facebook twitter instagram
MENU

Partager cet article

Paramètres des cookies

Le visiteur du site Ajib.fr est informé que des cookies peuvent s’installer automatiquement sur son navigateur internet. Un cookie est un petit fichier texte au format alphanumérique déposé sur le disque dur du visiteur par le serveur du site visité ou par un serveur tiers (régie publicitaire, service de web analytique, etc.) qui sert à enregistrer les informations relatives à la navigation sur le site.


Le visiteur peut paramétrer son navigateur internet sur la façon de gérer les cookies, de la manière décrite sur le site www.cnil.fr



Paramétres J'accepte
Rappels

Le Covid-19, une aubaine pour renouer avec notre origine

205 vues

Le Covid-19, une aubaine pour renouer avec notre origine
Par : Ndanladi Ismael

Lorsque l'on lance un regard inquisiteur sur la thématique des séries et films dont nous avons été servis depuis un peu plus d’une dizaine d’années, il y a comme un signe précurseur de catastrophes naturelles ou d'erreurs humaines qui se produiraient dans un laboratoire et qui mettraient l'humanité en danger.

C’est tellement invraisemblable que le coronavirus ait été cité nommément dans ces différents scénarios au point de rendre encore plus ardu la tâche lorsque cette crise fait surface dans le pays de Kong-Fu-Tseu.

Au départ, on aurait dit un problème spécifique à Wuhan jusqu’à ce que de manière graduelle le cataclysme sanitaire se déporte vers d’autres horizons et finisse par être la coqueluche de l’heure.

Avant d’accepter cette crise ou de la considérer comme telle, l’imagerie populaire est passée par trois phases :
La phase du choc, ensuite le déni et le refus de l’évidence et enfin l’acceptation

Laquelle acceptation est celle qui pousse l’Homme à réagir et à se poser les vraies questions, pour ma part je suis d’accord avec le professeur Brahim Ben Youcef, expert consultant en sciences sociales qui affirme que :
« La crise sanitaire actuelle, causée par la pandémie du Covid-19, est une aubaine pour renouer avec nôtre humanité et nôtre patrimoine».

Ces déclarations interviennent lors de la téléconférence qu’il a animée mardi dernier depuis le Canada, dans le cadre du programme «En confinement. Le patrimoine s’invite» initié par le ministère de la culture.

Pour ma part, il me semble que cela nous ramène à comprendre que nous sommes des êtres psychosomatiques, pour cela il existe en nous deux angles qui nous déterminent à savoir le somatique avec la matière et le psychique avec le psychique.

Ce qui nous amène à être sûrs qu’aucune solution ne pourra être hors de ces deux prismes.

L’avancée technologique et le développement industriel ont d’une manière ou d’une autre éloigné l’homme de sa nature et ce qui déterminait sa personnalité de par le passé à savoir : le repli, le confinement, l’isolement, la distanciation et l’hygiène.
Retour aux sources

La première étape de ce retour aux sources consiste à se rappeler que nous sommes des créatures et par conséquent subordonnés des règles pour lesquelles pour nous avons été créé.

Puis en tant qu’individu nous sommes condamnés à vivre dans une société dont la plus petite cellule est la famille, s'ensuivent les tribus et les nations.

Chacune de ces entités revêt un caractère spécifique et devrait aider l’homme à s’auto accomplir, sauf que pour le cas d’espèce la maison ou la cellule familiale n’a été réduit que pour dormir.

Tandis que les rôles principaux de la famille sont dévolus à des institutions publiques : instruction, éducation, garderie, gestion économique, magasinage…
Mais cette crise bouleverse les paradigmes et redéfinit les espaces

De ce fait, l’Homme est appelé à revois ses rapports à la société et à l’espace de vie, comme le pense le professeur Brahim Ben Youcef. La question existentielle est réduite à sa plus simple forme :

Comment gérer la vie et s’organiser en confinement ? Et comment sera la vie après le COVID-19 ? Comment gérer la distanciation et l’hygiène dans les espaces publics ? En matière de santé, l’Homme devra-t-il revenir à des recettes ancestrales et l’homéopathie comme c’est le cas de la république de Madagascar avec le Covid-Organics? Comment devra s’opérer le retour vers la nature humaine et à l’équilibre culture/ nature.
Pour ma part la réponse reste très simple, un retour simple et clair de la notice humaine à savoir : le coran et la tradition prophétique selon la compréhension des prédécesseurs pieux.

A titre d’exemple, la mesure phare du confinement est une mesure bien connue et préconisée par le noble Coran et la tradition prophétique. Allah parle par la voix d’une fourmi dans le noble Coran :

«Ô fourmis, entrez dans vos demeures, [de peur] que Salomon et ses armées ne vous écrasent [sous leurs pieds] sans s’en rendre compte» [Coran, Sourate Les Fourmis, Verset 18].

