facebook twitter instagram
MENU

Partager cet article

Rappels



Le Prophète Mouhammed, l’homme le plus aimé de tous – treizième partie : Le changement de la Qibla 2

Le Prophète Mouhammed, l’homme le plus aimé de tous – treizième partie : Le changement de la Qibla 2



Par : Tamime Khemmar.

Lorsque la Qibla fut changée de Bayt Al-Maqdis (Jérusalem) vers la Ka’ba à La Mecque, cette grande épreuve partagea les gens en plusieurs factions. Or, chose des plus étranges qui montre l’infinie sagesse d‘Allah et Sa grande puissance, le changement de la Qibla avait pour principale raison le fait de distinguer entre les croyants et les autres. Allah, élevé soit-Il dit :

{وَمَا جَعَلْنَا الْقِبْلَةَ الَّتِي كُنتَ عَلَيْهَا إِلاَّ لِنَعْلَمَ مَن يَتَّبِعُ الرَّسُولَ مِمَّن يَنقَلِبُ عَلَى عَقِبَيْهِ}[البقرة:143]

(Nous n’avons établi la Qibla vers laquelle tu te dirigeais que pour savoir qui suivra le Messager et qui rebroussera chemin) (S : 2/A : 143) C’est-à-dire que Nous ne t’avons fait diriger – Mouhammed – vers la première Qibla qui est Bayt Al-Maqdis, puis, Nous t’avons changer de Qibla vers La Mecque que pour montrer aux gens ce que Nous avons toujours su concernant ce qui se cache dans le cœur de ceux qui t’entourent et pour faire apparaître au grand jour ceux qui te suivront sans sourciller et ceux qui te quitteront à cause du doute qui fut toujours caché dans leur cœur.

Que firent donc les moûminoûn (croyants) ?

Les croyants sincères dirent : nous avons entendu et nous obéissons, tout cela vient d’Allah.

Ils changèrent de Qibla, se dirigèrent vers La Mecque, en toute quiétude. Cette épreuve ne fut point pénible pour eux[1]. La seule préoccupation[2] qu’ils avaient était : Quel était le sort de nos frères qui sont morts et n’ont accompli la salât que vers Bayt AL-Maqdis ? Allah leur répondit dans cette même Aya (S : 2/A : 143) :

{وَمَا كَانَ اللّهُ لِيُضِيعَ إِيمَانَكُمْ}[البقرة:143] (Allah ne laissera jamais aller en vain votre îmân (salât).) C’est-à-dire que la récompense de la salât des croyants morts avant le changement de la Qibla ainsi que la vôtre qui êtes en vie sont conservées auprès d’Allah et vous seront amplement accordées.

Que firent les mounâfiqîn (hypocrites) ?

Les mounâfiqîn[3] dirent : Mouhammed ne sait pas vers où se diriger ! Si la première Qibla est la vraie, il a donc quitté et abandonné la vraie Qibla ! Et si la deuxième est la vraie, alors il était depuis le début induit en erreur ! Et les paroles et les avis des insensés se partagèrent et se multiplièrent éloignant leurs auteurs du but de cette épreuve : l’obéissance à Allah et à Son Messager. Beaucoup d’entre eux quittèrent l’Islâm et retombèrent dans le koufr.

Que firent les mouchrikîn (associateurs) ?

Les mouchrikîn de Qouraych et des autres tribus se réjouirent de cette nouvelle et dirent : Mouhammed est revenu vers notre Qibla. Il ne tardera pas à revenir à notre religion ! Car, il n’est revenu vers notre Qibla que parce que notre religion est la vraie !

Que firent les Juifs de Médine ?

Les Juifs de Médine, dont le Prophète [ﷺ] prenait grand soin d’appeler à l’Islâm[4], dirent : Mouhammed [ﷺ] a quitté la Qibla qui était celle des Prophètes avant lui. S’il était un vrai Prophète, il ne l’aurait jamais quittée !

Que dit Allah, élevé soit-Il, à propos de tous ceux qui n’ont pas suivi Son Messager [ﷺ] vers sa nouvelle et vraie Qibla, celle de tous les Prophètes avant lui, ne Lui ont pas obéit et se sont engouffré plus encore dans leur égarement ?

Allah, élevé soit-Il, dit, toujours dans ce même noble verset coranique (S : 2/A : 143) :

{وَإِن كَانَتْ لَكَبِيرَةً إِلاَّ عَلَى الَّذِينَ هَدَى اللّهُ }[البقرة:143] (Ceci est vraiment pénible excepté pour ceux qu’Allah a guidés). C’est-à-dire que ce changement de Qibla est une épreuve pénible et irréalisable excepté pour ceux qui seront guidés par Allah et assistés par Lui, qui sont ceux qui ont foi en Lui et en Son Messager.

Tandis que les autres…Allah ne les a pas guidés.

À suivre…

Notes de l’auteur :

[1] Ceci est aussi le cas pour tous ceux qui obéissent aux ordres de leur Seigneur sans douter ni s’opposer face à toutes les épreuves qu’ils rencontreront fatalement durant leur vie.

[2] Qui est une préoccupation positive et utile. Car, les Compagnons du Prophète [ﷺ] et les croyants qui vinrent après eux ne s’occupaient que des choses qui leur étaient utiles dans la dernière vie et ne posaient que les questions qui leur permettaient de mieux œuvrer et gagner plus de hassanât.

[3] Qui sont ceux qui font apparaître qu’ils sont croyants alors qu’en réalité leur cœur renferme le Koufr (l’incroyance).

[4] De grands savants parmi eux se convertirent à l’Islâm comme l’érudit savant Abdoullah Ibn Salâm (Qu’Allah agrée).



Commentaire (0)

Commenter

Votre E-mail ne sera pas publié.

Les articles les plus lus




Salat istikhara - la prière de consultation

En effet, il nous est possible de consulter notre Seigneur avant de faire un choix particulier. Cette prière est donc importante car elle nous permet de consulter Allah sur nos choix et d'éviter ainsi certaines...

Le mauvais œil en Islam

Le mauvais œil est une réalité contre laquelle nous pouvons nous protéger. Il est donc de notre devoir d'être conscients de ce fait afin de pouvoir le combattre inchaAllah. Nous allons donc expliquer ce qu'est...

L'adultère et la fornication en Islam

Par le biais du Saint Coran, Allah (subhannou wa ta'ala) nous a révélé comment arriver au Paradis, en nous éloignant des péchés les plus affreux de ce monde. Parmi les plus méprisables figurent l'infidélité (avoir des...

Ramadan : la prière de Tarawih et ses mérites

En ce mois béni, il est indispensable d'évoquer la prière de Tarawih, prière spécifique au mois de Ramadan. Nous allons donc définir la prière de Tarawih et exposer certaines de ses caractéristiques. Notre rappel se...

Salât joumou’a

Comme pour chaque effort, la récompense de salat Jumu’a est grande A ce sujet, le Prophète (sallAllahou ’alayhi wa salam) a dit : « Le Jour de Vendredi est de grande importance, le meilleur des jours...

Invocations et Douaas après la prière

Le Dhikr (à traduire en français par l’évocation d’Allah soubhanou wa ta’ala) est largement recommandé puisqu’il s’agit d’une pratique exécutée par Notre Prophète Muhammad (sallAllahou 'alayhi wa salam) après ses prières. Après chaque prière, il nécessaire...