Archives

Islamophobie : un homme tente de pousser une lycéenne sur les rails du RER






Commentaires (21)
  1. Rida dit :

    qu’Allah nous guide, et qu’il préserve nos filles et nos femmes.

  2. Mimen dit :

    Bientôt ça sera un meurtre ???!!!! On ne se sent plus en sécurité !!

  3. Toujours des jeunes femmes

    Des vrais courageux

  4. dawood dit :

    maudites larves !

    essayez de faire la même chose à un homme ça vs changera !

    rien ds le bide ces misérables…

  5. ismykarim dit :

    De vrai lâche. Hazbi Allah wa ni3ma l Wakil.
    Allahouma ihdihim aou damirhoum idha rafado l hidaya.
    Seigneur guide les ou detruis les s ils refuse la guidée.

  6. 'abd Samad abou ahlem dit :

    Que les mahrams prennent leurs responsabilités, sinon tous cela continuera.
    S’ils sortiraient avec leurs femme/soeur/etc sa n’arriverais sûrement pas.

    Quand les frères et les sœurs prendrons conscience que ce genre de fait divers peut arrivé a leur proches ou bien même a eu même, la peut être les choses changerons (et encore c’est pas sur!)

    sobhanAllah c’est pourtant pas difficile de protégés nos femmes et nos sœurs ces gens là sont des lâches !

  7. 3ajib.. dit :

    Salam aleykoum

    Faudrait quand même qu’on se manifeste et que nous soyons solidaire pour une fois ce n’est pas normale qu’il y’ai eu autant d’agression et que personne ne bouge…
    Quoi on va attendre que ce soit normale de jeter des femmes dans la Seine….

  8. wafad dit :

    q’Allah protège tous les musulmans…

  9. hijra hijra hijrah dit :

    Certes la « Hijrah » [1] est une obligation sur tout croyant qui n’a pas la capacité de manifester sa religion dans un pays non musulman.

    Et son Islâm n’est pas complet tant qu’il est dans l’impossibilité de manifester [sa religion], et cela jusqu’à ce que [la personne] accomplisse la « Hijrah ».

    Et la chose qui rend [la Hijrah] obligatoire et elle-même obligatoire. Et cela est comme la « Hijrah » des musulmans de la Mecque vers l’Abyssinie, ou de la Mecque vers Médine […] [2]

    Question :

    Qu’en est-il de résider dans un pays non musulman ?

    Réponse :

    S’installer un pays non musulman est un grand danger quant à la religion du Musulman, pour sa moralité, sa conduite et son éthique.

    Nous avons pu témoigner ainsi que d’autres de ceux qui sont partit [dans ces pays], ils sont revenus comme pervertis, et d’autres parmi eux sont revenus en ayant apostasié leur religion et en ayant mécru en celle-ci comme en toute autre religion – Et nous cherchons refuge auprès d’Allâh – jusqu’à nier complètement et à se moquer de la religion et de leurs gens, passés et présents.

    Et c’est la raison pour laquelle nous devons prendre des mesures afin de protéger contre de telles choses, et poser des conditions afin d’empêcher les gens de suivre ce chemin de passions qui mène à la destruction.

    Afin de résider dans un pays non musulman, il faut impérativement respecter deux conditions :

    – La première condition :

    Que le résident soit ferme dans sa religion, afin qu’il ait assez de science, de foi et de pouvoir pour adhérer fermement à sa religion tout en se méfiant de dévier ou d’aller hors du droit chemin, et qu’il ait une attitude d’aversion et de ressentiment à l’égard du mécréant [et de la mécréance en générale] en n’éprouvant pas d’amitié à leur égard, ni d’amour, car les considérer comme alliés et les aimer sont des choses qui contredisent la foi.

