facebook twitter instagram
MENU

Partager cet article

Paramètres des cookies

Le visiteur du site Ajib.fr est informé que des cookies peuvent s’installer automatiquement sur son navigateur internet. Un cookie est un petit fichier texte au format alphanumérique déposé sur le disque dur du visiteur par le serveur du site visité ou par un serveur tiers (régie publicitaire, service de web analytique, etc.) qui sert à enregistrer les informations relatives à la navigation sur le site.


Le visiteur peut paramétrer son navigateur internet sur la façon de gérer les cookies, de la manière décrite sur le site www.cnil.fr



Paramétres J'accepte
Actualités

Nigéria : ouverture de la première banque islamique

42 vues

Nigéria : ouverture de la première banque islamique


Après la Tunisie, le Maroc, et le Pakistan, place à la finance islamique au Nigeria.



« Un rêve devenu réalité »


La finance islamique au Nigeria fait ses premiers pas avec l'ouverture toute récente d'une première banque islamique. Basée dans la capitale Abuja, la banque Jaiz dispose de deux succursales dans les Etats musulmans de Kano et de Kaduna. Ses succursales proposeront aux particuliers et aux entreprises du pays des opérations financières conformes aux principes musulmans (l'interdiction de l'intérêt et de l'usure, un meilleur partage des profits et des risques entre les contractants...). La banque compte poursuivre son développement et ouvrir d'autres établissement dans les autres régions.


La finance islamique nigériane permettra également de favoriser davantage les investissements, et de booster ainsi l'économie locale. M. Abdul-Lateef Adegbite, membre du Conseil Suprême du Nigeria estime que sa pratique nationale est « un rêve devenu réalité ».



Un sujet polémique au Nigeria


Certains chrétiens se sont opposés à cette initiative accusant le directeur de la Banque Centrale du Nigeria, Lamido Sanusi, de favoriser davantage une religion qu'une autre.


L'Association chrétienne du Nigeria compte mener une action judiciaire contre la BCN, ci celle-ci ne retire pas la licence qu'elle a accordé à la Banque Internationale Jaiz, qui permet de lancer les services bancaires islamiques.


Ce débat opposant chrétiens et musulmans autour du développement de la finance islamique était déjà apparu en été 2011, avec la déclaration de l'archevêque de Lagos qui estime qu'elle représente une « autre méthode de domination des chrétiens de ce pays ». Auparavant, des associations chrétiennes avaient également fait appel au Président du Nigeria, Goodluck Jonathan, en lui demandant de retirer ce projet.


Cependant, la Banque Centrale Nigérian rejette ces accusations affirmant que les services bancaires islamiques ne sont qu'optionnels, et non pas imposés, et visent à proposer une autre alternative aux nigérians insatisfaits du système bancaire conventionnel. En outre, elle est une alternative afin de dynamiser l'économie du pays en proposant des principes financiers moraux, principes que l'on retrouve également dans le christianisme.


Les musulmans nigérians sont quant à eux, ravis de cette initiative qu'ils soutiennent totalement, en accueillant chaleureusement la nouvelle banque Jaiz. Mais selon certains consultants, la banque Jaiz aurait déjà discrètement proposé des opérations bancaires afin de ne pas troubler davantage l'ambiance socio-politique tendue qui règne au Nigeria à l'heure actuelle.


In fine, le gouvernement nigérian devrait communiquer davantage sur la finance islamique et ses principes éthiques qui pourraient considérablement profiter à l'économie, et aux particuliers. La communication et la sensibilisation contribueraient à éviter davantage de dissensions entre la communauté chrétienne et la communauté musulmane du pays qui sont presque équitablement réparties. Notons également, que la finance classique ne disparaitra pas pour autant. Les particuliers auront donc le choix entre les différents systèmes.


Le système bancaire islamique existe désormais dans près d'une cinquantaine de pays dans le monde de manière plus ou moins avancée et connait un regain d'intérêt depuis le début de la crise financière (2008) . D'après le rapport de novembre 2011 de PriceWaterhouseCoopers, la finance islamique devrait croître entre 15 à 20% par an.

Commentaire (0)

Commenter

Votre E-mail ne sera pas publié.

Les articles les plus lus




Ce qu'il faut savoir sur le jeûne des jours blancs !

On assimile très souvent le jeûne uniquement à la période du Ramadan. Mais il existe une autre forme de jeûne aussi importante dans la vie d’un musulman: le jeûne des trois jours dans le mois. Apprécié...

Ramadan : la prière de Tarawih et ses mérites

En ce mois béni, il est indispensable d'évoquer la prière de Tarawih, prière spécifique au mois de Ramadan. Nous allons donc définir la prière de Tarawih et exposer certaines de ses caractéristiques. Notre rappel se...

Invocations et Douaas après la prière

Le Dhikr (à traduire en français par l’évocation d’Allah soubhanou wa ta’ala) est largement recommandé puisqu’il s’agit d’une pratique exécutée par Notre Prophète Muhammad (sallAllahou 'alayhi wa salam) après ses prières. Après chaque prière, il nécessaire...