facebook twitter instagram
MENU

Partager cet article

Paramètres des cookies

Le visiteur du site Ajib.fr est informé que des cookies peuvent s’installer automatiquement sur son navigateur internet. Un cookie est un petit fichier texte au format alphanumérique déposé sur le disque dur du visiteur par le serveur du site visité ou par un serveur tiers (régie publicitaire, service de web analytique, etc.) qui sert à enregistrer les informations relatives à la navigation sur le site.


Le visiteur peut paramétrer son navigateur internet sur la façon de gérer les cookies, de la manière décrite sur le site www.cnil.fr



Paramétres J'accepte
Archives

Musulman et devenir propriétaire: Mission impossible?

6 894 vues

img_1

Muslim_family


Grande nouvelle annoncée par Al Kanz cette semaine, il serait désormais possible de financer un bien immobilier sur 15 ans (au lieu de 10 ans auparavant) au travers d’une transaction de Murabaha.

Devenir propriétaire: Un vrai casse-tête pour le musulman français.

Alors que la communauté grandi en France, que les générations passent, on parle de la 4eme voire 5eme génération, la question du logement et de l’accès a la propriété devient de plus en plus importante.

L’accession à la propriété est le rêve de nombreuses familles musulmanes. A moins d’être un riche héritier, ce rêve est difficile à réaliser lorsque le seul moyen est de passer par un financement bancaire conventionnel ribawi. La patience est alors de rigueur, Dieu est certainement avec les patients. » Coran 2/153. Comme le rappelle Al Kanz dans son article, La pratique de riba fait partie des grands péchés en islam. L’acte est si grave qu’il provoque la malédiction de Dieu et de son Prophète (paix et bénédiction sur lui). Le Prophète (paix et bénédiction sur lui) lui-même nous rappelle que la pratique de l’usure comporte 72 degrés dont le moins grave est assimilable à commettre l’acte sexuel avec sa propre mère? Certains vont se cacher derrière des avis minoritaires sortis de leur contexte invoquant le principe de nécessité (dharura)…Ayant vécu dans l’une des cités les plus pauvres de France, l’endurance et la souffrance sont parfois plus efficace pour faire grandir la foi, que l’aisance et le confort.

La vente à terme: Une solution encore mal exploitée en France

Heureusement de plus en plus de solutions s’offrent à la communauté qui fait preuve d’initiative et de patience pour trouver des solutions qui puissent faire progresser la communauté vers le haut. Si la première qui nous vient en tête en ce qui concerne l’achat d’une maison ou d’un appartement, est le prêt bancaire, sachez qu’il existe d’autres solutions peu connues du public comme la vente à terme. La vente à terme est une vente immédiate avec un paiement à terme du prix ou d’une partie du prix sur une durée connue, c’est l’inverse d’un viager ou la date est inconnue. La vente à terme est une formule de vente méconnue qui offre des avantages certains et surtout elle permet sous certaines conditions d’être totalement en harmonie avec les principes islamiques.

La finance islamique: En pleine essor mais encore des difficultés légales

Première à proposer des solutions de financement compatible avec la charia, easi570 a su se faire connaitre et se faire une place dans la communauté au travers d’une stratégie de vulgarisation de la finance islamique pour quelle puisse être accessible à tous. La finance islamique, cela fait plusieurs années que l’on entend parler de ce phénomène. On a vu des masters et des formations universitaires en finance islamiques. On nous rappelle à juste titre les bienfaits de la finance islamique  pour la communauté et la notion de bienfaisance qui va avec comme nous le rappelait le Dr Abdul Halim Ismael, récemment récompensé par le Royal Award for islamic finance lors du dernier forum économique islamique mondial (WEIF). Pourtant toujours pas de banque islamique en France !!

