facebook twitter instagram telegram
MENU

Partager cet article

Actualités

Les précieux conseils et les meilleures recommandations après le hajj

64 vues

Les précieux conseils et les meilleures recommandations après le hajj

Par : Tamime Khemmar

Après qu’Allah t’ait accordé, mon frère ou ma sœur, la faveur d’accomplir le hajj, il y a certains conseils dont j’espère qu’Allah t’incitera à t’occuper afin que tu profites le maximum de ta présence dans les deux Haramayn[1] pour accomplir les bonnes œuvres, telles que :

1-Multiplier le tawâf 

En effet, il y a en cela une grande récompense.

Le Messager d’Allah [ﷺ] a dit : « Celui qui réalise sept fois le tawâf  autour de ce Bayt, les accomplit, ceci lui sera compté comme l’affranchissement d’un esclave. Il ne pose un pied et n’en soulève un autre sans qu’Allah le débarrasse d’un péché et lui écrit grâce à cela une hasana (bonne action) » [2]

L’épopée d’Abraham (12) : Les invocations d’Abraham 2

2- Prendre soin d’accomplir la salât dans la Mosquée Al-Harâm et la Mosquée Prophétique

Car la récompense y est multipliée.

Ainsi, dans le hadîth, le Prophète [ﷺ] a dit : « Une salât (prière) dans ma Mosquée que voici est meilleure que mille salât ailleurs, sauf dans la Mosquée Al-Harâm. » [3]

Dans la Mosquée Al-Harâm elle vaut cent milles !

Les 10 grands mérites de Médine la douce

3- Prendre soin de se présenter tôt pour accomplir les salawât (prières)

4- Multiplier la salât, la lecture du Coran, l’invocation

5- Veille qu’Allah ne voie de ta part que du bien

Mon frère ou ma sœur,  gardes à l’esprit, lors de ta présence dans les deux Haramayn, la majesté d’Allah et que tu apprécies à sa juste valeur cette grâce qui t’est accordée et qui est ta présence dans ces lieux saints. Veille aussi qu’Allah ne voie de ta part que du bien.

6- Donner l’aumône

Si tu es riche ; donne l’aumône aux pauvres, aux démunis et à ceux qui sont dans le besoin.

Donne à manger et fais ce que tu peux comme bien, car les œuvres accomplies dans les deux Haramayn ne sont pas pareilles que dans d’autres lieux et rien ne fait absoudre les péchés par Allah et élever les degrés de l’homme comme le fait de faire le bien.

L’épopée d’Abraham (9) : Le sacrifice

7- Immoler des offrandes

Si tu sacrifies une offrande ; en immolant un chameau, une vache ou un mouton ; ceci fait partie des œuvres les plus aimées d’Allah, soubhânah, accomplies par le hâjj (le pèlerin), le mouctamir et par les autres.

Ceci est aussi valable si tu envoies ton offrande de ton pays à Makkah, car CÂ’icha (Qu’Allah agrée) a dit : « J’ai tressé les qalâ’id[4] (colliers) des offrandes du Prophète[ﷺ], il les a marquées, leur a fait porter leurs colliers, ou je l’ai fait moi-même, puis il les a envoyées au Bayt et il demeura à Al-Madînah. Rien ne lui fut alors interdit[5]. » [6]

8- Apprendre la religion d’Allah et la juste croyance

Profite de ta présence dans les deux Haramayn pour essayer de comprendre la religion d’Allah et pour apprendre la croyance juste et l’adoration juste qui nous furent parfaitement transmises de l’époque du Messager d’Allah  [ﷺ] à nos jours.

En effet, les espaces des deux Haramayn – qu’Allah soit loué – fleurissent de savants dignes de confiance, soucieux d’apprendre aux gens la religion d’Allah, soubhânah, aimant prodiguer le bien et diffuser la saine croyance et l’adoration juste.

Il est temps de se préparer pour Ramadhan

9- Il ne faut perdre aucun instant du temps de notre présence dans ces lieux saints

Profite de ta présence dans les deux Haramayn de telle manière qu’il ne se passe pas un seul instant sans que tu aies gagné une science utile, surtout la science de la croyance, ou que tu aies accompli une bonne œuvre.

Aussi, méfie-toi grandement de tout ce qui te détournera de cela, car ta présence dans les deux Haramayn est une chance qui ne se reproduira, peut-être, plus jamais.

10- Ne passe pas ton temps à prendre des photos

Personne ne sait si ses œuvres ont été acceptées par Allah. À quoi bon passer son temps à les conservées par des photos ?

