Archives

Éducation Nationale : vers un pass fornication ?






Commentaires (14)
  1. Abdenour dit :

    Perte de valeurs ??!!

    Pourquoi, il y en avait avant??!!

    Quand on est dans le noir, on a beau à utiliser son cerveau pour essayer de trouver la sortie, on ne la trouve pas, car on est dans le noir. Ce qu’il faut pour trouver la sortie, c’est la lumière, puis une fois la lumière est là, on peut utiliser son cerveau. Mais bon, comme disait l’autre, la bêtise humaine n’a pas de limite.

    Qu’Allah nous assiste dans l’éducation de nos enfant et les préserve de tous les maux.

  2. Questionhalal dit :

    Salam alaykoum,

    @Adbenour Il s’agit ici d’une perte des valeurs « officielle » et enterinée par le gouvernement français. C’est donc un évènement.

  3. Rhizalne dit :

    Assalam Alaykoum wa Rahmatou Allah wa Ba rakatouh,
    Comme d’habitude, un article intéressant et riche d’information, c’est une bonne idée de scolariser ses enfants dans des établissements musulmans mais est ce que tout le monde a les moyens pour payer les frais de scolarités ?? Malheureusement, tout le monde n’a pas les moyens pour adopter cette solution, je suis membre dans une association, et je vous assure qu’il y en a qui n’ont même pas les moyens pour se payer à manger.
    Je pense que le rôle des parents est primordiales dans l’éducation des enfants, on peut envoyer nos enfants à des établissements publics, par contre à la maison il faut instaurer les règles musulmane, apprendre aux enfants les valeurs musulmane, communiquer avec eux, de ne pas toujours les oppresser leurs montrer le bien et le mal, leurs expliquer les choses avec des mots simples et avec amour…
    Je pense que vous devriez faire un billet sur l’éducation des enfants Ajib  , Qu’Allah nous guide au chemin droit.

  4. zeyneb dit :

    salam aleykoum

    petite coquille c’est pas RAZED mais RASED

    salam aleykoum

  5. mandunord dit :

    Assalam Alaykoum wa Rahmatou Allah wa Ba rakatouh,

    7 milliards!!!

  6. wahibaba-sans-rhum dit :

    Wa alaykum salam

    Je pense aussi que c est une reforme catastrophique, mais d’ un coté je me dis que c est un moindre mal si ça peut réduire le taux d’avortements (deja remboursés) qui augmente chez les jeunes. Mais effectivement ça aura surement des effets très pervers sur la decomplexation la plus totale de la fornication.

  7. chleuh68 dit :

    Les idée pour développer le KOUFR sont toujours présente et les plus facile a faire, il est dés lors primordiale de redoubler d’effort dans l’éducation des enfants dans l’amour d’allahs swt et dans sa crainte. « Ô vous qui avez cru, préservez-vous ainsi que vos familles d’un feu dont le combustible est fait d’hommes et de pierres ».(66.6)

  8. Assia dit :

    C’est déplorable !
    Les enfants ne sont vraiment pas du tout en sécurité dans les établissements de ce pays, ça fait peur !
    Qu’Allah soubhanahou wa ta’ala nous facilite pour scolariser les enfants dans des vrais établissement où ils recevront une éducation et des valeurs…

  9. lami dit :

    bon ben je comprends mieux pourquoi ceux qui ont les moyens ont l’obligation de faire hijra et de quitter ce pays de mécréants
    vraiment ya rab facilite moi mon départ et a tous ceux qui font ce choix
    ya rab ne me laisse pas mourir ici
    vraiment le jour du jugement sera trés difficile rien que d’y penser jé envie de pleurer

  10. Mary dit :

    L’idée n’est pas nouvelle. Il me semble que les jeunes mineures peuvent se procurer les différents moyens de contraception au planning familiale. D’ailleurs cela est gratuit et anonyme.
    Même si je trouve cette idée mauvaise, je pense que cela sera déjà mieux car l’infirmière scolaire connait mieux les élèves qu’un simple médecin du planning.
    De plus, vu la fréquence à laquelle les infirmières des écoles sont présentes, je pense que ça ne changera pas grand chose…
    Enfin, l’idée de scolariser ses enfants dans une école musulmane pour ces raisons là me parait être une mauvaise idée : notre place est à l’école publique comme tous les autres citoyens. L’éducation spirituelle est un travail que les parents doivent accomplir de manière effective et efficace. Une bonne compréhension de nos valeurs et l’explication des différences avec celles de ce temps protégera, inch’Allah, nos enfants.

