facebook twitter instagram
MENU

Partager cet article

Paramètres des cookies

Le visiteur du site Ajib.fr est informé que des cookies peuvent s’installer automatiquement sur son navigateur internet. Un cookie est un petit fichier texte au format alphanumérique déposé sur le disque dur du visiteur par le serveur du site visité ou par un serveur tiers (régie publicitaire, service de web analytique, etc.) qui sert à enregistrer les informations relatives à la navigation sur le site.


Le visiteur peut paramétrer son navigateur internet sur la façon de gérer les cookies, de la manière décrite sur le site www.cnil.fr



Paramétres J'accepte
Actualités

CFCM : les membres fondateurs s'indignent, vraiment crédibles ?

26 vues

CFCM : les membres fondateurs s'indignent, vraiment crédibles ?

CFCM - Mosquée de Paris


Y aurait-il comme un vent de mutinerie au sein du Conseil Français du Culte Musulman ? Dans un communiqué plusieurs associations musulmanes et membres fondateurs du CFCM ont dénoncé le projet de réforme de l'institution tout en appelant à l'organisation d'assises de l’islam de France; Leur démarche est-elle crédible ?



La réforme ne passe pas


Signé par la fédération du Milli Gorus, l'Union des Organisation Islamiques de France (UOIF), la fédération Foi et Pratique (Tabligh), la fédération nationale des Musulmans de France, la Grande Mosquée al-Islah de Marseille, la Grande Mosquée d’Evry-Courcouronnes, la Grande Mosquée de Lyon et Haydar Demiryurek vice-président du CFCM, l'appel dénonce à nouveau le projet de réforme du CFCM "discuté et finalisé sous l’égide du ministère de l’intérieur par deux organisations : la Grande Mosquée de Paris et le Rassemblement des Musulmans de France".


Le projet de réforme tant contesté vise à réduire le mandat du président - poste occupé depuis Juin 2008 par Mohamed Moussaoui représentant la fédération du Rassemblement des Musulmans de France - et à adopter un système de présidence tournante permettant à la Grande Mosquée de Paris de retrouver le chemin de la direction du CFCM et à Dalil Boubakeur d'en devenir son futur président.


Ce projet  ne passe pas pour ces associations qui jugent la manœuvre défaillante. Ils évoquent un manque de transparence, d'indépendance et regrettent de ne pas avoir été impliquées dans le cadre des discussions.


Outre le projet de réforme, les signataires évoquent l'échec du CFCM dans la défense des intérêts de l'islam et des musulmans de France, c'est pourquoi ils appellent "solennellement  toutes les composantes du CFCM et les autres sensibilités de l’islam de France à s’organiser pour mieux défendre la dignité des musulmans de France pour mieux s’opposer au climat islamophobe qui règne aujourd’hui dans ce pays".



Une démarche crédible ?


Les griefs des signataires sont compréhensibles car ce projet de réforme du CFCM n'est que pure manigance afin de permettre à la mosquée de Paris malgré sa faible représentation de présider le CFCM.


D'autre part, on ne peut pas dire que le CFCM ait brillé par son action, malheureusement c'est surtout l'inefficacité et le manque d'indépendance qui caractérisent l'institution. Débat sur le port du niqab, halal, islamophobie... autant de sujets qui nous amènent à penser que l'échec est la raison d'être du CFCM. Pour autant, ces déboires rendent-ils crédible l'appel à la tenue d'assises de l'islam de France initié par ces mêmes qui ont participé à la fondation de cette institution en faillite ?


Pour l'instant et nous demandons à ce que l'on nous montre le contraire, on ne peut pas dire que tous les signataires de l'appel aient été moteurs dans ce qu'ils reprochent au CFCM d'ailleurs, il est probable que vous n’ayez jamais entendu parler de certaines associations et de leur action.


D'autre part, si la défense et la représentation des musulmans de France était leur principal objectif, qu'est-ce qui empêche les signataires de s'unir passant outre le CFCM afin de proposer et d'agir pour l’intérêt de tous les musulmans de France ?


A vrai dire, nous n'attendons pas grand chose de cette assise que nous pressentons comme un moyen de pression afin de faire plier le CFCM sur le projet de réforme. Des associations musulmanes non affiliées au CFCM nous montrent au quotidien que l'action est possible indépendamment du pouvoir et du nombre de siège au CFCM dont elles disposent. La lutte pour le pouvoir et la présidence ne doit pas prendre le dessus sur les intérêts de la Oumma. Mettons tous le monde d'accord, appelons à la dissolution du CFCM.

Commentaires (1)
  1. salam alaykoum,
    "Révolte au sein du CFCM"
    La première chose à laquelle j'ai pensé est:"les fonctionnaires ne sont ils pas tenus au devoir de réserve?Décidément les syndicalistes frondeurs sont dans toutes les administrations"!

Commenter

Votre E-mail ne sera pas publié.

Les articles les plus lus




Ce qu'il faut savoir sur le jeûne des jours blancs !

On assimile très souvent le jeûne uniquement à la période du Ramadan. Mais il existe une autre forme de jeûne aussi importante dans la vie d’un musulman: le jeûne des trois jours dans le mois. Apprécié...

Ramadan : la prière de Tarawih et ses mérites

En ce mois béni, il est indispensable d'évoquer la prière de Tarawih, prière spécifique au mois de Ramadan. Nous allons donc définir la prière de Tarawih et exposer certaines de ses caractéristiques. Notre rappel se...

Invocations et Douaas après la prière

Le Dhikr (à traduire en français par l’évocation d’Allah soubhanou wa ta’ala) est largement recommandé puisqu’il s’agit d’une pratique exécutée par Notre Prophète Muhammad (sallAllahou 'alayhi wa salam) après ses prières. Après chaque prière, il nécessaire...