L’établissement financier easi570 propose désormais avec son partenaire Banque Chaabi, le produit phare de la finance islamique, le murabaha immobilier. Le grand problème de la finance islamique contrairement à la finance conventionnelle, ce n’est pas la liquidité des fonds mais la régulation en place. Le principe de base des structures de financement islamiques, est l’existence d’une transaction économique réelle. Pour faire simple il s’agit souvent d’un échange économique. Je vous achète le bien pour vous le revendre. On ne prête pas simplement de l’argent. Jusque présent le murabaha était limite dans le temps et ne pouvait se faire que sur une période de 10 ans, ce qui rendait les mensualités assez lourdes. Désormais ce n’est plus le cas, la législation ayant évolué en autorisant le financement par murabaha sur 15 ans.

Cette évolution positive pour le développement de la finance islamique ouvre de grand espoir pour de nombreuses familles musulmanes désireuses de devenir propriétaire un jour. Espérons qu’Allah nous facilite dans cette entreprise et contribue à l’épanouissement de toutes les familles musulmanes en France et dans le monde avec un toit sur la tête.

Pour en savoir plus :

Qu’est-ce que le murabaha par easi570?
Commentaires (33)
  1. As salam alaikoum

    En effet une bonne nouvelle sur la forme, mais sur le fond, la société easi, ne prend pas de risque et ne semble pas appliquer le principe de murabaha( achat du bien et revente avec marge et échéance); car après avoir effectuer une simulation sur leur site et une simulation sur un site de crédit classique(que tous le monde peut réaliser), il apparait que c'est identique il n'y a que le terme "marge" et "intérêt" qui change (les tableaux d'amortissement sont identiques), j’espère me tromper mais je ne vois pas de différence avec un crédit bancaire à intérêt X, si ce n'ai le terme intérêt du tableau d'amortissement, qui à été remplacer par Marge.
    ALLAH et le plus savant.

  2. Salam aleykoum,

    Bonne nouvelle, perso je ne comprends pas forcément l'engouement de la communauté a devenir propriétaire a tout prix, il y a des priorités bien plus importantes... Tout disparaitra de toute façon ou finiras dans une bataille d'héritage ... Travaillons avant tout pour acquérir l'au delà .. Ce qui ne veut pas dire que ce n'est pas louable de vouloir SA maison :)

  3. Concernant ce type de financement il y aura toujours des "disputeurs" ou esprits chagrins comme dit Alkanz :) wa Allah ou ahlem

  4. L'ordre nous a été donné de quitter cette terre de mécréance et soubhan'ALLAH les musulmans veulent acheter et s'y installer... Incroyable !

    1. Terre de mécréance... Qu'est ce qui ne faut pas lire... Dieu a crée cette terre au cas où tu ne l'aurais pas oublié.
      Au moins les musulmans ici ont la possibilité d'acheter, d'envoyer leur enfant à l'école, de manger et de pratiquer leur religion.

  5. as selemou wa aleikoum
    VOUS ETES hors sujet.....C'est une solution bancaire alors ne dites pas mais pourquoi ils veulent rester ici ou par la. Ça vous interrésse, et bien avance. Si non, change de site

  6. http://youtu.be/uhHOEpEJUU8

  7. Salam alaykoum k'ALLAH facilite l’accès aux biens immobiliers à tous les musulmans du courage amine.........

  8. Salma aalikoum

    Pourquoi vouloir être propirietaire à tout prix ??
    Encore une idée qu'on veut nous mettre dans la tête

    Sans cela on serait malheureux ?
    Non merci je ne suis pas esclave de la société de conso ...

    Un antidote : az zouhd qui signifie l'ascétisme

    Salam aalikoum

  9. salam

    c'est une bonne chose d'être propriétaire, de toute façon on est amené à payer un loyer tout les mois, autant que sa finisse par devenir NOTRE maison/appartement au bout d'un certain temps. Mais ça c'est sur plusieurs décennies... mes parents ont fait l'erreur de ne pas acheter à leur époque c'était "facile" comparé à aujourd'hui, résultat ils continuent de payer une location et l'argent bah c'est pas pour notre propriété!
    CEPENDANT je me demande si ça vaut le coup de s'engager sur 20 ans voir plus (on sait meme pas ce qu'il adviendra demain!?)pour acheter un bien sur une terre de mécréance, la vie pour les musulmans ira pas en s'améliorant, alors me lier avec un contrat sur des dizaines d'années ici ça me tente pas, notamment avec une hijra en vue.