Il se dégage de ce verset que les fourmis aussi minuscules soient-elles préconisent cette méthode de défense à plus forte raison pour nous les Hommes !

C’est ainsi que les demeures restent un lieu de purification et de protection conformément au Verset qui stipule :

« Restez dans vos foyers ; et ne vous exhibez pas à la manière des femmes d’avant l’Islam (Jâhiliyah). Accomplissez la Salât, acquittez la Zakât et obéissez à Allah et à Son messager. Allah ne veut que vous débarrasser de toute souillure, ô gens de la maison [du prophète], et veut vous purifier pleinement » [Coran, Sourate Al Ahzab, Verset 33].

Quant au masque, il renvoie sans hésiter au voile intégrale. Et le fait de se laver les mains surtout lorsque l'on doute de sa propreté ou sa pureté.

l’Islam préconise la recherche de pureté physique et spirituelle dans ce hadith où le Prophète (paix, salut et bénédiction d’Allah sur Lui) a dit:

“Si l’un d’entre vous se réveille, qu’il se lave les mains trois fois, avant de les faire pénétrer dans le récipient (dans lequel il fera ses ablutions) car il ne sait pas où étaient ses mains durant la nuit.” (Rapporté par al Boukhari et Mouslim).

Pour ce qui est du reste il se les nettoie à chaque fois qu’il accomplit les ablutions, quant à la mise en quarantaine ou de la fermeture des frontières il est clair que la tradition prophétique préconise la mise en quarantaine en stipulant que :

« Le malade ne se mélange pas au bien portant afin que ces derniers n’en soit pas contaminés. » (Rapporté par Boukhari et Mouslim).

L’autre hadith qui stipule que celui qui se trouve dans une cité victime d’une pandémie, qu’il n’y sorte pas tandis que celui qui se trouve à l’extérieur n’y entre pas. (Rapporté par Boukhari).

Pour ne citer que ces quelques mesures barrières édictées de nos jours par tous les organismes.
Quant au second prisme, il est spirituel

La croyance au fait que si nous sommes des créatures, alors il existe un Créateur ainsi donc étant mortel, il convient de se poser les bonnes questions sur la vie et la mort, ne dit-il pas :

« Celui qui a créé la mort et la vie afin de vous éprouver (et de savoir) qui de vous est le meilleur en oeuvre, et c’est Lui le Puissant, le Pardonneur. » (Coran, sourate 67 La royauté, verset 2).

De ce fait nous ne serons meilleurs qu’à la condition de nous conformer à Ses injonctions et en ayant la ferme conviction qu’«Allah n'a pas fait descendre une maladie, sans avoir descendu en même temps son remède. L'a connu celui qui l'a connu, et l'a ignoré celui qui l'a ignoré.» (Hadîth authentique - Authentifié par Cheikh al Albani dans «as-Silsila as-Sahîha - n°451»)

Ainsi, après les méthodes préventives et barrières physiques sus citées, on s’appuiera aussi sur les mesures préventives spirituelles en se remettant en Allah, implorant Son pardon et Son secours car Il est détenteur de tout pouvoir.

On pourra citer comme mesures : les invocations contre toute pandémie, multiplier les rappels (dhikr), chercher la protection contre les affres des épreuves, toujours invoquer Allah avant de sortir de sa maison...

... implorer la bonne santé et la protection chaque matin, éviter d’aller dans les endroits contaminés, multiplier les bonnes actions et les actes de dévotion, les prières nocturnes, fermer et couvrir ses récipients et ustensiles dans la maison.

Voilà ainsi l’origine qui est la nôtre, et l’origine vers laquelle le Covid-19 nous invite …
Commentaire (0)

Commenter

Votre E-mail ne sera pas publier. Les Champs Obligatoire Marqué *

Les articles les plus lus




Ce qu'il faut savoir sur le jeûne des jours blancs !

On assimile très souvent le jeûne uniquement à la période du Ramadan. Mais il existe une autre forme de jeûne aussi importante dans la vie d’un musulman: le jeûne des trois jours dans le mois. Apprécié...

Ramadan : la prière de Tarawih et ses mérites

En ce mois béni, il est indispensable d'évoquer la prière de Tarawih, prière spécifique au mois de Ramadan. Nous allons donc définir la prière de Tarawih et exposer certaines de ses caractéristiques. Notre rappel se...

Invocations et Douaas après la prière

Le Dhikr (à traduire en français par l’évocation d’Allah soubhanou wa ta’ala) est largement recommandé puisqu’il s’agit d’une pratique exécutée par Notre Prophète Muhammad (sallAllahou 'alayhi wa salam) après ses prières. Après chaque prière, il nécessaire...