facebook twitter instagram telegram
MENU

Partager cet article

Actualités

La ‘oumrah expliquée aux enfants : la talbiyyah

37 vues

La ‘oumrah expliquée aux enfants : la talbiyyah

Par : Tamime Khemmar

Salim : Tonton Tamime, est-ce que tu as déjà accompli une coumrah ?

Tonton Tamime : Bien sûr ! Même plusieurs fois. Et toi, Salim ?

Salim : Oui, lorsque j’étais petit. J’ai effectivement fait une coumrah avec mes parents. Seulement, je ne m’en souviens plus très bien.

Je voulais justement que tu m’en parles un peu. Je pense que nous allons la refaire bientôt avec mes parents.

T.T : Voilà une bonne nouvelle ! Rien n’est meilleur pour le musulman et la musulmane que de faire une coumrah, d’aller auprès de la Maison d’Allah, Al-Kacbah et d’y accomplir les cultes agréés par Lui dans ce Lieu qui est le plus aimé de Lui…

Salim : La Mecque est le lieu le plus aimé d’Allah ?

T.T : C’est le Lieu le plus aimé d’Allah.

Allah aime La Mecque plus que tout autre lieu sur cette terre.

C’est pour cela qu’Il y a interdit des choses qui ne sont pas interdites dans d’autres lieux.

Tu ne peux pas y couper les arbres, ni faire fuir les animaux, même pas les pigeons, encore moins les chasser. Bref, cet endroit est l’endroit le plus vénéré de tous.

Lorsque tu commences la coumrah tu te mets en ihrâm, c’est-à-dire en état de sacralisation, dans un lieu qui s’appelle le mîqât et tu fais la niyyah…

Salim : Je me rappelle, tonton. C’est lorsque l’on porte les deux serviettes.

T.T : Exactement. Lorsque l’on se dirige vers La Mecque pour accomplir la coumrah, on passe par un endroit, qui s’appelle mîqât, qui est éloigné de La Mecque de plusieurs centaines de kilomètres, où l’on doit porter notre habit d’ihrâm, les deux serviettes que tu as citées, puis ont contracte la niyyah, c’est-à-dire l’intention d’entrer dans notre coumrah.

Salim : Comme la niyyah de la salât ?

T.T : Exactement. Avec une différence, qui est le fait de la formuler à haute voix. Nous devons dire : « Labbayka-llâhoumma  coumrah » c’est-à-dire « Me voici mon Seigneur pour accomplir une coumrah »

Salim : Puis on récite la talbiyah. Je me rappelle que mon père n’a pas arrêté de la réciter à haute voix jusqu’à notre arrivée à la Kacbah.

T.T : Exactement ! La talbiyah qui est la grande parole de l’unicité d’Allah. Tu veux que je te l’explique, Salim ?

Salim : Volontiers, tonton.

T.T : « Labbayka Allâhoumma labbayk, labbayka lâ charîka laka labbayk, ‘inna-l-hamda wa annicmata laka wa-l-moulk, lâ charîka lak. » Ce qui veut dire : (Me voici mon Seigneur répondant à Ton appel, me voici. Me voici sans associer avec Toi quiconque, me voici. La louange, la grâce sont les Tiennes ainsi que la royauté. Sans aucun associé avec Toi.)

Cette parole veut dire que tu réponds à l’appel d’Allah qui t’as invité à Lui rendre visite dans le lieu le plus aimé de Lui, qui est la Mecque, où il a dit à Abraham, Son bien-aimé Prophète, de bâtir Sa Maison, la Maison où Allah sera adoré, vénéré par beaucoup de cultes, dont l’immolation des offrandes…

Salim : C’est pour cela que nous disons : « Me voici, me voici répondant à Ton appel» !

T.T : Exactement. Nous répondons à l’appel d’Allah par route, à pied ou en voiture, par mer en bateau et volant dans les airs, par avion.

Nous répondons à Son seul appel. Et si quelqu’un d’autre nous appelle à venir près de sa maison, son idole ou son tombeau pour y accomplir ce que nous faisons à La Mecque comme œuvres, est-ce que nous répondons à son appel ?

Salim : Non, bien sûr ! Car nous disons : Sans aucun associé !

T.T : Sans aucun associé ! Pourquoi ? Parce que la louange, la grâce et la royauté sont les Tiennes sans aucun associé, c’est-à-dire : Allah ! Toutes les parfaites qualités sont les Tiennes. Toutes les grâces accordées aux hommes sont les Tiennes. Et Tu es le roi de l’univers à qui appartient tout ce qui se trouve dans les Cieux et dans la Terre. Sans aucun associé.

Salim : Sans aucun associé ! Magnifique parole. Lors de ma prochaine coumrah, inchâAllah, je n’arrêterai pas de la réciter à haute voix.

T.T : Elle le mérite certainement, Salim.

 

 

 

 

Commentaire (0)

Commenter

Votre E-mail ne sera pas publié.

Les articles les plus lus




Salat istikhara - la prière de consultation

En effet, il nous est possible de consulter notre Seigneur avant de faire un choix particulier. Cette prière est donc importante car elle nous permet de consulter Allah sur nos choix et d'éviter ainsi certaines...

Le mauvais œil en Islam : comment se protéger ?

Le mauvais œil  en islam est une réalité contre laquelle nous pouvons nous protéger. Il est donc de notre devoir d'être conscients de ce fait afin de pouvoir le combattre inchaAllah. Nous allons donc expliquer...

La prière de Tarawih et ses nombreux mérites

En ce mois béni, il est indispensable d'évoquer la prière de Tarawih, prière spécifique au mois de Ramadan. Nous allons donc définir la prière de Tarawih et exposer certaines de ses caractéristiques. Notre rappel se...

Gélatine de porc Islam : qu'en est-il des bonbons Haribo ?

Pour simplifier les obligations alimentaires, il est important de retenir que tout est halal sauf ce qui est par nature haram, c’est-à-dire illicite (porc, alcool), ou qui contient un composant qui rend haram (une certaine...

Invocations et Douaas après la prière

Le Dhikr (à traduire en français par l’évocation d’Allah soubhanou wa ta’ala) est largement recommandé puisqu’il s’agit d’une pratique exécutée par Notre Prophète Muhammad (sallAllahou 'alayhi wa salam) après ses prières. Voici les invocations à faire...

Épilation des sourcils en islam chez les femmes

De nos jours, la société de l’image dans laquelle on évolue, tend à nous faire assimiler l’idée que la beauté repose principalement sur l’apparence, ce que l’on reflète extérieurement, sans laisser beaucoup de place à la...

Qiyam Al-Layl - la prière de nuit

La prière n'est pas seulement un repos pour le croyant mais aussi une façon de s'engager dans un échange avec notre Créateur. Doubler les invocations ou le nombre de prières supplémentaires permet d'être gratifié de...