  10. Salam,

    Qu'entendez-vous, au sujet de la vente à terme, lorsque vous dites, "sous certaines conditions"?

  11. Certains vont se "cacher" derrière des avis minoritaires sortis de leur contexte "invoquant le principe de nécessité..."
    Le terme se cacher me parait mal saint, insidieusement il cache peut être un manque de responsabilité ou de se remettre à un avis qu'il lui même est exprimé mon pas sur une Fatna un avis, d'un conseil européen et donc dans le contexte... Les gens qui se fit à cette vis non pas a rougir ou a se cacher, enfin ça reste mon avis. De plus que l'avis soit majoritaire ou minoritaire n'est pas en soit un réelle argument du point de vue religieux. Aussi se genre de crédit est une bonne chose rien avoir avec ascétisme,ça permet d'améliorer ses conditions matérielles, cela au contraire si bien géré peut même être une recommande. Car avec une meilleure situation du financière ont peu plus facilement et efficacement aide les autres. Wa Allahou a´lam

  12. À la fin, je parle bien sûre crédit achat (murabaha) ... Pas de entendu j'espère . Et j'espère qu'il sera bientôt banaliser et qu'on pourra donc avoir une vrai alternative

  13. le faite d'être propriétaire peut inchaAllah permettre de faire des economies sur le long terme et donc de faire plus dons fisabililah et donc inchaAllah avoir plus de hasannettes ... investir ici bas ne veut pas forcément dire délaisser l'au-delà au contraire.
    Allah ou ahlem

  14. en France c'est pas forcément intéressant de devenir propriétaire d'un bien immobilier car avec tout les impôts et taxes derrière a payé oute les années c'est a réfléchir à 2 fois. le mieux serait ailleurs et petits à petit selon les moyens de chacun et assire une hijra a des enfants c'est une initiative des plus importantes. ....

  15. Salam 'aleikoum,

    Combien paie easi570 pour la publicité faite sur votre site et le site al-kanz ?



    Cf le lien suivant avec les avis des cheikh Al-'Uthaymin et Al-Albani qui indiquent bien que c'est HARAM:
    http://www.salafs.com/modules/news/article.php?storyid=10052

    Je m'adresse ici à ces soi-disants banquiers "islamiques": Ne rusez pas avec ALLAH et craignez ALLAH.

    Quant aux musulmans qui ne trouvent pas de solution de financement licite pour acheter un bien immobilier, qu' ALLAH nous facilite et qu'il nous pardonne nos péchés.

    1. 0 euros...Cher Farid, il faudrait que vous exploriez la notion d'Ikhtilaf au lieu d'etre dogmatique.

  16. Salam 'aleikoum,

    S'il n'y avait pas d'excédant des petro-dollars, (les monarchies du Golf cherchent des palcements pour leur argent) et une autorisation de Bercy (Ministère des Finances Français) pour concurrencer la place de Londres, toute cet soit disant finance "islamique" n'aurait jamais vu le jour en France. Donc arrêter avec votre soit disant travail que vous avez fait pour permettre la finance "islamique" en France.
    Un banquier reste un banquier.

  17. Salam 'aleikoum,
    Merci pour votre réponse ajib.fr, à voir si c'est la même réponse pour al-kanz (je leur poserais la question) ...
    La notion d’Ikhtilaf je la connais il n'y a pas de problème. Mais venir donner la morale sur riba et proposer des solutions qui ne sont pas approuvés par tous les savants et sans informer les musulmans que des savants l'ont indiqué comme haram, je pense que c'est de la rétention d'information.
    Imaginons 2 minutes que cheikh Al-Uthaymin et cheikh Al-Albani ont raison et que c'est HARAM (voir pire que l'intérêt car il y a la ruse), est-ce vraiment une Grande nouvelle ?

