi à droite. Il est fait chevalier de l’ordre du mérite par Eric Raoult (UMP) dès 1996. Et c’est Fadela Amara qui lui décerne la Légion d’honneur en 2008.

    Quel que soit le gouvernement en place, il fait preuve d’une remarquable longévité. En 2009, Nicolas Sarkozy le nomme au Haut conseil à l’intégration (HCI) où il siège toujours. Alain Seksig dirige les travaux de la mission sur la laïcité depuis trois ans.

    A ce titre, il ra rédigé un rapport sur le thème « Expression religieuse et laïcité dans l’entreprise », en 2011, qui conduit le HCI à formuler plusieurs recommandations pour résoudre « des situations conflictuelles en augmentation ». Il vise à concilier les exigences de liberté religieuse et de neutralité.

    Sur la vie en entreprise : « Que soit inséré dans le Code du travail un article autorisant les entreprises à intégrer dans leur règlement intérieur des dispositions relatives aux tenues vestimentaires, au port de signes religieux et aux pratiques religieuses dans l’entreprise (prières, restauration collective…) au nom d’impératifs tenant à la sécurité, au contact avec la clientèle ou la paix sociale interne » ;
    Sur l’accueil de la petite enfance et des personnes âgées : « Que le principe de laïcité régissant les services publics soit étendu » à ces structures, y compris quand elles prennent la forme d’associations.
    A l’époque le HCI salue la décision des prud’hommes de Mantes-la-Jolie, qui ont validé le licenciement d’une employée de crèche (c’est « l’affaire Baby Loup ») refusant de retirer son voile. C’était avant que la Cour de cassation ne l’invalide. Comme le ministre de l’Intérieur Manuel Valls, Alain Seksig a regretté publiquement cette décision. Il appelle à modifier la loi.
    En ce qui concerne l’interdiction du voile à l’université, Abdallah Zekri, président de l’Observatoire contre l’islamophobie, affirme que « l’Université de Lille, qui avait tenté de le mettre en application à la fin des années 90, “a été retoquée par le Conseil d’Etat”.

    Effectivement, c’était en 1996. Un arrêté du doyen de l’université Lille 2, qui empêchait deux étudiantes de rentrer dans l’enceinte de la fac avec leur foulard, a été cassé par la plus haute instance administrative. Dans son arrêté, le Conseil d’Etat a jugé la décision illégale. Si le gouvernement veut contourner cette jurisprudence, il devra changer la loi.

  12. lm dit :

    Assalamu alaykum wa rahmatuLlah.
    C’est une loi à laquelle je m’attendais! Choquant mais banal! Ba oui! Après tout, les musulmanes doivent faire comme leurs mères et leurs grands mères : rester à la maison, incultes à faire à manger et des enfants!
    On n’a pas besoin d’écrire mille mots pour connaître le but de ce rapport et de ce qu’est la laïcité, car LEMONDE fait une citation résumant tout du rapport :
    « Nous entendons nous faire notre propre religion », indique-t-on à l’Observatoire.
    Au moins c’est clair et gare à celui ou celle qui me dira qu’on peut être musulman et laïque!
    Wa Llahu a’lam

  13. Céline dit :

    Ce ne sont là que les signes de la fin du monde. Frères et sœurs tenez bon et invoquez le tout puissant. Ce rapport ne parle pas des demandes de la communauté juive de décaler les examens de n’exiger que des surveillants hommes…. Allah moustahene. La franc va se priver de ces sœurs sérieuses et intelligente qui font souvent des études de médecine a l’heure ou il manque des médecins en France. Mais pour certains depuis la nuit des temps c’est la chasse aux musulmans

  14. abdellatif dit :

    Le haut con-seil a la désintégration qui l a dit !

  15. Batoul dit :

    Assalamu aleykum,

    Nous leur renvoyons leur propre noirceur, leurs péchés, leur perdition. Je vois cette société se dégrader années après années et de plus en plus vite, nous pourrions etre cette lumière dont ils ont tant besoin, mais certains la refusent obstinément.

    Pourtant je pense que nous allons assister à de plus en plus de conversions, parce qu’ indéniablement les gens souffrent dans cette société très malade; dans ma famille non musulmane je le perçois très distinctement, il n’ est plus rare que certains passent la journée à la maison juste pour reprendre leur souffle, meme les plus hostiles à l’ Islam comme le fut pendant des années ma propre mère me demandent aujourd’ hui conseil ou me racontent leur mal etre. Cet état de perdition va en amener plus d’ un à chercher refuge auprès d’ Allah ‘ ala avec cette conscience que, sans la religion, l’ etre humain n’ est pas grand chose. Il faudra que nous soyions là pour les accueillir, tant que nous sommes dans ce pays, il faut que nous soyions très attentifs et que nos maisons deviennent des endroits de quiétude propices à soulager les souffrances de nos proches non musulmans, mais pour cela il faut que nous devenions excellents dans notre religion, vraiment excellents, car, comment pourrions-nous enseigner l’ Islam par notre seul comportement, si nous ne connaissons pas notre religion, si nous sommes fragiles, si nos foyers sont des foyers malheureux. L’ Islam nous apprend à devenir des rocs, des personnes solides, des incorruptibles, des gens de bien, nous devons savoir très exactement ou nous allons. C’ est un gros effort qu’ Allah ta’ ala nous demande pour ces prochaines années, mais il n’ y aura de résultats qu’ à ce prix, ici-bas et dans l’ au-delà.

