facebook twitter instagram
MENU

Partager cet article

Paramètres des cookies

Le visiteur du site Ajib.fr est informé que des cookies peuvent s’installer automatiquement sur son navigateur internet. Un cookie est un petit fichier texte au format alphanumérique déposé sur le disque dur du visiteur par le serveur du site visité ou par un serveur tiers (régie publicitaire, service de web analytique, etc.) qui sert à enregistrer les informations relatives à la navigation sur le site.


Le visiteur peut paramétrer son navigateur internet sur la façon de gérer les cookies, de la manière décrite sur le site www.cnil.fr



Paramétres J'accepte
Archives

Mosquée d’Epinay sur Seine : ce que l’on ne vous dit pas

573 vues

img_1

mosquee de paris


L'expérience menée ces derniers mois à la mosquée de Drancy n'était apparemment pas un épisode isolé, pire elle pourrait de se propager à beaucoup d'autres villes en France. L'ingérence des mairies dans le contrôle des lieux de cultes et le choix des pseudo-imams à la Hassan Chalghoulmi semblent présager ce que sera le futur de la pratique de l'islam en France, le fameux "islam de France".


Alors que l'on accuse les musulmans de bafouer la laïcité, un nouveau cas d'ingérence de l'Etat dans les affaires des musulmans commence à faire parler de lui. La mairie d'Epinay sur Seine aurait imposé la mise sous tutelle du lieu de culte à la Grande Mosquée de paris impliquant l'éviction de l'imam actuel. A qui profite cette situation ? Que se cache-t-il derrière cette histoire ? AJIB.fr va plus loin


La mairie choisit ses interlocuteurs


La mairie ayant financé le lieu de culte à hauteur de plusieurs millions ne semble pas être très attaché au principe de laïcité. Etant donné qu'elle a investi une certaine somme dans la construction de la mosquée déguisée en centre culturel, cela lui permettrait selon son maire d'intervenir dans les affaires des musulmans. Cette ingérence au passage assumée se traduit comme à Drancy par le choix de l'imam qui accompli le prêche du vendredi mais aussi par la délégation de la gestion de la mosquée à la Grande Mosquée de Paris et son recteur, Dalil Boubakeur. La mise sous tutelle a été conclue malgré le désaccord de la majorité des musulmans d'Epinay sur Seine, pire ils n'auraient même pas été mis au courant de la décision du maire.


En disposant d'interlocuteurs copieusement choisi par le maire, l'appareil municipal pourrait faire de la mosquée le relais d'opinions politiques et électoralistes, ceci est vraiment détestable. Le vote musulman compte de plus en plus et nombreux sont les maires à l'approche des élections à draguer l'électorat musulman. Pour un maire, avoir l'imam et les responsables de la mosquée dans sa poche ce n'est pas négligeable surtout dans des villes où la population est majoritairement musulmane, à Epinay sur Seine on dénombrerait 22 000 musulmans sur un peu plus de 50 000 habitants.


La Grande Mosquée de Paris renforce sa position


En mettant la main sur un nouveau lieu de prière, la Grande Mosquée de paris peut espérer obtenir plus de voix lors de la prochaine élection des membres du bureau du CFCM (Conseil Français du Culte Musulman). Étant donné que le scrutin est calculé en fonction de la superficie de la mosquée, avec 700 m² de surface de prière la mosquée d'Epinay sur Seine pourrait rapporter 6 à 8 voix à la Grande Mosquée de paris.


Par ailleurs, en profitant de conflits internes dans la gestion de la mosquée, Dalil Boubakeur et la Grande Mosquée de Paris arrivent ici en sauveur, démontrant aux yeux de tous leurs capacité à reprendre le contrôle du terrain face "aux islamistes qui veulent tester la République".


D'une manière générale, par cette nouvelle mise sous tutelle, comme tout mouvement la mosquée de Paris étend encore un petit peu plus sa gouvernance et profitera de son audience pour vendre, par l'intermédiaire de ses imams, ses idées auprès de la communauté musulmane (interdiction du port du niqab, laïcité au dépend de la pratique de l'islam, l'interdiction du hjiab à l'école...)


Certains responsables associatifs n'assument pas leur rôles et délèguent


Certains "responsables de mosquée" devraient craindre Allah dans leur tache. Aujourd'hui gérer une mosquée en France est un peu dans l'esprit comme gérer une entreprise. Si l'on veut réussir bi-idnilLah, il faut disposer d'un minimum de compétences dans des domaines tels que la gestion, l'éducation, les sciences religieuses mais aussi avoir un bon relationnel pour traiter avec l'administration, les fidèles... Or ce n'est pas tout le temps le cas. Dans certaines villes, Il y a des mosquées où le/les responsables ne font preuves d'aucune transparence sur la gestion des recettes/dépenses, où il n'y a même pas l'ombre d'une réflexion sur l'éducation de nos enfants ( apprentissage du Coran, de la langue arabe, fiqh... )et nous en passons de plus belles...


