facebook twitter instagram
MENU

Partager cet article

Paramètres des cookies

Le visiteur du site Ajib.fr est informé que des cookies peuvent s’installer automatiquement sur son navigateur internet. Un cookie est un petit fichier texte au format alphanumérique déposé sur le disque dur du visiteur par le serveur du site visité ou par un serveur tiers (régie publicitaire, service de web analytique, etc.) qui sert à enregistrer les informations relatives à la navigation sur le site.


Le visiteur peut paramétrer son navigateur internet sur la façon de gérer les cookies, de la manière décrite sur le site www.cnil.fr



Paramétres J'accepte
Actualités

Société: l’enseignement de l’arabe à l’école validé et approuvé

753 vues

img_1
 

A La surprise générale le chef de l'Etat, Emmanuel Macron, a finalement autorisé l’enseignement de l’arabe à l'école. L’accord passé en mars 2017 entre la Tunisie et la France, au temps de la ministre de l’Éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche d’alors, Najat Vallaud-Belkacem, vient d’être validé.

Le Décret n° 2020-498 du 30 avril, publié le 2 mai dernier dans le Journal Officiel de la République Française, prévoit l’enseignement de la langue arabe dès l’école élémentaire dans les écoles françaises.

Un enseignement qui sera organisé pendant le temps scolaire en complément des enseignements obligatoires prévus pour tous les élèves par les programmes en vigueur, à raison d’une heure et demie (1h30) par semaine.

Les résultats obtenus par les élèves dans le cadre de cet enseignement seront pris en compte dans l’appréciation générale de leur travail scolaire, stipule le décret.
Une inscription aux cours facultative

L’accord est axé sur "l’apprentissage de la langue arabe qui fait référence à la culture arabe, notamment à des éléments de la culture tunisienne".

L’enseignement est non seulement facultatif, mais aussi accessible à tous les élèves volontaires, en accord avec leurs familles et dans la limite des places disponibles de la classe de cours élémentaire première année (CE1) à la classe de cours moyen deuxième année (CM2).
Dès le CE1, les écoliers français étudieront la langue du Coran

Cette nouvelle discipline a pour autre objectif d’étudier les civilisations et les cultures gravitant autour de l’arabe : « Cet enseignement propose un apprentissage de la langue arabe qui fait référence à la culture arabe, notamment à des éléments de la culture tunisienne », énonce l’article 4.

Afin d’assurer le bon déroulement de ces cours de langue et de civilisation, l’Etat français va faire appel à des professeurs de nationalité tunisienne sélectionnés par leur gouvernement. « En fonction des besoins, le gouvernement de la République tunisienne sélectionne et rémunère les enseignants tunisiens titulaire.

Ainsi, tout comme les langues gréco-latines, dénoncées comme étant élitistes par ladite Najat Vallaud-Belkacem, la langue arabe pourra aider certains élèves dont l’entourage parle arabe à consolider leurs résultats scolaires, en fin de trimestre.
Commentaire (0)

Commenter

Votre E-mail ne sera pas publier. Les Champs Obligatoire Marqué *

Les articles les plus lus




Ce qu'il faut savoir sur le jeûne des jours blancs !

On assimile très souvent le jeûne uniquement à la période du Ramadan. Mais il existe une autre forme de jeûne aussi importante dans la vie d’un musulman: le jeûne des trois jours dans le mois. Apprécié...

Ramadan : la prière de Tarawih et ses mérites

En ce mois béni, il est indispensable d'évoquer la prière de Tarawih, prière spécifique au mois de Ramadan. Nous allons donc définir la prière de Tarawih et exposer certaines de ses caractéristiques. Notre rappel se...

Invocations et Douaas après la prière

Le Dhikr (à traduire en français par l’évocation d’Allah soubhanou wa ta’ala) est largement recommandé puisqu’il s’agit d’une pratique exécutée par Notre Prophète Muhammad (sallAllahou 'alayhi wa salam) après ses prières. Après chaque prière, il nécessaire...