facebook twitter instagram
MENU

Partager cet article

Paramètres des cookies

Le visiteur du site Ajib.fr est informé que des cookies peuvent s’installer automatiquement sur son navigateur internet. Un cookie est un petit fichier texte au format alphanumérique déposé sur le disque dur du visiteur par le serveur du site visité ou par un serveur tiers (régie publicitaire, service de web analytique, etc.) qui sert à enregistrer les informations relatives à la navigation sur le site.


Le visiteur peut paramétrer son navigateur internet sur la façon de gérer les cookies, de la manière décrite sur le site www.cnil.fr



Paramétres J'accepte
Actualités

36 ONG de 13 pays différents engagent des poursuites contre le gouvernement français auprès des Nations-Unies

36 ONG de 13 pays différents engagent des poursuites contre le gouvernement français auprès des Nations-Unies
Une alliance internationale de 36 organisations non gouvernementales (ONG) venant de 13 pays différents ont engagé une action en justice contre le gouvernement français devant le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies (CDH), pour le rôle qu’il aurait joué dans le développement « systémique » de l'islamophobie et de la discrimination à l'égard des musulmans.

Cette démarche est sans précédent et se fait sous la jurisprudence des Nations Unies, car en tant que membre et signataire de la charte de cette instance internationale, la France s’expose à des poursuites en cas de non-respect.

Dans cette plainte, le Collectif formé par ces ONG a commencé par affirmer « qu'il est urgent de lutter contre les répercussions négatives des attitudes et des événements islamophobes gouvernementaux en France. En France, cette tendance a conduit les communautés musulmanes à devenir la cible d'une hostilité accrue, de l'islamophobie, et de plus de violence. »

Sont nommément visés dans la plainte le président français Emmanuel Macron ainsi que ses ministères et ministres, dont le ministre français de l'Intérieur, Gérald Darmanin et le ministre français de l'éducation, Michel Blanquer.

Dans le document de 28 pages, 52 points en tout listent les conséquences des actions des gouvernements anciens et actuels sur la communauté musulmane.

Ils dénoncent par exemple les propos du président Macron à la suite du meurtre de quatre policiers en 2019, qui avait évoqué une « hydre islamiste » et avait déclaré : « Une société de vigilance voilà ce qu’il nous revient de bâtir » ; et au même moment l’ancien ministre de l’intérieur, Christophe Castaner avait partagé à l’Assemblée une liste très troublante de faits qui selon lui permettrait de reconnaitre des signes de radicalisation devant pousser les citoyens à alerter les autorités, comme le fait de laisser pousser la barbe, une pratique régulière et ostentatoire de la prière rituelle, faire la bise ou non…

 

Des associations et des personnes au cœur de la plainte


De nombreuses affaires parlant d’associations et de personnes sont évoquées tout au long de cette plainte, mais nous pouvons en citer une emblématique qui est celle du CCIF, association de défense des droits humains qui avait été contrainte fin 2020 à déplacer ses activités à l’étranger.

Le Collectif d’ONG a mis en lumière ce fait choquant : « Depuis que le gouvernement français a qualifié le CCIF d '«ennemi de la République», les membres du CCIF ont reçu plus de 12 000 insultes et menaces de mort sur les réseaux sociaux, en 7 jours », ce qui avait conduit l’association, en plus des menaces de dissolution, à ne plus se sentir en sécurité en France.

 

Historique des affaires principales en France


Les points 44 à 52 posent le contexte et retracent un historique des diverses affaires où les institutions, politiques et gouvernements successifs en France ont parfois été jusqu’à légiférer contre certaines pratiques religieuses ; notamment :

  • 1989 : Il y a 30 ans, alors que la stigmatisation des musulmans était déjà présente, la très médiatisée affaire de Creil (trois jeunes filles furent exclues de leur collège par le principal car elles refusaient de retirer leur voile) fut l’un des déclencheurs d’un débat politico-médiatique sur la place de l’Islam et des musulmans dans la société : les hostilités contre les musulmans furent déclenchées.

  • Les attentats de 2001 aux USA ;

  • La loi de 2004 contre le port le port de signes religieux ostentatoires, qui vise en réalité spécifiquement le voile des musulmanes ;

  • 2012 : Une circulaire de Luc Chatel qui étend la « neutralité religieuse » aux mères accompagnatrices lors des sorties scolaires, ce qui a conduit dans la pratique à certains cas où les mères voilées étaient interdites par l’administration de rentrer dans l’enceinte de l’école avec leur voile ;

  • De 2017 à 2019 : Sous prétexte d’une lutte contre le radicalisme conduisant au terrorisme, mise en place progressive d’une islamophobie institutionnelle.


 

La plainte finit par rappeler l’impact qu’on eut ces actions régulières sur la communauté musulmane, d’un point de vue matériel et psychologique, avec environ 4500 raids en effectués en France (et une destruction presque systématique des portes d’entrée), des arrestations à domicile, et des fermetures de lieu de culte etc.

Nous espérons que cette initiative permettra d’inverser la tendance actuelle et de restaurer un apaisement nécessaire, ainsi que l’image de notre pays qui a été considérablement ternie à l’étranger ces dernières années.

 

 

 
Commentaire (0)

Commenter

Votre E-mail ne sera pas publié.

Les articles les plus lus




Salat istikhara - la prière de consultation

En effet, il nous est possible de consulter notre Seigneur avant de faire un choix particulier. Cette prière est donc importante car elle nous permet de consulter Allah sur nos choix et d'éviter ainsi certaines...

Le mauvais œil en Islam

Le mauvais œil est une réalité contre laquelle nous pouvons nous protéger. Il est donc de notre devoir d'être conscients de ce fait afin de pouvoir le combattre inchaAllah. Nous allons donc expliquer ce qu'est...

L'adultère et la fornication en Islam

Par le biais du Saint Coran, Allah (subhannou wa ta'ala) nous a révélé comment arriver au Paradis, en nous éloignant des péchés les plus affreux de ce monde. Parmi les plus méprisables figurent l'infidélité (avoir...

Ramadan : la prière de Tarawih et ses mérites

En ce mois béni, il est indispensable d'évoquer la prière de Tarawih, prière spécifique au mois de Ramadan. Nous allons donc définir la prière de Tarawih et exposer certaines de ses caractéristiques. Notre rappel se...

Salât joumou’a

La prière du vendredi est une obligation pour les hommes. Allah (soubhanou wa ta’ala) dit : « Ô vous qui avez cru! Quand on appelle à la Ṣalāt du jour du Vendredi, accourez à l’invocation...

Invocations et Douaas après la prière

Le Dhikr (à traduire en français par l’évocation d’Allah soubhanou wa ta’ala) est largement recommandé puisqu’il s’agit d’une pratique exécutée par Notre Prophète Muhammad (sallAllahou 'alayhi wa salam) après ses prières. Après chaque prière, il nécessaire...