Face à leur bilan catastrophique et pour conserver leur pouvoir, certains se tournent vers la mosquée de Paris pour accomplir leur travail. Ils y trouvent leur comptes au dépend des fidèles et de la communauté.


Les musulmans en partie responsable de la situation actuelle


Tout d'abord, il faut bien comprendre que lorsque les collectivités départementales, régionales voir nationales pour l'éducation sous contrat d'État, financent des projets musulmans (mosquée, écoles...) c'est en même temps pour avoir leur mot à dire. Prenons par exemple les écoles privées musulmanes qui souhaitent passer sous contrat d'État (délégation de service publique) celles ci se voient dans l'obligation d'appliquer le programme de l'éducation nationale faisant des matières religieuses et de l'arabe des options.

Par ailleurs, elles sont dans l'obligation d'être neutres et de prouver sans cesse leur attachement à la laïcité... Vous n'entendrez pas parler d'Allah dans les cours de SVT ou de sunna dans les cours d'éducation, les écoles privées musulmanes ne sont pas indépendantes et doivent se conformer au programme que lui dicte l'État (par l'intermédiaire de l'éducation nationale) ceci dit c'est un bon départ.


En ce qui concerne les mosquées, comme vu dernièrement à Drancy, en acceptant les fonds ou services de la mairie, celles ci se mettent la corde au coup. Les mairies ouvrent et ferment à leur guise la mosquée, dictent qui doit y diriger la prière ou pas, imposent les caméras à l'intérieur de la salle de prière voir les salles d'ablutions et comme on l'a vu lors de l'affaire Chalghoumi sélectionnent les fidèles à l'entrée de la mosquée.


Beaucoup d'associations choisissent la facilité en se tournant vers la mairie pour obtenir un local ou des facilités financières ou autres dans la construction mais c'est en quelque sorte un cadeau empoisonné. Même si cela est plus compliqué, il est plus que souhaitable que les mosquées, les écoles et autres initiatives liées à l'islam soient totalement indépendantes, sans cela on reverra des cas comme Drancy ou Epinay sur Seine se produire fréquemment.


On regrette pour l'instant la faible mobilisation autour de cette affaire qui dépasse le contexte des musulmans d'Epinay sur Seine. Quelle sera la prochaine mosquée à flancher sous l'invective municipale ?


A suivre

Commentaires (11)
  1. Salam alaykoum,


    Vous dites : " Vous n’entendrez pas parler d’Allah dans les cours de SVT ou de sunna dans les cours d’éducation, les écoles privées musulmanes ne sont pas indépendantes et doivent se conformer au programme que lui dicte l’État (par l’intermédiaire de l’éducation nationale) "

    Les écoles privés musulmanes comme toutes les écoles privés doivent respecter le programme de l'éducation national, ce qui n'a rien a voir avec leur indépendance ou pas....!! Ce ne sont pas des écoles islamiques, pour ça d'autres instituts existent. Elle permettent en tout cas aux enseignantes voilés de travailler, aux élèves qui le désire de porter le voile, à ceux qui le souhaitent de prier à l'heure, et avant tout forment des générations de musulmans dans les meilleurs des conditions possible, tout en véhiculant l'éthique de 'islam. Votre paragraphe sur ces écoles est plutôt mal venu quand on sait que mettre en place ce genre de projet demandent des efforts considérables, et si l'état met tant de bâtons dans les roues des porteurs de projets d'écoles privés, c'est justement parce qu'elles sont des moyens d'émancipation de notre communauté.

    Oser rapprocher dans un même article ces écoles (même sous contrat) avec la situation des mosquée comme celle d'Epinay ou de Drancy c'est je pense méconnaître ces établissements et pas très sympas pour ceux qui mettent en place ces projets, ô combien plus important que la construction de mosqués...

    1. Wa aleykoum salam wa rahmatoullahi wa barakatouh

      Tout d’abord nous saluons tous les frères et sœurs qui participent aux projets d’éducation que ce soient les écoles privées musulmanes, soutient scolaires… Leur travail est plus que nécessaire et nous sommes conscients des sacrifices qu’ils ont du faire pour y arriver.