    Assalamu aleykum

  16. Melissa dit :

    Salam aleykoum. C’est eux qui creent le soit disant repli communautaire avec leur loi en interdisant (soit disant involontairement) l’éducation a cette population musulmane. En quoi est ce que le voile les derange encore une fois ! Leurs seuls buts : interdire l’éducation a une partie de la population et nous faire partir Allahu akbar !

  17. dawood dit :

    salam,

    tandis qu’ici on interdit à nos sœurs de poursuivre leurs études, dans certains pays musulmans ont gracie des pédophiles européens…chercher l’erreur !

  18. celine dit :

    Les bons seront dans [un jardin] de délice,

    23. sur les divans, ils regardent.

    24. Tu reconnaîtras sur leurs visages, l’éclat de la félicité.

    25. On leur sert à boire un nectar pur, cacheté,

    26. laissant un arrière-goût de musc. Que ceux qui la convoitent entrent en compétition [pour l’acquérir]

    27. Il est mélangé à la boisson de Tasnim ,

    28. source dont les rapprochés boivent.

    29. Les criminels riaient de ceux qui croyaient,

    30. et, passant près d’eux, ils se faisaient des oeillades,

    31. et, retournant dans leurs familles, ils retournaient en plaisantant,

    32. et les voyant, ils disaient : « Ce sont vraiment ceux-là les égarés ».

    33. Or, ils n’ont pas été envoyés pour être leurs gardiens.

    34. Aujourd’hui, donc, ce sont ceux qui ont cru qui rient des infidèles

    35. sur les divans, ils regardent.

    36. Est-ce que les infidèles ont eu la récompense de ce qu’ils faisaient?
    sourate les fraudeurs,
    Un jour mes sœurs et aussi mes frères ça sera votre tour de rire des gens qui nous font la guerre

  19. Batoul dit :

    A condition d’ y parvenir.

  20. Djallil dit :

    La laïcité de France n’est qu’une nouvelle religion. Elle est franc maçonnique et est en guerre avec l’islam.

  21. yakeen dit :

    Assalamou alaykoum
    Ce genre de lois liberticides et dirigée contre un même groupe me dégoute au plus haut point. J’ai bcp de peine pour les filles, les soeurs et les mamans musulmanes à qui on voudrait interdire le chemin de la science.
    Soyons patients et comptons sur Allah qui nous aidera à faire face à leur plans sataniques. Soyons unis et luttons pour que ce genre de lois stupides ne soient jamais votées Incha Allah.

  22. Ismail dit :

    salam alaykoum,

    Rien de surprenant si ce n’est qu’à notre époque ceux qui détestent l’islam contredise leurs propre principe…

    Sinon le Coran est claire:

    « Ni les Juifs, ni les Chrétiens ne seront jamais satisfaits de toi, jusqu’à ce que tu suives leur religion. – Dis leur: «Certes, c’est la guidance d’Allah qui est la vraie guidance». Mais si tu suis leurs passions après ce que tu as reçu de science, tu n’auras contre Allah ni protecteur, ni secoureur. » Sourate 2 verset 120 traduction approximative du sens du verset.

    Toute ces lois ne sont au final que le reflet de leurs haines interieur, (interdiction du voile à l’école, voile intégral dans la rue, discution sur les cantines « hallal » (un très grave problème…!), ) demain se sera peut être le port de la barbe pour les hommes et le port du voile dans la rue sous prétexte que c’est un signe ostentatoire dans « l’espace de la république Laïque… »

    Avec tous cela on nous dit que la « laïcité » est la pour laisser les individus pratiquer leurs religions librement. C’est n’est biensur en réalité qu’une arme à l’encontre des religions.

    Le christiannisme ayant été modifier et les sources non préservé n’avait pas les outils ou la capacité de resister avec la laïcité, mais avec l’islam cela ne se passe pas comme « prévu » pour eux car c’est une religion « codifier » dans le sens ou elle a été préservé de l’ajout et qu’il y a des chaîne de transmetteur et des savants du hadith. Le Coran également est toujours en langue arabe, aussi l’islam englobe la vie privé tous comme la vie dans la sphère publique, on ne peut donc pas cantonner cette religion dans une maison, ayant compris cela il faut maintenant supprimer tous signe exterieur qui dérange l’ordre de « la laïcité ».. ou de la républic même si il faut contredire par cela ses propres principes !

Commenter

Your email address will not be published. Required fields are marked *