Aussi, les deux Haramayn sont les lieux les plus vénérables qui soient et les plus dignes d’être respectés. Ne t’y comporte pas comme font les touristes lors de leurs voyages d’amusement.

Puis, il est préférable de ne pas montrer, à tout le monde, tous nos moments de piété et de recueillement, car cela peut nous faire tomber dans le riyâ’ (œuvrer pour être vu) qui annulera nos œuvres.

 

11- La désobéissance dans les deux Haramayn voit son crime aggravé 

Puis sache – toi qui es béni- que la désobéissance dans les deux Haramayn voit son crime aggravé ; car Ibn Mascoûd (Qu’Allah agrée) a dit dans l’exégèse de Sa parole, soubhânah, (S : 22 /A : 25) : (Et celui qui veut y[7] dévier de ce qui est juste en commettant une iniquité, Nous lui ferons goûter un supplice douloureux.) : « Si un homme veut y dévier alors qu’il est à CAdan ou plus loin, Allah lui fera goûter un douloureux supplice. » [8]

12- Ne jamais nuire aux autres

Prends garde à ne pas nuire aux autres ! Car si le fait de faire fuir le gibier, de couper les arbres et de ramasser la louqata (chose perdue) – sauf pour celui qui veut la faire reconnaître – est interdit dans les deux Haramayn alors que ceci est permis ailleurs ; quel serait le cas du fait de nuire aux gens, de l’iniquité, de la trahison et de l’accaparement de leurs biens sans le moindre droit ?

13- Sois bienfaisant !

Que ton état soit le meilleur vis-à-vis d’Allah et de Ses créatures. Le musulman doit continuellement embellir sa personne et son œuvre par la bienfaisance.

Aussi, celui qui est bienfaisant ; Allah sera bienfaisant avec lui.

Allah, soubhânah, a été bienfaisant avec toi, mon frère ou ma sœur, en te faisant venir dans ces lieux exceptionnels alors que des millions de musulmans en ont été privés.

Il sera, inchâ’Allah, bienfaisant avec toi en acceptant ton hajj, et te fera, retourner chez toi, débarrassé de tous tes péchés et te fera mériter Ses grandes faveurs et Son immense miséricorde.

Notes de l’auteur : 

[1] Le Haram de La Mecque et celui de Médine.

[2] Ahmad et par d’autres/sahîh par Al-Albânî

[3] Al-Boukhârî et Mouslim

[4] Qalâ’id : colliers particuliers que l’on faisait porter aux bêtes destinées à l’offrande à La Mecque afin de les distinguer et de les protéger de toute agression en route.

[5] Comme actes interdits pour le mouhrim.

[6] Al-Boukhârî et Mouslim

[7] La Mosquée Harâm.

[8] Ahmad

Commentaire (0)

Commenter

Votre E-mail ne sera pas publié.

Les articles les plus lus




Salat istikhara - la prière de consultation

En effet, il nous est possible de consulter notre Seigneur avant de faire un choix particulier. Cette prière est donc importante car elle nous permet de consulter Allah sur nos choix et d'éviter ainsi certaines...

Le mauvais œil en Islam : comment se protéger ?

Le mauvais œil  en islam est une réalité contre laquelle nous pouvons nous protéger. Il est donc de notre devoir d'être conscients de ce fait afin de pouvoir le combattre inchaAllah. Nous allons donc expliquer...

La prière de Tarawih et ses nombreux mérites

En ce mois béni, il est indispensable d'évoquer la prière de Tarawih, prière spécifique au mois de Ramadan. Nous allons donc définir la prière de Tarawih et exposer certaines de ses caractéristiques. Notre rappel se...

Gélatine de porc Islam : qu'en est-il des bonbons Haribo ?

Pour simplifier les obligations alimentaires, il est important de retenir que tout est halal sauf ce qui est par nature haram, c’est-à-dire illicite (porc, alcool), ou qui contient un composant qui rend haram (une certaine...

Épilation des sourcils en islam chez les femmes

De nos jours, la société de l’image dans laquelle on évolue, tend à nous faire assimiler l’idée que la beauté repose principalement sur l’apparence, ce que l’on reflète extérieurement, sans laisser beaucoup de place à la...

Qiyam Al-Layl - la prière de nuit

La prière n'est pas seulement un repos pour le croyant mais aussi une façon de s'engager dans un échange avec notre Créateur. Doubler les invocations ou le nombre de prières supplémentaires permet d'être gratifié de...

Pratiques islamiques pour accueillir un nouveau-né

La naissance d’un enfant. Sans doute l’un des plus beaux jours de notre existence, si ce n’est le plus beau. Un instant unique, un moment magique, un souvenir gravé à jamais dans nos cœurs et...