Mode de vie

Les Chroniques d’Oum Zaza : « C’est RIEN, ça passera… »






Commentaires (9)
  1. oum lila dit :

    Salam’aleykom,
    BarakAllahofiki pour cet article! J’avoue que le « c’est rien » sort tout seul !

  2. Oumm Ayyoub dit :

    As-salâmu’alaykum,

    Excellent article, j’adhère à 100%.

  3. oumAbdellah dit :

    wa allaykoum assalam c vrait ke c excellent et vraiment bien décrit!!! barakaALLAH fiki

  4. niyyou dit :

    J’aime beaucoup les exemples mashaaLlah !
    Je vais essayer sur les adultes en attendant d’avoir des mouflets. Donc si j’ai bien compris, la prochaine fois que quelqu’un se fait mal je dis « cheh » c’est ça ?
    Plus sérieusement, c’est vrai que ça peut être exaspérant d’essayer d’étouffer une réaction spontanée, humaine et surtout sincère. Ceci dit, je me demande si dire à un enfant que c’est normal qu’il pleure ne va pas l’inciter à pleurer plus…
    En tout cas, baraka Allahu fiki pour le temps que tu prends à écrire ces chroniques, puisse Allah les rendre bénéfiques à tous.

    1. oumzaza dit :

      MDR, non ça n’incite pas l’enfant à pleurer, ou 30 secondes de plus pour celui qui aime l’attention qu’on lui porte, il ne faut pas non plus lui répéter pendant 30 minutes « mon pauuuuuvre, tu souuuuffres » lol, il faut faire la différence entre la pitié et la compassion 😉 La pitié encourage l’autre à se plaindre, à être mal, la compassion apporte soutien et amour, ça équilibre et aide à sourire =)

  5. zeineb dit :

    salam aleykoum

    J’adhere complétement, mon fils est tombé du vélo, il a pleuré, et jai compris directe que non ce n’était pas rien il sétait cassé la clavicule !

    un peu de reconfort ca fait du bien,l’hsitoire de la maternité on ma dit la meme chose subhana allah ca ma bien bloquée, limite j’en étais génée davoir mal comme si cétait pas humain subhana allah

    vive la compassion ! un peu d’amour ca fait du bien

  6. oumwaliya dit :

    Salam aleikoum
    absolument pas d’accord….
    on doit apprendre à prendre sur soi, enfant ou adulte, car nous ne sommes pas à plaindre….
    moins de nombrilisme et de se prendre pour le centre des attentions ne nous fera pas de mal
    lorsque mes enfants tombent, je détourne leur attention, ou même je n’interviens pas, ils se relèvent et vaquent à leurs occupations
    ils savent que pour les coups durs, je suis là
    mais ils savent d’abord compter sur eux mêmes, ils savent ce qui est grave ou pas
    et je préfère ça

  7. hayat dit :

    superbe article!
    je partage
    Neyssa Shop 🙂

  8. Oum Anas dit :

    AssalamOalikoum,

    Quelle belle rédaction mash’ALLAH

Commenter

Your email address will not be published. Required fields are marked *