facebook twitter instagram telegram
MENU

Partager cet article

Rappels

Médecine prophétique pour traiter les maux intestinaux et les plaies

42 426 vues

Médecine prophétique pour traiter les maux intestinaux et les plaies

Dans l’optique de notre série de rappels sur la médecine prophétique, nous avons expliqué l’importance de traiter la douleur par le Saint Coran et les invocations rapportées par notre noble Prophète (‘alayhi salat wa salam). Nous nous intéressons aujourd’hui au traitement des maladies intestinales et des plaies par la médecine prophétique et populaire.

Médecine prophétique pour traiter la diarrhée :

La diarrhée est une maladie qui touche particulièrement les nouveau-nés. Le premier des remèdes est de prolonger au maximum l’allaitement maternel qui est plein de bienfaits et qui s’avère être une protection contre la diarrhée.

Au-delà de l’allaitement maternel, la diarrhée peut être traitée par la médecine prophétique avec le miel. Le saviez-vous ? Il est rapporté dans les Sahihaine d’après Abu Sa’id Al Khudri (qu’Allah l’agrée) qu’un homme est venu voir le Prophète (‘alayhi salat wa salam) et lui dit que son frère avait mal au ventre, qu’il souffrait de diarrhée. Le prophète (‘alayhi salat wa salam) lui dit alors : « Donne lui du miel ». Il partit puis revint dire : « Je lui en ai donné, mais il n’a fait qu’aggraver sa diarrhée ». Il répéta cette scène à trois reprises et à chaque fois, le Prophète (‘alayhi salat wa salam) lui répondait : « Donne lui du miel ». A la quatrième fois, le Prophète (‘alayhi salat wa salam) lui répondit : « Ce qu’Allah a dit est vrai, c’est le ventre de ton frère qui ment ». On donna encore du miel au malade et il fut guéri.

SobhanAllah, le traitement prophétique de la diarrhée se fait par le biais du miel. Si les résultats ne sont pas constatés dès la première prise, il faut persister dans la prise du miel jusqu’à ce que la guérison apparaisse. Dans la médecine populaire, cette maladie peut être traitée par l’eau de riz bouilli, la tisane de feuilles de vigne ou encore la tisane de menthe avec du miel et de l’huile de nigelle. Les traitements ne manquent pas face à cette maladie, qu’il s’agisse de la médecine prophétique ou traditionnelle al hamdouliLlah.

Médecine prophétique pour traitement la constipation :

Autre mal, même organe : les intestins. La constipation peut s’avérer très douloureuse pour celui qui en souffre, qu’il s’agisse d’enfants en bas âge ou d’adultes. Les causes de la maladie sont diverses et peuvent notamment être dues à l’alimentation, au manque de fibres.

La médecine prophétique contre la constipation nous a été rapporté par Asma bint ‘Umays (qu’Allah l’agrée) à qui le Prophète (‘alayhi salat wa salam) a dit : « Avec quoi soignais-tu la constipation ? » – Avec des noix, répondit-elle. Le Prophète dit : « Ils sont très purgatifs ». Elle ajouta : et je me purge également avec le séné. Et le Prophète (‘alayhi salat wa salam) répondit : « Si un remède pouvait guérir la mort, ça aurait été le séné » (At Tirmidhy). Dans un autre hadith, le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) conseille le séné et le cumin : « Je vous recommande le séné et le cumin. Ils comportement un remède pour toutes les maladies, sauf la mort » (Ibn Maja). Ainsi, le séné, les noix ou encore le cumin sont des remèdes contre cette maladie intestinale qu’est la constipation.

Au-delà de ce traitement prophétique, la médecine populaire ou les remèdes de grand-mère comme on les appelle communément, prônent l’utilisation de l’huile d’olive dans l’alimentation en islam. Il convient de prendre une tasse d’huile d’olive à jeun pour la personne touchée par la constipation. Le lait accompagné de miel est également conseillé dans ce cas, de même que la prise de fruit et légumes riches en fibres comme la pastèque, les raisins ou encore les mangues.

Médecine prophétique pour traiter les plaies :

Les plaies ont également leur traitement dans la médecine prophétique et populaire. Bien que la désinfection soit bien connue et pratiquée dans la médecine moderne, il est intéressant de se pencher sur la manière dont les plaies sont traitées dans les médecines prophétique et populaire.