    1. Imaginons 2 minutes que les autres savants ont raison, est-ce vraiment une grande nouvelle? Puisque vous connaissez la notion d'Ikhtilaf, vous devez en connaitre les consequences sur le Haram et le Halal. Le choix des un n'est pas haram aux autres.

  18. Salam 'aleikoum,

    Qalam Ajib, j'avoue que ma notion d'ikhtilaf n'est pas celle dont vous avez donné la définition. L'ikhtilaf c'est la divergence d'avis entre des savants. Je ne connais pas les implications auprès d’ ALLAH.
    Cette notion de halal pour les uns et haram pour d’autres ne s’appliquent que dans des cas précis liés à des personnes spécifiques dans des situations spécifiques, (cas de dérogation), pas à tous les musulmans de la Terre.
    Dans des cas généraux, comme la pseudo vente « mourabaha » faite par les pseudo banques islamiques, c’est soit halal, soit haram, et ALLAH est le plus Savant.
    Il se peut que si c’est haram, ALLAH pardonne à ses serviteurs car il est Indulgent, mais il ne faut pas rendre halal quelque chose de haram et vice-versa.

    Il se peut que (j’avoue ne pas être sûr de ce point) ce soit des rabbins juifs qui ont autorisé à leur coreligionnaires leur ruse de poser les filets le vendredi et de les récupérer le dimanche. Est-ce que pour autant leur ruse est devenu halal ?

    1. Il faut alors revoir la notion d'Ikhtilaf. Il ne s'agit pas de rendre quelque chose haram, halal. Il ne faut pas blâmer, ni créer de fitna avec ceux qui choisissent un avis différent de celui du tiens. Le jugement de valeur, l'arrogance et le ton de tes messages indiquent le peu de respect que tu as pour tes frères et sœurs qui font un choix différent du tiens sur un sujet dont l'ikhtilaf est avéré. Tes comparaisons avec les juifs ne reflète que ton choix et ne représente en aucun cas ce que d'autres ont accepté. Ton choix je le respect. Seul Dieu est savant.

  19. Rectification:D'après le tafsir d'Ibn Kathir, Les rabbins (docteurs) juifs les réprimandèrent et cela était donc le fait de certains juifs pas de leur rabbins qui leur avait interdit. Ils divisèrent la ville en deux parties en construisant un mur qui les sépare et chacune des deux parties avait sa propre porte.

    Néanmoins, cela n'empêche qu'ils ont rusé avec ALLAH.
    Ce comportement des juifs qui ont transgressé le sabat n'est pas exclusivement un comportement des juifs de cette cité, mais un comportement dont nous pouvons être nous-même coupables en tant que musulmans. Les enseignements du Coran concernant ces faits de peuples antérieurs doivent nous servir d'exemples à ne pas suivre ou à suivre selon les récits.

  20. Salam 'aleikoum,

    Qalam ajib, Mes comparaisons avec les juifs sont approximativement les mêmes que ceux du cheikh Al-‘Uthaymin sur le lien suivant :
    http://www.salafs.com/modules/news/article.php?storyid=10052

    Est-ce que tu traiterais les propos du cheikh d’arrogance ou d’irrespect quand il compare cette ruse à celle des juifs qui ont transgressé le samedi ou bien tes commentaires sur l’irrespect et l’arrogance ne s’adresse qu’au simple musulman comme moi et pas au savant ?

    Les seuls que je blâme ce sont ces soit disant banquiers "islamiques", pas les musulmans qui n'ont pas trouvé d'autres choix et qui essaient d’éviter le maximum les interdictions d' ALLAH et pour qui j'ai beaucoup de respect, qu’ ALLAH accepte leur efforts et incha ALLAH leur efforts et leur intention seront récompensés. Relis bien mes commentaires et ne les interprète pas à ta convenance.

