Actualités

Egypte : que devient le tourisme suite aux changements politiques ?

Pyramides d'Egypte





Commentaires (7)
  1. Bensalah dit :

    Assalam alaykum

    Je suis plutôt d’avis que le tourisme doit être une conséquence du développement économique et non une cause, et encore moins un moteur. Dans les pays riches, il y a beaucoup de touristes alors que l’importance qu’ils y accordent dans leur manière de gouverner est mineure. Et surtout, on a pas l’impression que les touristes qui vont dans les pays riches altèrent considérablement les modes de vie locaux.

    Sans vouloir faire de supposition malsaine, on croirait presque qu’il y a autre chose que le développement économique derrière la tête des dirigeants du tiers-monde qui promeuvent le tourisme…

  2. Yaz dit :

    Ce qui fait l’économie d’un pays, c’est son industrie. Le tourisme n’est qu’un « plus » mais ne dois jamais être à la base d’une économie nationale comme ça le peut être aujourd’hui dans de nombreux pays (Maroc, Grèce…).

  3. Oum imene dit :

    Salam aleykoum

    Est-ce que le tourisme est réllement un bienfait pour les pays musulmans, du point de vue économique certes, mais d’un de vue moralité non.
    Pour exemple, le Maroc, la population locale dit que ça leur apporte du travail, mais à quel prix. Ce que j’ai pu constater c’est que le tourisme de masse, encouragé par l’Etat en plus, apporte beaucoup de choses immorales : débauche, pédophilie, alcool vendu publiquement, les jeunes veulent imiter les européens, … Dans certaines villes comme Agadir, nous maghrébins d’origine on se sent indésirable dans certains lieux, réservés quasi-exclusivement aux touristes étrangers. Il y a plus de pudeur. C’est pour ça que l’attitude des islamophobes est ridicule, ils veulent qu’on se dévoile et respecter leur code vestimentaire, et qu’en-est-il d’eux-mêmes quand ils voyagent dans les pays du maghreb, parfois je peux peux même pas me promener avec des membres de ma famille tant la nudité est « flagrante ».

    Allah i hdina.

    1. fatima dit :

      Assalamou aleykoum Oum Imene,
      Je ne suis pas d’accord sur ta description de la ville d’Agadir et de ses environs. La débauche comme tu la décris n’est pas le seul fait des touristes. Les marocaines, et marocaines, sont eux aussi complices et acteurs de ce « tourisme à l’occidentale » et personne ne me fera croire qu’ils meurent de faim. J’ai souvent été très choquée par l’attitude de certains « locaux », avec la bénédiction des parents (si si) et du gouvernement.

  4. fatima dit :

    Oups je rectifie ligne 2 : « les marocAINS et marocaines ». Non non, je ne fais pas de fixation lol.

  5. BOF 83 dit :

    à évitez pour longtemps

  6. L’Egypte est toujours très loin du niveau touristique pré-révolution. Hélas pour ceux qui vivaient essentiellement du tourisme. Il faut savoir que dans les régions les plus touristiques de la vallée du Nil, ces personnes représentent une part très importante de la population.

    Concernant les commentaires sur les bienfaits ou méfaits du tourisme, la question est délicate.
    Clairement, le tourisme de masse a un impact négatif et ce, à tous les niveaux: écologiquement parlant, culturellement parlant et également moralement parlant.
    Un point crucial a été levé, si le tourisme est un des piliers de l’économie d’un pays, alors le pays va devoir s’adapter aux touristes et là c’est mauvais. Si le tourisme est un plus économique, il n’influencera pas la culture locale.
    Question difficile …

Commenter

Your email address will not be published. Required fields are marked *