Archives

Librairie La Procure : rupture de stock du Saint Coran!






Commentaires (5)
  1. saa dit :

    Sourate al-Anfal, veset 30: “Ainsi complotaient-ils ; mais Dieu déjoua tous leurs complots, car Dieu maîtrise tous les stratagèmes.”

  2. Fahim dit :

    Derrière chaque épreuve se trouve un bienfait .

    Dieu L’Unique nous rappelle qu’Il à tout entre Ses mains.

    Louange à Allah, Seigneur de l’univers. S1V2

  3. abdallah dit :

    Salam,

    il a été rapporté le même fait lors du 11/09/2001

  4. f_souad dit :

    salam alaykoum
    AlhamdouliLlah !!

    Toutefois, il faudrait faire remarquer, en note, aux lecteurs (musulmans ou non) que toute traduction est déjà une interprétation. Le traduction (humaine) de « certains » versets (divins) débordent largement la lettre et le sens originel du Coran (arabe) – Parole de Dieu -. Ce qui fait que parfois certains passages traduits sont assez tendancieux…

    Mais, Dieu soit loué, c’est le début d’une recherche et d’une méditation sur le Texte Sacré qu’il faut perpétuer inshaallah !
    que Dieu nous facilite – tous -.

    wa salam

  5. f_souad dit :

    MUSULMAN ou NON, je vous recommande la lecture passionnante de cet article « En ouvrant le Coran… quelques clés de lecture » par Amélie Neuve-Eglise : http://www.teheran.ir/spip.php?article1618 . C’est très instructif alhamdouliLlah et il me paraît tout à fait coller au contexte et questionnements actuels ! (nb : soyez intelligents, dépassez vos préjugés liée à la source, et vous apprendrez pleins de choses inshaallah)

    Voici l’ouverture (extrait) :
    « Sans avoir lu elle-même le Coran, toute personne n’a pas manqué, un jour, au travers d’un article de journal ou d’un débat télévisé, de se trouver confrontée à l’un de ses versets. La présence croissante de l’islam dans le débat public après le 11 septembre 2001 et, en France, en conséquence d’enjeux de politique interne, confronte les néophytes à d’abondantes citations de versets dans les médias. Leur traduction n’est pas toujours précise – et parfois franchement déformée -, mais qui plus est, ces versets sont le plus souvent cités de façon séparée, sans être mis en parallèle avec d’autres versets, et souvent dans le but non pas de présenter le Coran, mais de l’utiliser pour condamner l’islam et justifier une politique précise à son égard. On fait donc beaucoup parler le Coran en lui faisait dire ce que l’on a décidé de lui faire dire – un tel procédé risquant fort d’aboutir à lui faire dire ce qu’il ne dit pas. »

    wa salam

Commenter

Your email address will not be published. Required fields are marked *