  11. Abdelmajid dit :

    @ Rhizalne:

    Salam ‘alaykoum,

    Je ne suis pas d’accord avec vous.
    Si je prends le collège musulman de Montigny-le-Bretonneux (78180) le coût par mois pour un élève, tout compris est de 150euros, soit 1800euros pas an.
    Quand on veut bien éduquer ses enfants dans un cadre islamique, et leur donner plus de chance de s’en sortir dans la vie, ce n’est pas cher payé.
    Notre communauté a bien trop pris goût à l’assistanat du gouvernement français.
    L’école public est certe gratuite, mais elle est en ruine, avec un risque énorme que les enfants finissent mécréants après avoir subit pendant 18ans un lavage de cerveau.
    A un moment donné il faut se prendre en main, et investir dans l’avenir de nos enfants, comme d’autres communautés savent mieux le faire que nous.
    Je pense qu’économiser 1800euros en un an est faisable, si on supprime les dépenses inutiles, les vacances aux bled hors de prix chaque année, les gros cadis à 500euros cher Auchan etc.
    Tout est question de volonté dans la vie.
    A nous de tout mettre en place pour que ce soit possible.

    A titre de comparaison, un école juif ou chrétienne privé, c’est 500euros pas mois. Il n’y a pas photo!

  12. Rhizlane dit :

    @ Abdelmajid,

    Oui je suis d’accord avec vous quand on veut on peut, mais le problème des écoles privés est que tout le monde n’a pas pour les payer,dans le cas d’une famille à 3 enfants ça revient à 450E par mois, et je vous promets qu’il y en a plein qui n’ont pas cette somme, et ne croyez pas que tout le monde dépense 500E chez Auchan.
    Pour ce qui ont les moyens pourquoi pas, mais je pense qu’il faut trouver une solution accessible à tout le monde, et je pense que l’éducation des enfants commence à la maison, après Allah o A’lam

  13. Abdelmajid dit :

    @ Rhizlane:

    Effectivement,rien ne remplace l’éducation des enfants par les parents qui est un devoir obligatoire islamique, malheureusement bien trop négligé par certains.
    Je pense que nous devons développer bien plus le financement d’écoles privées musulmanes partout en France. C’est la seule solution pour que la morale, la pudeur, l’honneur soient respectés.
    Il sera de plus en plus difficile en France pour nous musulmans d’accéder à des postes intermédiaires (les postes clés nous étant jusqu’ici totalement proscrit), les sélections discriminantes de l’école publique n’ont plus à faire leurs preuves. Quand ils regroupent à l’école public française tous les enfants de banlieue, arabe ou noir à 90%, au même endroit dans un lycée ZEP poubelle: quel avenir?
    Avec des écoles privées islamiques, tout est préservé, et l’accès à un enseignement de qualité est garanti par des professeurs musulmans de qualités.
    Il n’y a qu’à prendre pour une fois exemple sur la communauté juive qui a bien compris cela, et qui ne met leurs enfants à 90% que dans des écoles privées judaiques.
    Allahou ‘alam

  14. Abou_Bilal dit :

    Bismi Allah
    A salam ailikoum

    Je voulais approfondir notre réflexion sur le fait « qu’établissement musulman » ne rime pas toujours avec professionnalisme et qualité,notamment ce qui concerne le primaire.
    Je vous parle de cela car je l’ai vécu et je souhaiterai que nous puissions nous réformer sans qu’il y ait de fuite en avant en se disant que du moment que les enfants sont dans une école musulmane tout va bien et que l’on ne doit pas se remettre en question sur le fond et la forme de notre projet éducatif…en acceptant la critique constructive du fait que le nombre de place en école musulmane sont limités.
    Certe il faut sortir de l’assistanat en ayant à cœur l’amour du travail bien fait avec une responsabilité individuelle des parents,des profs et des enfants pour rejoindre la responsabilité collective.
    Le fait de mettre nos enfants dans une école musulmane est une condition nécessaire mais pas suffisante.Un diplôme universitaire français ou du bled n’est pas gage de professionnalisme, il faut apprendre ce que c’est d’enseigner et ce qu’est la pédagogie appliquée.
    Je suis pour le développement des écoles,collèges et lycées en ayant pour intention et pour but l’excellence qui passe par apprendre et prendre ce qu’il y a de bien dans le public et d’avoir une « voie d’enseignement » originale musulmane avec « une tête bien faite et non pas bien pleine »…
    Le point de départ n’est forcément les locaux mais l’intention,les objectifs pédagogiques(religieux et profanes) puis les moyens matériels.
    Fait-on des écoles car les autre communautés ont des écoles?
    Doit-on gérer une école comme une « amical de maghrébins »?
    Doit-on se remettre en questions sur nos compétences et agir pour combler notre vide éducatif?
    Certaines questions doivent être clarifiées avant de s’engager dans un projet éducatif musulman sachant que cela engage l’avenir de nos enfants et notre responsabilité devant Allah.

    Qu’Allah me guide et nous guide.Amin!

    Et Allah et plus savant.

Commenter

Your email address will not be published. Required fields are marked *