      Effectivement, les investissements dans l’éducation et les constructions d’écoles / collèges / lycée doivent être une priorité.

      Les programmes de l’éducation nationale sont obligatoires dès lors que l’établissement privé souhaite passer en contrat d’Etat. A ma connaissance, les écoles hors contrat d’Etat n’ont pas pour obligation de s’y tenir. Libre à eux de mettre en place le programme qu’ils souhaitent du moment qu’un socle de compétence est enseigné. Nous sommes bien conscients des besoins financiers de ce type de projets, il y a de nombreuses dépenses (locaux, masse salariale, charges…) mais à long terme nous pensons le contrat d’Etat n’est pas la meilleure solution (ceci dit ce n’en n’est pas une mauvaise) ce pour plusieurs raisons :
      - Les écoles privées musulmanes courent pour l’instant pour rien. Combien ont réussi à passer sous contrat d’Etat ? des prétextes sont trouvés chaque année pour faire échouer ces tentatives et cela risque de ne pas s’améliorer.
      - Une école en contrat d’Etat n’est pas libre sur le contenu de ses programmes ainsi que sur d’autres. Cela me dérange beaucoup de savoir qu’il n’y ait pas un minimum de contenu religieux obligatoire.
      - D’une manière général, il est plus saint de ne pas avoir de liens d’intérêt avec des institutions. Le présent nous montre que cela apporte souvent plus de problèmes que de réelles solutions.
      - Nous ne lisons pas l’avenir  mais compte tenu des excellents résultats scolaires que produisent les établissements privés musulmans, cela ne serait pas étonnant que l’Etat lui-même finance sous la table certains projets comme il l’a fait pour les centres culturels/mosquées

      Effectivement, il y a des efforts considérables faits pas les frères et sœurs pour mettre en place ces projets et qu’Allah les récompense mais il vaut mieux être totalement indépendant financièrement même si cela est plus compliqué.
      Rien est possible les trésors d’Allah sont infinis 
      Voila spontanément ce à quoi nous pensons

  2. Salam aleykum,

    http://soutien-palestine.blogspot.com/2010/11/mosquee-depinay-sur-seine-la-police.html

    Vidéos:
    http://soutien-palestine.blogspot.com/2010/11/opa-de-la-mosquee-de-paris-sur-la.html
    http://www.dailymotion.com/video/xfu2ff_mosquee-d-epinay-les-derives-du-maire-et-de-la-police_news

  3. Si la mosquée ferme ses portes les musulmans prient chez eux. La prière en commun n'est obligatoire que si le lieu de culte d'y prête.

    Par ailleurs, le vote jusqu'à preuve du contraire est secret et les musulmans ne sont pas obligés de voter pour ces maires qui s'immiscent dans les affaires religieuses. Enfin les Imams ne sont rien d'autre que des directeurs de prière. Il ne faut leur donner ni crédit ni respect ni pouvoir s'ils sont instrumentalisés. Notre religion est sans clergé, notre rapport à Dieu est direct, ce n'est pas la mosquée de Paris qui va changer cela.

  4. Rappelons que la mosquée de Paris a été construite après la Première Guerre mondiale pour rendre hommage aux 70 000 morts de confession musulmane qui avaient combattu et étaient morts pour la France.

  5. Une mosquée son vendredi pas comme les autres | Trouve Ta Mosquée, Mosquées de France

    [...] voici une vidéo qui vous expliquera le tout. Vous pouvez également connaitre les dessous de l’histoire chez [...]

  6. Revue de presse du 6 décembre 2010 | M.M Blog – Materner avec un grand Aime

    [...] Ajib.fr: Mosquée d’Epinay, ce qu’on ne vous dit pas [...]

  7. Salam alikoum,

    Vous dites dans votre article que les musulmans devraient se méfier de l'investissement des mairies dans les mosquées car cela implique par la suite leur ingérence. Il convient de souligner que dans le cas d'Epinay, nos frères et soeurs n'ont pas eu le choix.
    En effet, ils avaient l'habitude de prier dans une mosquée qui fonctionnait grâce aux dons des fidèles. C'est la mairie qui a décidé de la fermer en 2009 en prétextant des travaux dans la zone. En échange, ils ont ouvert un centre culturel, qui sert de mosquée. Il s'agissait en fait d'un cheval de Troie.
    Comment pouvons-nous rester autonomes si les mairies ferment les mosquées bâties avec nos dons pour nous imposer les leurs?
    Pour ma part, je préfère encore prier chez moi.