    Allâh – Ta’âla – dit :

    « Tu n’en trouveras pas, parmi les gens qui croient en Allâh et au Jour dernier, qui prennent pour amis ceux qui s’opposent à Allâh et à Son Messager, fussent-ils leurs pères, leurs fils, leurs frères ou les gens de leur tribu. » [3]

    Et Il – Ta’âla – dit :

    « O vous les croyants ! Ne prenez pas pour alliés les Juifs et les Chrétiens ; ils sont alliés les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour alliés, devient un des leurs. Allâh ne guide certes pas les gens injustes. Tu verras, d’ailleurs, que ceux qui ont la maladie au cœur se précipitent vers eux et disent : « Nous craignons qu’un revers de fortune ne nous frappe. » Mais peut-être qu’Allâh fera venir la victoire ou un ordre émanant de Lui. Alors ceux-là regretteront leurs pensées secrètes. » [4]

    Et il est authentiquement rapporté dans le « Sahîh » que le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa sallam) a dit :

    « Quiconque aime un peuple, en fait partie, et l’homme sera avec celui qu’il aime. »

    Aimer les ennemis d’Allâh est un des dangers les plus graves pour le musulman, parce que les aimer implique d’être en accord avec eux et les suivre, et à être moins engagé dans le fait de ne pas les dénoncer, d’où le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa sallam) a dit :« Quiconque aime un peuple, en fait partie »

    – La deuxième condition :

    Qu’il soit capable de pratiquer sa religion ouvertement, afin qu’il puisse observer les rituels de l’Islâm sans interdiction.

    Qu’il n’ait pas de gêne à pratiquer la prière en groupe, de prier la prière du vendredi et de faire les prières en groupes s’il y a là d’autres personnes avec qui il peut prier en groupe et célébrer la prière du vendredi ; Et qu’il n’est pas d’interdiction à donner l’impôt obligatoire, à pratiquer le jeûne, à faire le Hadj [Le pèlerinage] et autres rituels de l’Islâm.

    S’il n’est pas capable de pratiquer cela, alors il ne lui est pas permis de rester [dans ce pays], et il devient obligatoire pour lui d’émigrer [Hijrah] dans ce cas.

    Il est dit dans « al-Moughnî » [5] vol-8 p.457 une parole sur le sujet, que les gens sont de trois catégories pour la « Hijrah » : « Et que la première [de ces catégories] est qu’il est obligatoire [pour la personne] d’appliquer [l’émigration] lorsqu’elle n’a pas la capacité de pratiquer sa religion ouvertement, et qu’il ne lui est pas possible ainsi d’accomplir ses obligations religieuses quand celle-ci réside parmi les non musulmans. Cela est donc obligatoire [pour la personne] de faire la « Hijrah » selon la parole d’Allâh – Ta’âla :

    « Ceux qui ont fait du tort à eux-mêmes, les Anges enlèveront leurs âmes en disant : « Où en étiez-vous ? » [À propos de votre religion] – « Nous étions impuissants sur terre », dirent-ils. Alors les Anges diront : « La terre d’Allâh n’était-elle pas assez vaste pour vous permettre d’émigrer ? » Voilà bien ceux dont le refuge est l’Enfer. Et quelle mauvaise destination ! » [6]

    Et cela est un dur châtiment qui indique l’obligation. Et certes l’obligation dans l’accomplissement de sa religion et une obligation qui s’impose à qui en est capable. La « Hijrah » fait partit des nécessités obligatoire et de ce qui le complète. » […] [7]

    67018787 p
    Question :

    Quand une personne est dans l’incapacité d’assurer sa propre sécurité et celle de sa foi devant les dissensions qu’elle rencontre dans son propre pays, est-ce que cela est une raison qui oblige l’émigration pour le musulman ?

    Et où doit-elle émigrer ?