Il est raconté dans les Sahihaine d’après Abu Hazim qui a entendu Sahl ibn Sa’d demander avec quoi le Prophète (‘alayhi salat wa salam) soigna sa plaie le jour de la bataille d’Uhud. « Fatima (qu’Allah l’agrée) lui lavait le sang de sa blessure tandis que Ali Ibn Talib lui versait de l’eau. Lorsque Fatima vit que l’eau ne faisait qu’augmenter le flot de sang, elle prit une natte, la brûla et lorsque celle-ci fut calcinée, elle l’appliqua sur la blessure et alors le sang s’arrêta de couler ». La cendre venue de la natte a pour objectif d’arrêter le sang et non de soigner la plaie en elle-même ou la cicatriser.

Dans la médecine populaire, les plaies peuvent être soignées et cicatrisées par le miel naturel appliqué sur la plaie une fois qu’elle ait été nettoyée. Le fait de laver la plaie avec de l’eau tiède mélangée à l’ail moulue fait également partie des remèdes populaires. Les petites plaies quant à elles peuvent être traitées avec de la graisse de baumier. Laver la plaie peut se faire avec des infusions de feuilles de framboisier ou encore des infusions de camomille. Tout cela et bien d’autres remèdes entrent dans la lignée des traitements populaires.

Quelle que soit la maladie qui nous touche, il est possible d’y répondre, d’apaiser la douleur et de guérir le mal par la médecine prophétique ou traditionnelle. Au-delà de la médecine moderne dont les traitements sont bien connus, il nous faut prendre en considération le fait que d’autres remèdes, plus naturels et tout aussi efficaces (voire plus efficaces) existent et doivent être utilisés. Allah a créé avec chaque maladie son remède, à nous d’en user inchaAllah et d’en tirer tous les bénéfices possibles. Gardons à l’esprit chers frères et sœurs qu’utiliser la médecine prophétique nous permet également de perpétuer une Sunna, une action dont la récompense revêt une immense valeur.

Qu’Allah nous permette de guérir des maux qui nous atteignent. Qu’Il fasse que notre guide soit la Sunna et tout ce qu’elle enseigne.

Commentaires (3)
  1. Merci pour cet article, existe il des ouvrages sur ce sujet?

  2. Je suis intéressée.piur les règles noire de couleur que faire contre

  3. Salem alaykoum.
    Que faire contre les trouble digestifs et autre désagréments comme les brûlures d'estomac.
    Barakallah ou fikoum.

Commenter

Votre E-mail ne sera pas publié.

Les articles les plus lus




Salat istikhara - la prière de consultation

En effet, il nous est possible de consulter notre Seigneur avant de faire un choix particulier. Cette prière est donc importante car elle nous permet de consulter Allah sur nos choix et d'éviter ainsi certaines...

Le mauvais œil en Islam : comment se protéger ?

Le mauvais œil  en islam est une réalité contre laquelle nous pouvons nous protéger. Il est donc de notre devoir d'être conscients de ce fait afin de pouvoir le combattre inchaAllah. Nous allons donc expliquer...

L'adultère et la fornication en Islam

En Islam et par le biais du Saint Coran, Allah (subhannou wa ta'ala) nous a révélé comment arriver au Paradis, en nous éloignant des péchés les plus affreux de ce monde. Parmi les plus méprisables figurent...

La prière de Tarawih et ses nombreux mérites

En ce mois béni, il est indispensable d'évoquer la prière de Tarawih, prière spécifique au mois de Ramadan. Nous allons donc définir la prière de Tarawih et exposer certaines de ses caractéristiques. Notre rappel se...

La prière du Vendredi (Salât joumou’a)

Comme pour chaque effort, la récompense de la prière du vendredi est grande A ce sujet, le Prophète (sallAllahou ’alayhi wa salam) a dit : « Le Jour de Vendredi est de grande importance, le meilleur...

Gélatine de porc Islam : qu'en est-il des bonbons Haribo ?

Pour simplifier les obligations alimentaires, il est important de retenir que tout est halal sauf ce qui est par nature haram, c’est-à-dire illicite (porc, alcool), ou qui contient un composant qui rend haram (une certaine...

Invocations et Douaas après la prière

Le Dhikr (à traduire en français par l’évocation d’Allah soubhanou wa ta’ala) est largement recommandé puisqu’il s’agit d’une pratique exécutée par Notre Prophète Muhammad (sallAllahou 'alayhi wa salam) après ses prières. Voici les invocations à faire...