Actualités

EPISODE I: L’expatriation dans le golfe






Commentaires (2)
  1. ali dit :

    Salam’alikoum

    Merci pour cet article très instructif.

    Quelques éléments de compléments (basé sur mon expérience personnelle avec les Emirats, et des témoignages).

    Il y a quelques mois, J’avais obtenu un emploi à Dubai (en restant en France, ce qui était une très belle opportunité). Une fois l’emploi obtenu, l’employeur a émis une demande de visa de travail. Bizarrement, j’ai remarqué qu’on me demandait plus de paperasse que ce qui est habituellement exigé.. et que cela trainait beaucoup plus de temps que ce qu’on a l’habitude de voir/entendre.

    Mon employeur a été direct avec moi: il se trouve que les contrôles aux émirats depuis quelques mois et quelques années sont beaucoup plus stricts vis à vis des candidats provenant d’un pays arabe, ou d’un pays occidental mais dont le nom aurait une consonance arabe/islamique (plus particulièrement depuis le printemps arabe, et les événements en Syrie). En gros, ils m’ont dit que si je m’appelais John X ou François Y, cela aurait mis 2 semaines max. Après un premier refus, mon employeur a émis une seconde demande, qui s’est soldé par un échec. Suite à cela, mon « ex-futur employeur » s’est lassé (ce que je peux comprendre), et a arrêté toutes les démarches.
    Oui, vous avez du mal à y croire, mais c’est une réalité: un état musulman qui applique une certaine forme de discrimination envers des musulmans basée sur des préjugés; un certain nombre de personnes (comme moi), se sont donc vu refuser leur visa de manière arbitraire. Il y a des articles de presse qui ont été publié sur le sujet, et même en faisant un tour sur les forums on se rend compte que c’est une réalité assez répandue..

    Ne négligez donc pas ce point avant d’y aller, et ne démissionnez surtout pas de votre boulot actuel avant d’avoir confirmation du visa.

  2. ali dit :

    Salam’alikoum,

    Ensuite, pour ce qui est de l’aspect économique, il y a un gros sentiment que les « belles années » sont derrières ces pays…Baisse du prix du baril oblige.

    Certes, parmi ces pays certains ont réussi à diversifier plus ou moins leurs économies. Mais même pour les pays/émirats dont l’économie est la plus diversifiée (exemple dubai), on sent que niveau fiscalité cela commence à changer : récemment les subventions aux pétrole ont été stoppées aux émirats, impliquant une augmentation de +20% au prix de l’essence (qui reste tout de même bien moins cher qu’en France), le gouvernement des émirats a également travaillé sur un projet de loi pour introduire dans le future une TVA ainsi qu’un impôt sur les société.
    Malgré tout cela, ces états resteraient très compétitifs fiscalement parlant, mais cela dénote d’une tendance nouvelle, qui risque de s’accélérer si le prix du baril reste à de faibles niveaux.
    Et ne pas oublier que la vie est très cher dans ces pays, notamment au Qatar et aux émirats. Les loyers (qui accapare la plus grosse partie du revenu) peuvent facilement atteindre 1300-1400€ pour un studio à Dubai voire, plus en fonction du quartier.

Commenter

Your email address will not be published. Required fields are marked *