facebook twitter instagram
MENU

Partager cet article

Paramètres des cookies

Le visiteur du site Ajib.fr est informé que des cookies peuvent s’installer automatiquement sur son navigateur internet. Un cookie est un petit fichier texte au format alphanumérique déposé sur le disque dur du visiteur par le serveur du site visité ou par un serveur tiers (régie publicitaire, service de web analytique, etc.) qui sert à enregistrer les informations relatives à la navigation sur le site.


Le visiteur peut paramétrer son navigateur internet sur la façon de gérer les cookies, de la manière décrite sur le site www.cnil.fr



Paramétres J'accepte
Archives

Leclerc : une femme poussée à démissionner à cause de son hijab

755 vues

img_1

Cette affaire n'est pas sans rappeler l'histoire d'Imane Boudlal poursuivant Disneyland devant les tribunaux pour discrimination.
GulsenOzturk, jeune française d'origine turque était depuis l'âge de 19 ans employée dans un supermarché Leclerc à Brézet près de Clermont-Ferrand. Non voilée à l'époque, elle travaillait à la mise en rayon de produits hygiéniques jusqu'à son départ pour un congé parental.




Condamnée à la réserve du magasin avec son voile


Neuf ans et quatre enfants plus tard, Gulsen porte le hijab. Durant son congé, elle devient plus assidue dans la pratique de l'Islam, elle commence la prière et lis assidûment le Coran. Un mois avant la reprise elle se rend sur son lieu de travail pour un entretien avec son directeur mais en la voyant ce dernier est choqué, il lui annonce la couleur en lui disant que son hijab allait poser problème. Dans un premier temps, Gulsen tente de négocier un licenciement à l'amiable avec son employeur mais ce dernier refuse et lui demande de démissionner d'elle même au prétexte qu'il ne peut la licencier pour des motifs religieux. Gulsen mère de 4 enfants accepte de reprendre le travail mais son employeur la placarde à la réserve à ranger des palettes, balayer, sortir des chariots avec interdiction de monter en magasin alors que ces collègues eux en avait le droit.


On veut seulement l'argent du beurre


Le directeur du centre Leclerc, Henri Trarieux aurait selon le journal local "La montagne" prononcer ces propos :




« On veut bien attirer certaines communautés avec des produits halal, mais les employés qui affichent leur communautarisme, on les refuse ».



La tonalité de ses propos nous a été confirmée au téléphone par Gulsen qui nous confie qu'à plusieurs reprises Mr Trarieux disait accepter les femmes voilées en magasin mais pas en tant qu'employé. Officiellement, le directeur du supermarché se défend d'avoir demandé à la jeune femme d'ôter son foulard mais Gulsen nous confirme qu'à plusieurs reprises le gérant du Leclerc lui aurait proposé de reprendre son poste dès lors qu'elle ôterait son hijab. Après s'être renseignée sur ses droits ainsi que sur le port du foulard au travail, Gulsen a pris un avocat et à saisi le conseil des prudhommes.


Les musulmans poussés au communautarisme ?


Aujourd'hui, il n'existe pas de loi interdisant le port du voile au travail et théoriquement une femme musulmane pourrait travailler voilée. Cependant, certains employeurs profitent de la situation pour interpréter à leur guise la laïcité et la loi de 2004 interdisant le port du voile à l\'école. Par ailleurs, une certaine partie des mentalités françaises n'est pas encore prête  à voir des commerciales, des caissières, des informaticiennes...voilées. Est un mal pour un bien ?
Ce genre d'affaire doit nous motiver à investir et soutenir l'entrepreneuriat musulman en France, tout en faisant valoir nos droits. C'est ce qui a motivé plusieurs soeurs à se réunir et à fonder le portail d'information  F.A.M (Femmes Actives Musulmanes).
Montons des affaires, lançons nous à travers des projets ambitieux et à défaut d'être considérés comme des citoyens français à part entière du fait de notre religiosité, nous deviendrons nos propres employeurs.