  8. As salamou 'alaykoum wa rahmatoullahi wa barakatouh,

    Voici un article qu'a publié le Collectif Cheikh Yassine sur l'affaire de la mosquée du Bourget, je ne sais pas si vous en avez entendu parler, mais celle-ci a été fermée hier ! Pour des raisons encore une fois injustifiable, il semblerait que dans le 93 les ordres viennent de haut, ca commence à faire beaucoup... Drancy...Epinay...Le bourget... Et bientot en excluisivité chez tous vos maires de France...!

    lien de l'article:

    http://soutien-palestine.blogspot.com/2010/12/la-mosquee-du-bourget-fermee-hier-quand.html

    Ca serait bien de le publier pour en informer les musulmans !

  9. On nous rappelle sans cesse, comme si nous n'avons toujours pas saisi " liberté égalité fraternité et laïcité" mais laïcité envers qui? les communautés religieuses? et les autorités de l'Etat ne sont elles pas soumises à cette valeur républicaine qui est la laïcité?
    Celle ci oblige à la neutralité de toute les composantes de l'Etat ( gouvernement, collectivités territoriales, services publics...) ainsi qu'à ces citoyens.
    Pourtant cette affaire, comme les précédents, relève seulement que cette étalage de valeurs laïques est le plus souvent scandé et mis en valeur contre quelques minorités religieuses, en l'occurrence les musulmans, pour leur faire comprendre que leur religion n'est pas la bienvenue. On peut constater ceci avec les polémiques sur le voile islamique puis le voile intégral qui s'inscrivent dans une logique de diabolisation de l'islam.
    Cependant nous sommes solidaires et fières de notre religion et nous respectons ce pays et nous voulons seulement qu'elle nous respecte à son tour.
    Nous avons encore une chance de contester cette décision en saisissant le Tribunal administratif en référé pour excès de pouvoir du fait de l'ingérence scandaleuse du Maire d'Epinay sur seine qui subordonne l'ouverture de la Mosquée qu'à l'acceptation par les fidèles d’accueillir un imam désigné par lui et le Recteur de Paris.
    On nous parle de démocratie, liberté de culte, laïcité, ce n'est peut être pas en France...

  10. Salam,
    j'habite Epinay sur seine, mon fils depuis la démollition n'a plus de lieu de culte. mais hônnétement je n'en veux pas au maire, mais je suis faché après mes frères musulmans. car pour les dernieres élections le maire d'épinay à fait du porte à porte jusqu'à la mienne et de qui était il entouré? de plusieurs frères. j'ai naturellement rejeté le maire et ceux qui l'accompagné car je savais très bien ce qui aller ce passé.

    voté par intérer n'est pas toujours profitable pour les autres, la preuve est là. je m'adresse à ceux qui étaient avec lui ce jour là, ou êtes vous maintenant? que faites vous pour les autres frères? vous avez soutenu quelqu'un qui ne le merite pas.

Commenter

Votre E-mail ne sera pas publié.

Les articles les plus lus




Salat istikhara - la prière de consultation

En effet, il nous est possible de consulter notre Seigneur avant de faire un choix particulier. Cette prière est donc importante car elle nous permet de consulter Allah sur nos choix et d'éviter ainsi certaines...

Le mauvais œil en Islam

Le mauvais œil est une réalité contre laquelle nous pouvons nous protéger. Il est donc de notre devoir d'être conscients de ce fait afin de pouvoir le combattre inchaAllah. Nous allons donc expliquer ce qu'est...

L'adultère et la fornication en Islam

Par le biais du Saint Coran, Allah (subhannou wa ta'ala) nous a révélé comment arriver au Paradis, en nous éloignant des péchés les plus affreux de ce monde. Parmi les plus méprisables figurent l'infidélité (avoir...

Ramadan : la prière de Tarawih et ses mérites

En ce mois béni, il est indispensable d'évoquer la prière de Tarawih, prière spécifique au mois de Ramadan. Nous allons donc définir la prière de Tarawih et exposer certaines de ses caractéristiques. Notre rappel se...

Salât joumou’a

La prière du vendredi est une obligation pour les hommes. Allah (soubhanou wa ta’ala) dit : « Ô vous qui avez cru! Quand on appelle à la Ṣalāt du jour du Vendredi, accourez à l’invocation...

Invocations et Douaas après la prière

Le Dhikr (à traduire en français par l’évocation d’Allah soubhanou wa ta’ala) est largement recommandé puisqu’il s’agit d’une pratique exécutée par Notre Prophète Muhammad (sallAllahou 'alayhi wa salam) après ses prières. Après chaque prière, il nécessaire...