    Ce qui m’embête dans cette histoire je ne parle pas sur le site ajib.fr, c’est d’annoncer la guerre d’ ALLAH et son prophète et le feu de l’enfer à ceux qui font un emprunt hypothécaire auprès d’une banque conventionnelle et d’annonce la bonne nouvelle à ceux qui font l’opération de la moubaraha pour acquérir un bien immobilier alors que ces opérations sont similaires (ce n’est pas uniquement moi qui le dit ce sont les savants que je t’ai cité).
    Voilà l’hypocrisie que je dénonce.

  21. Et merci de ne pas parler de fitna, dès qu'on donne un avis différent du tien.
    Si on donnait toute les informations aux musulmans ou du moins les avis divergents sur ce sujet ce serait déjà être un peu plus objectif et permettre au musulman de choisir ce sur quoi son coeur est le plus apaisé. Or sur la plupart des sites, rare sont les auteurs qui indiquent que des savants l'ont interdit pour tel ou tel raison.
    Donc on a l'impression que c'est faire de la publicité pour un produit.
    J'ai jamais vu sur le site de ajib.fr, oumma.com ou Al-kanz.org, des articles montrant que des savants avaient indiqué l'opération de mourabaha comme haram et les raisons donc là aussi il y a une hypocrisie.
    L'islam ce n'est pas ça.

    1. Pourquoi être agressif cher frère Farid? Il s'agissait de votre ton que je trouve arrogant, agressif et irrespectueux. Vous ne pouvez blamer des gens qui ont fait un choix différent du votre quand il s'agit d'un sujet sur lequel il y a ikhtilaf. C'est sur ce point que je parle de fitna et non pas sur l’énonciation de différents avis. Si vous aviez évoqué les différents avis sans pour autant acculer l'auteur, le site et toutes les personnes ayant fait un choix différent du votre, je n'aurai pas soulever ni répondu a votre commentaire. Je ne parle même pas des accusations de remuneration et autres qui entre dans le cadre de la calomnie...mais c'est une autre histoire, seul Allah est savant.

      Encore une fois je vous invite a revoir la notion ikhtilaf (ce qui est licite ou illicite et de la liberté de choix) car lorsque vous accusez un autre musulman d'hypocrite cela est une grave accusation. Du temps des grands imams même en cas d'ikhtilaf (et il y en avait un bon paquet) jamais ils n'en venaient a l'insulte. Engagez vous dans la sérénité et le respect au lieu de l’agressivité et l'arrogance de la vérité absolue. Seul Allah est savant.

  22. À qalam ajib Je trouve dommage qu'en tant qu'ambassadeur du site ajib, vous preniez les choses de cette manière, le frère Farid n'a voulu que donner son opinion. et en tant que musulman nous devons nous alerter en cas de doute sur un sujet surtout quand il s'agit d'un achat d'un bien immobilier

    1. @Karima, comme je l'ai déjà dis, j'ai aucun problème a ce que d'autres avis soit publie (et vous pouvez le voir dans de nombreux commentaires d'article. Par contre l'insulte et la calomnie comme l'a fait le frère Farid ne sont pas tolérable. Avoir un avis différent sur un sujet ikhtilaf n'autorise pas de considérer les autres comme des pécheurs ou pire de les insulter.

  23. . Quant à l'agressivité : si pour vous donner une opinion inverse au sujet évoqué, c'est être agressif et bien je vous invite à revoir la définition. Si même entre frère et sœur en islam on commence à se traiter d'agressif, on va bientôt finir par se traiter de terroristes et pire encore Allah ister. que Dieu nous préserve de la turpitude et qu'il nous guide sur le droit chemin !