    Réponse :

    Si la réalité est telle que vous l’avez rappelé et que le musulman n’a plus la possibilité d’assurer la sécurité de sa propre personne et celle de sa religion face aux dissensions qui agitent son pays, la Loi lui permet de faire l’émigration, quant il en a la possibilité, pour un pays où [cette personne] se trouve en sécurité pour sa personne et sa religion. [8]

    Notes
    [1] La « Hijrah » [l’émigration] dans la Loi Islamique, c’est le fait de se déplacer d’un pays non musulman [Balad al-Kufr] pour un pays musulman.
    [2] Kitâb « Charh al-Arba’în an-Nawawiyyah » de SHeikh Ibn ‘Uthaymîn, p.16
    [3] Coran, 58/22
    [4] Coran, 5/51-52
    [5] Ouvrage « al-Moughnî » de grande référence dans la jurisprudence de rite hanbalite, de l’Imâm Ahmad Ibn Muhammad Ibn ‘Abder-Rahmân Ibn Qoudâma al-Maqdissî.
    [6] Coran, 4/97
    [7] Madjmu’ Fatâwa de SHeikh Ibn ‘Uthaymîn, 3/25
    [8] Fatâwa Al-Lajnah Ad-Dâ-ima lil-Bouhouth Al-‘Ilmiyyah wal-Iftâ, 12/51

    copié de manhajulhaqq.com

    Cheikh Mouhammad Ibn Salih Ibn ’Outheymine

    Comité permanent [des savants] de l’Ifta

  10. Petit berger dit :

    Il ne faut pas se leurrer. Les mécréants ne font que leur travail et agisse en conséquence. Même si leur actes et de la plus fourbe et la plus lâche. C’est plutôt nous musulmans qui assumons plus notre rôle et demandant à l’état mécréant de nous secourir. En particulier les hommes qui n’ont plus cette jalousie pour nos femmes. Tant que l’affaire ne concerne pas un membres proche de leur famille, ils ne s’en souci que très peu. On parle de Oummah mais elle n’existe pas. On ne veut plus pour nôtre frère ce qu’on voudrait pour nous même et on n’ose parlé de communauté. La solidarité à fait place à l’individualisme et tout sa sous les yeux de nos « representant ». On quémande le respect alors qu’ils nous sont hostiles. C’est incompréhensible.

  11. bint amar dit :

    salam ‘alaykum w rahmatuLlahi w barakatu.. Avis à mes chères soeur bien-aimées, faites comme moi achetez des bombes lacrymo, cela pourra bi idhni ar-Rahman vous aidez à vous esquivez !! qu’Allah protège mes soeurs partout dans le monde, et qu’Il récompense tous ses malfrats par ce qu’ils méritent !! salam ‘alaykum w rahmatuLlahi w barakatu

  12. Muslima dit :

    On s’en prends tjrs aux femmes, des vrais lâche ! Qu’avons nous fait pour mériter tout cela ? Qu’Allah nous facile la hijra ✈

  13. James Sam Billy dit :

    AJIB, quel est notre mobilisation ? Nous avons d’abord l’impératif de nous rassembler dans les lieux de prière. Ensuite penser et agir de façon communautaire. Qu’Allah L’Unique compense la victime par Sa récompense, mais comment devons nous agir ?
    Ne devrions nous pas poser une réflexion sur les sorties de nos mères, nos soeurs, nos filles de façon à ce qu’elles soit accompagnées? En plus d’être de bonne compagnie cela réduirait ce nombre d’agression.
    Je sais que ce n’est pas évident mais la priorité reste la préservation, la sauvegarde de l’intégrité physique et de l’honneur.
    Tout cela doit être conciliable avec les actions que les fidèles des lieux de prières souhaitent mettre en place au bénéfice de leur communauté et de la société. Voyez ou je veux en venir ! Dénoncez oui, mais sans rien faire à coté non, dire l’état, l’état ! oui mais l’état dira des mots sur les maux mais il n’y aura pas d’actes et cela ne ralentira pas le phénomène.
    Par conséquent, j’invite celles et ceux qui sont concernés par la problématique des sorties à ce rapprocher des lieux de prières et de demander la mise en place de structure interne (l’entraide) permettant la liberté de mouvement tout en préservant la dignité et l’intégrité des demandeuses.
    Comprenons nous bien il est normal et protégé de par la religion d’Allah et de par la constitution républicaine qu’une femme se déplace en ville (selon ses nécessités), avec son voile, puisque c’est sa croyance, tout comme il est normal que les croyants mettent à leur disposition des moyens qui les préservent. Je demande pardon à celle et ceux qui serait choqués et mon intention pour plaire à Allah l’Unique dans un soucis de rendre un service de réflexion à la meilleure des communautés que la terre à porté et portera.

