facebook twitter instagram
MENU

Partager cet article

Paramètres des cookies

Le visiteur du site Ajib.fr est informé que des cookies peuvent s’installer automatiquement sur son navigateur internet. Un cookie est un petit fichier texte au format alphanumérique déposé sur le disque dur du visiteur par le serveur du site visité ou par un serveur tiers (régie publicitaire, service de web analytique, etc.) qui sert à enregistrer les informations relatives à la navigation sur le site.


Le visiteur peut paramétrer son navigateur internet sur la façon de gérer les cookies, de la manière décrite sur le site www.cnil.fr



Paramétres J'accepte
Archives

L'Irgoun, origine terroriste de la création d'Israël

609 vues

img_1


L'Irgoun, de son nom complet Irgoun Zvaï Leoumi qui signifie en hébreu "organisation militaire nationale", était une organisation armée sioniste en Palestine sous mandat.



L'origine douteuse de la scène politique israélienne


Née en 1931, elle s'est ensuite agrégée à la Haganah et au Lehi, des organisations terroristes dont les objectifs principaux étaient l'éviction du mandat britannique afin de permettre une immigration sans restriction des Juifs en Palestine ; la protection des colonies juives des populations arabes voisines ; et la formation d'un état juif sur tout le territoire palestinien et l'actuelle Jordanie. Peu de temps après sa création, les groupes de jeunesse du Betar adhéraient à l'Irgoun, Betar qui mène encore aujourd'hui des actions de violence et d'intimidation en Europe (représentés par la Ligue de Défense Juive, LDJ).


Ces trois groupes ont formé Tsahal, la force de défense israélienne actuelle. Si certains créateurs de la Haganah étaient des anciens de l'autodéfense juive dans la Russie tsariste et antisémite du 19ème siècle ; il est assez ironique que Stern et son Lehi furent influencés par le fascisme italien ! De cette idéologie va naître le Hérout, principale composante politique du Likoud actuel, un des trois partis dominants en Israël...



Les méthodes terroristes de l'Irgoun, imposition d'un état dans la violence


Dans un contexte de grande révolte arabe, l'Irgoun a rapidement débuté une campagne terroriste par l'assassinat de civils dont le fameux "dimanche noir" en 1937, où huit passants (six hommes et deux femmes) sont abattus.




Le 29 juin 1938, un militant de l'Irgoun, Shlomo Ben Yosef, arrêté pour avoir attaqué un bus palestinien en 1937, est pendu par les Britanniques. Alors que la révolte se calmait, l'Irgoun renforce un peu plus sa politique terroriste. Un des responsables déclare "il faut créer une situation où la vie d'un Arabe ne vaudra pas plus que celle d'un rat. Comme ça, tout le monde comprendra que les Arabes sont de la merde, que nous sommes, nous et non eux, les véritables maîtres du pays".  Dès lors, de nombreuses bombes sont disposées un peu partout sur le territoire : les attentats causent la mort de centaines de civils dont parfois des juifs. Le conflit est relancé, et la violence fait rage entre les deux camps.



La Palestine déchirée, jusqu'à aujourd'hui


Dès 1944, malgré une tentative de cessez-le-feu, la lutte armée se poursuit et vise désormais les Britanniques, jugés hostiles au projet de "Foyer National Juif". C'est sur cette constatation qu'en 1947, l'ONU propose un plan de partage de la Palestine, prémisse de l'Apartheid à venir. Ce plan prévoit la mise en place d'un Etat juif sur 55% de la Palestine occupée dès 1948, mais si l'Agence juive et l'Organisation sioniste mondiale acceptent le plan, l'Irgoun tente d'annuler ce projet, en vain.


Les palestiniens se voient donc imposer la perte de la moitié de leur état, pour que l'Occident s'acquitte de sa dette morale envers les Juifs. Les combats se poursuivent, 17 civils arabes perdent la vie dans un attentat à la bombe à Jérusalem, la population civile du tristement célèbre village de Deir Yassin est massacrée...


Finalement, en 1948, Tsahal est officiellement créé et « absorbe » les membres de l'Irgoun, qui feront désormais parler d'eux sur la scène politique. Il s'agit de lisser l'image israélienne, qui aura besoin de nombreux soutiens et de la sympathie mondiale pour étendre son influence et son pouvoir.


A la lumière de ses origines ultra-violentes, peut-on penser qu'Israël est bien placé pour donner de grandes leçons sur le terrorisme, en parlant de l'Iran ou du Hamas par exemple ? Quelles conclusions tirer lorsqu'on compare la Palestine actuelle, réduite à une peau de chagrin, truffée de checkpoints, ne contrôlant même pas sa propre frontière avec la Jordanie, et le plan de 1948 ?


Crédit Photo

Commentaires (2)
  1. L’Irgoun, origine terroriste de la création d’Israël
    beaucoup d'autres organisation juive colonialiste et terroriste ne sont pas encore dans la liste des organisations terroristes en Europe et aux Etats unis c'est incroyable.
    Zut j'oubliais que c'est l' onu de 1945( USA ,GB,France) qui a créer c'est état pour en faire une base arrière aux proche- orient.

  2. très bel article qui nous en apprend beaucoup ! barak'ALLAHU fikum à toute l'équipe d'ajib.fr pour le travail que vous faîtes.
    Qu'ALLAH azzawajel facilite votre travail pour la communauté et vous récompense de la meilleure des manières !!!!!!!!!

Commenter

Votre E-mail ne sera pas publier. Les Champs Obligatoire Marqué *

Les articles les plus lus




Ce qu'il faut savoir sur le jeûne des jours blancs !

On assimile très souvent le jeûne uniquement à la période du Ramadan. Mais il existe une autre forme de jeûne aussi importante dans la vie d’un musulman: le jeûne des trois jours dans le mois. Apprécié...

Ramadan : la prière de Tarawih et ses mérites

En ce mois béni, il est indispensable d'évoquer la prière de Tarawih, prière spécifique au mois de Ramadan. Nous allons donc définir la prière de Tarawih et exposer certaines de ses caractéristiques. Notre rappel se...

Invocations et Douaas après la prière

Le Dhikr (à traduire en français par l’évocation d’Allah soubhanou wa ta’ala) est largement recommandé puisqu’il s’agit d’une pratique exécutée par Notre Prophète Muhammad (sallAllahou 'alayhi wa salam) après ses prières. Après chaque prière, il nécessaire...