  24. Salam aleykoum,

    La question qu'on doit se poser cher frère Abousajida, ce n'est pas la différence de terme ou bien évaluer le montant qu'on va payer par rapport au crédit classique... Il s'agit plutôt de voir si tu "achètes" de l'argent ou bien un produit tangible. Dans le cas de la société easi si c'est un vrai organisme islamique il doit te vendre un bien que tu pourras acheter par mensualités. Il endosse donc des risques car il est propriétaire du bien (et assume les domages). En revanche une banque classique ne prendra jamais le risque de prendre dans son bilan une maison et te prêtera de l'argent (ce qui ne doit JAMAIS être un sous jacent en islam, mais juste un moyen d'échange) et l'argent tu devras le rembourser d'un montant supérieur (risque de liquidité dû au temps la banque te prête et utilise la durée afin de justifier les intérets = riba). J'espère avoir montré une des nuances qu'il y a entre ces 2 institutions, maintenant c'est un sujet large qui demande une longue réflexion. Mais dans tous les cas, Allah sait mieux et qu'Il nous guide sur la bonne voie in cha Allah

  25. Petite coquille dans mon msg precedent désolée.

    As salam aleykoum.
    Je tiens à vous faire part de mon avis sur la finance islamique proposee par les banques suite à la lecture d'un frère qui a fait une étude poussée à ce sujet.
    1) est il normal que la marge augmente selon que l'on emprunte sur 10 ou 15 ans ? Ça signifie que le temps fait augmenter la marge ce qui est de l'usure
    2) comment se financent ces banques islamiques ? Sur un marché financier où elle emprunte comme toutes les autres banques, c'est à dire avec intérêt. DC quoiqu'il arrive elles pratiquent l'usure elle même pour financer des prêts soit disant sans usure
    3) s'il ne s'agit pas d'un prêt mais d'une vente avec marge, pourquoi l'État français n'enregistre pas de TVA dessus ? Les prêts dits de finances islamiques sont considérés comme des prêts pour l'État français ni plus ni moins et sont régis par les mêmes règles que tous les autres prêts.

    Donc réfléchissez bien mes frères et soeurs. Personnellement j'aimerais être propriétaire aussi mais je trouve que y a grosse anguille sous roche avec ces soit disant prêts islamiques tels qu'ils sont proposés aujourd'hui.

    BarakAllah oufikoum

  26. Salam Alykome, comment une banque rabawi (banque chaabi) fait partenariat avec une autre entité si ce n'est qu'une blanchissement d'argent...

  27. Salam alikoum,
    on entend de tout ici,
    je pense que les banques islamiques sont pires que les banques normales, de France, car elles trompent les frères et sœurs de l'islam, comme disait une une certaine personne, elle rajoute au riba, le mensonge.
    En plus on nous trompent de l’intérieur, des musulmans qui trompent d'autres musulmans pour s'enrichir. le murabaha est un riba déguisé pour attirer les musulmans.
    Il est vrai que le Coran s'adresse beaucoup à ceux qui réfléchissent , ou doué d'intelligence... alors réfléchissons freres et sœurs.

Commenter

Votre E-mail ne sera pas publier. Les Champs Obligatoire Marqué *

Les articles les plus lus




Ce qu'il faut savoir sur le jeûne des jours blancs !

On assimile très souvent le jeûne uniquement à la période du Ramadan. Mais il existe une autre forme de jeûne aussi importante dans la vie d’un musulman: le jeûne des trois jours dans le mois. Apprécié...

Ramadan : la prière de Tarawih et ses mérites

En ce mois béni, il est indispensable d'évoquer la prière de Tarawih, prière spécifique au mois de Ramadan. Nous allons donc définir la prière de Tarawih et exposer certaines de ses caractéristiques. Notre rappel se...

Invocations et Douaas après la prière

Le Dhikr (à traduire en français par l’évocation d’Allah soubhanou wa ta’ala) est largement recommandé puisqu’il s’agit d’une pratique exécutée par Notre Prophète Muhammad (sallAllahou 'alayhi wa salam) après ses prières. Après chaque prière, il nécessaire...