Commentaires (14)
  1. Slam oualeykoum, ce sujet m'interpelle car je suis un peu dans la même situation : employée de commerce, congé parental longue durée, port du hijab entre temps, sauf que moi mon retour à l'emploi est dans quelques mois.

    Je ne suis pas d'accord ( ou j'espère que vous allez pouvoir me montrer le contraire ) lorsque vous dites qu'aucune loi interdit le port du hijab au travail, car il me semble que lorsque nous bossons dans le commerce, il y a quelque chose dans notre code du travail à propos des signes religieux...?

  2. Assalamu aleykum

    Je suis ulcérée une fois de plus par ces propos « On veut bien attirer certaines communautés avec des produits halal, mais les employés qui affichent leur communautarisme, on les refuse ».

    Une hypocrisie comme celle-ci me rend malade !
    Et je suis d'accord avec la conclusion ! C'est d'ailleurs une des motivations à la naissance du réseau LES FAM (www.les-fam.fr)

    1. @Green Islam Je n'ai pas percuté, je vais modifier le billet inchaAllah en y mentionnant votre initiative
      @Jasmine d'après nos recherches, dans le code du travail il n'existe pas d'article interdisant le port du voile au travail, le principe de neutralité de l'employeur prévaut et la discrimination religieuse est interdite. Cependant, le 16 mars 2001 la cour d'appel de Paris a donné raison à un employeur dans le secteur du commerce suite au refus d'une vendeuse d'abandonner le port du hijab. Le motif avancer par la cour est la neutralité ou à défaut la discrétion dans l'expression des options personnelles.

  3. BarakAllahoufik, bien je viens de regarder mon contrat de travail et il y est mentionné que le salarié ne doit pas porter de signes religieux... Kheir inchaAllah, après faut pas s'étonner du taux de chômage, pour ma part ce sera "abandon de poste" dès avril prochain

    1. @Jasmine Si c'est stipulé dans le contrat de travail...bon là c'est cuit. N'est ce pas un mal pour un bien ?

  4. Barakallahufik

    Avec l'équipe FAM (nous sommes maintenant 4 hamdullillah), nous travaillons pour offrir un réseau encore plus pertinent !

  5. Salam alaykoum

    @Yasmine

    Cet clause dans le contrat n'est pas forcément légal, je vous recommande de poser la question au juriste de ce site http://islamophobie.net/

    Par contre, une entreprise à le droit de refuser que des caissières portent le hijab, d'imposer une tenue à ses employé pendant le travail. Mais aucunement sur des bases religieuses. Pour la vendeuse avec le hijab, c'est un peu différent, tout d'abord ça n'a rien à voir avec la laïcité, mais avec l'image de marque de l'entreprise. L'entreprise à le droit de refuser d'être représenter par une femme avec un foulard. Dans tout les emplois sans contact direct avec le public, le voile ne pose juridiquement aucun problème.

    Ca peu être interdit soit pour des raison d'images (genre vendeuse,, agent d'acceuille ,caisse etc.), de sécurité, ou par l'imposition d'une tenue réglementaire.

    Il ne faut pas abandonner, défendez vos droits, retourner a votre poste, avec l'argumentation juridique que des conseillers vous donnerons (sous réserves que j'ai bien raison et que la spécification dans le contrat soit illégale car discriminatoire), mais renseignez vous bien d'abord avant de lâcher l'affaire. Faut pas se laisser faire, surtout quand le droit penche plutôt de votre coté.

    La France est un état de droit, on ne peu pas accepter que des entreprises raciste discrimine une partie de la population, en interprétant les lois à leur sauce de manière discriminatoire.
    Les choses avancent insha Allah,

  6. http://www.juritravail.com/Actualite/Vetements-travail/Id/2661
    C'est permis de porter le voile, sauf si l'employeur se justifie en expliquant que le voile empêche la personne d'excercer ses tâches, porte atteinte à l'image etc.
    "le principe reste celui de la liberté de religion et de convictions sur le lieu de travail. Elle précise que l'employeur peut cependant y apporter des restrictions, mais que celles-ci doivent être justifiées par la tâche à accomplir et proportionnées au but recherché (conformément à l'article L. 1121-1 du Code du travail)."