  14. Sabah dit :

    je viens de recevoir des twitt d’un groupe de soutiens de Nadine morano, j’ai fait des recherche il s’avère que ce groupe est le groupe identitaire des fanatique de la haine, des fachistes des islamophobe pure est dure ! bon courage sabah

  15. Foued dit :

    « Une animosité, un acharnement injustifiables que les pouvoirs publics doivent absolument constater, et faire de l’islamophobie un combat. Tous les citoyens, quelles que soient leurs convictions religieuses, ou leur origine, ont le droit de vivre en sécurité, et d’être protégés par l’Etat. »

    Voila qui m’a donné à réfléchir, et sur le fait que nous tous, pouvons faire la même chose dans notre communauté. Je consulte de temps en temps ce site, et j’en viens très souvent à être déçu par les propos de certains et la violence qu’ils peuvent susciter, ne serait-ce qu’en prenant l’exemple de la communauté homosexuel. Comme certains aiment bien le dire, « qui veut son respect se le procure ». Certes cela peut dégouter et j’en suis le premier conscient, mais nous sommes en France et nous devons nous aclimater si je puis dire à leur coutumes. Se plaindre donc de l’islamophobie qui est très regrettable est une chose, mais n’allons pas nous jeter la première pierre sur les autres, nous pouvons tous vivre en harmonie je pense 🙂

    Qu’Allah vous protège vous et votre famille

  16. oum dit :

    foued je ne comprends pas le sens de votre message….vous pensez que les femmes musulmanes doivent enlever leurs voiles? pour s' »aclimater  » ?
    ajib !
    j’espère vraiment me tromper….sinon, alors il est normal que nous soyons puni pour notre manque de foi

  17. bint amar dit :

    salam ‘alayki w rahmatuLlah w barakatu ma soeur oum !!! Ne te préoccupe pas dun tel message je t’en prie, qui te dis que l’homme derrière l’écran est musulman? essayons de trouver des excuses, au lieu de se diviser, pendant que la oumma à plus que besoin de l’union !! Par contre si l’homme derrière l’écran est musulman, jimplore Allah de vous octroyer le « fahamu dine » la bonne compréhension de cette noble religion.. salam ‘alaykum w rahmatuLlah w barakatu

  18. ayvaz dit :

    Le jour ou nos politiques cesserons d’utiliser l’islamophobie comme source de voix potentielles, en ciblant le voile et en attisant le feu, nous pourrons peut être espérer un avenir serein pou les musulmans en France, sinon il faut faire gaffe, l’holocauste c’était il y’a 60 ans au cœur de cette Europe si humaniste de nos jours….. A bonne entendeur, les musulmans il faut se bouger un peu maintenant!!!

  19. oum Soumaya dit :

    Salam Alaykoum. Bint amar où pourrait -on se procurer une bombe lacrymo? Je conseille aux soeurs de s’insscrire dans des cours de self-defense 100% feminin . Qu’Allah nous preserve.

  20. Bint Yahya dit :

    C’est vrai que quand je prend le rer/métro je ne m’approche jamais trop près des rails car justement j’ai peur qu’on m’y pousse ! Je pensais être parano mais je vois que non. Vivement la hijra ..

  21. saïd dit :

    Tous ces gents qui on assisters à cette agression sont des lâches , comme la plus part des gents en France d’ailleurs .

Commenter

Your email address will not be published. Required fields are marked *