    Si vous êtes vendeuses ou caissière, ou en contact avec du public, il pourra dire que ça porte atteinte à l'image de l'entreprise, mais bon ça dépend de votre poste.

  7. Salam oualeykoum Ziroga, je vais me renseigner mais je n'ai pas trop d'espoir avec cet emploi, en effet, je suis à l'rigine une "employée libre service" à la halle aux chaussures, donc je fais la caisse, le conseil au client etc.

    Mais comme il y a un bien dans chaque chose al hamdulillah, j'ai un autre projet professionnel en tête :)

  8. As salam alaykum,

    Qu'Allah Taala lui accorde meilleur que ce job. Emîn

    Un mal pour un bien, finalement (c'est personnel) je ne pourrai pas bosser (sauf cas de force extrêmement majeur) pour une boîte qui ne me respecte pas un minimum. On a déjà vu des soeurs être "tolérés" mais en voir de toutes les couleurs au sein de leur lieu de travail : mépris du personnel etc...j'ai une membre de ma famille qui se voit obligée de garder son travail dans la crèche dans laquelle elle bosse depuis plus de 15 ans, mais meskina, qu'est-ce qu'elle en bave !

  9. sorry pour les fautes de frappe (faut dire que je tape aussi vite que l'éclaire), un "s" au verbe être, euh...là c'est trop fort ! Quoi que...Les musulmans en France seraient des êtres mal tolérés ?...ça peut le faire ! :)

  10. Effectivement la grande distribution refuse le hijab, pour cause de " salir l'image de marque" ou je cite " ternir le paysage". Mais puisqu ils ne veulent pas de nous en tant qu'employes pourquoi acceptent ils notre argent? Ils pretendent que la population musulmane est " communautaire" mais se demandent pourquoi?

  11. Leclerc veut l’argent des musulmans, pas des musulmans

    [...] : Ajib.fr Share Tags :Clermont-Ferrand, islamophobie, Leclerc, [...]

  12. Je tiens à répondre à Ziroga. Expliquez-moi svp en quoi le hidjab n'est pas assez présentable au point qu'un employeur puisse refuser que ses employées le portent? Je crois Mme que vous êtes une personne pas assez forte ni assez avisée spirituellement pour proférer ce genre d'analyse du 1er degré, et malheureusement, les occidentaux voient en vous des proies faciles et maniables à souhait. Selon vous, une employée par contre a le droit de dénuder des parties de son corps pour aguicher les clients, ce qui peut être une source de profit pour l'employé, sans qu'elle subisse des représailles. Et malheureusement ça arrive souvent. Seigneur, mais dans quel monde on vit!!!!!!

    Si vous continuez à être des moutons de la sorte, sans aucun effort intellectuel ni spirituel, sans combativité, l'Islam va disparaître.

Commenter

Votre E-mail ne sera pas publié.

Les articles les plus lus




L'adultère et la fornication en Islam

Par le biais du Saint Coran, Allah (subhannou wa ta'ala) nous a révélé comment arriver au Paradis, en nous éloignant des péchés les plus affreux de ce monde. Parmi les plus méprisables figurent l'infidélité (avoir...

Ce qu'il faut savoir sur le jeûne des jours blancs !

On assimile très souvent le jeûne uniquement à la période du Ramadan. Mais il existe une autre forme de jeûne aussi importante dans la vie d’un musulman: le jeûne des trois jours dans le mois. Apprécié...

Ramadan : la prière de Tarawih et ses mérites

En ce mois béni, il est indispensable d'évoquer la prière de Tarawih, prière spécifique au mois de Ramadan. Nous allons donc définir la prière de Tarawih et exposer certaines de ses caractéristiques. Notre rappel se...

Invocations et Douaas après la prière

Le Dhikr (à traduire en français par l’évocation d’Allah soubhanou wa ta’ala) est largement recommandé puisqu’il s’agit d’une pratique exécutée par Notre Prophète Muhammad (sallAllahou 'alayhi wa salam) après ses prières. Après chaque prière, il nécessaire...