facebook twitter instagram
MENU

Partager cet article

Paramètres des cookies

Le visiteur du site Ajib.fr est informé que des cookies peuvent s’installer automatiquement sur son navigateur internet. Un cookie est un petit fichier texte au format alphanumérique déposé sur le disque dur du visiteur par le serveur du site visité ou par un serveur tiers (régie publicitaire, service de web analytique, etc.) qui sert à enregistrer les informations relatives à la navigation sur le site.


Le visiteur peut paramétrer son navigateur internet sur la façon de gérer les cookies, de la manière décrite sur le site www.cnil.fr



Paramétres J'accepte
Actualités

Soutien au CCIF : découvrez et signez cette pétition

502 vues

img_1
La rédaction de Ajib.fr souhaite apporter son soutien à la cause des musulmans de France notamment à travers cette pétition mise en ligne par le CCIF.

Voici quelques extraits du contenu du message du CCIF qui explique sa démarche.

À la suite du rapprochement explicite qu’a fait Bouvet sur sa page Facebook entre « femme qui porte le foulard » et « terroristes », la FCPE a décidé de porter plainte pour incitation à la haine. Un pas a été franchi pour celui qui siège pourtant au Conseil des sages de la laïcité, et qui est censé penser la liberté de conscience dans notre pays.

Si son rapprochement entre « femme en foulard » et « Zed » (personnage en slip rouge joué par Sean Connery) peut effectivement s’interpréter comme de l’humour, notamment lorsque Bouvet l’accompagne de la phrase « Venez comme vous êtes. #LaïcitéMcDo », c’est dans une autre publication, plus discrète — un commentaire plus précisément, sous sa première publication Facebook à ce sujet — qu’il y a un vrai problème de droit, car cette publication incite à la haine et provoque indubitablement à la discrimination.

Laurent Bouvet a récemment supprimé ce photomontage (aujourd’hui, 27 septembre, son commentaire n’est plus publié). Nous en avons cependant gardé les traces (nous avons une capture d’écran datant du 23 septembre), connaissant la propension du personnage à ne pas assumer ses positions et surtout, à sortir des fonctions « sages » qu’il est censé incarner : le conseil sur la laïcité et l’enseignement à l’université.

Pourquoi ce rapprochement est-il grave ?

Dans un moment où ces femmes sont marginalisées, stigmatisées et qu’on débat à leur sujet sur la scène politique et médiatique sans leur donner la parole (alors que le droit est de leur côté et que leur choix respecte la laïcité ; au CCIF nous avons réglé 100 % des cas de discriminations mettant en cause les établissements scolaires), rajouter cette couche humiliante en associant de manière explicite le foulard qu’elles portent au terrorisme ne fait que nourrir la haine de celles et ceux que la vue de ces mamans insupporte au plus haut point.

Plus encore, en assimilant ces femmes à des terroristes, il amplifie dans l’esprit de celles et ceux qui voient sa publication le ressentiment à l’égard de ces femmes, en particulier dans un contexte post-état d’urgence où notre pays est entré dans un soupçon généralisé à l’égard des personnes de confession musulmane, en particulier lorsqu’elles sont pratiquantes.

En ce sens, la communication de la FCPE est salutaire, car même si la loi est du côté de ces mamans, on se souvient que Jean-Michel Blanquer avait « recommandé » aux directeurs d’établissement de « recommander » aux mamans à retirer leur foulard. Cela crée, et les dossiers du CCIF en attestent, des situations d’humiliation à la suite desquels ces mamans sont obligées d’expliquer à leurs enfants que l’école publique ne veut pas d’elles.

En voulant montrer la normalité de la présence de ces mères dans l’encadrement scolaire, la FCPE n’a fait que rappeler les principes de liberté et de laïcité, ce que M. Bouvet aurait dû avoir à l’esprit puisqu’il est censé connaître le Vademecum de la laïcité à l’école (il a contribué à sa rédaction). Pour autant, il a préféré la provocation et a même invoqué « l’esprit Charlie » dans son appel à la discrimination des mamans qui portent un foulard. 

Le CCIF porte la voix de ces mamans, qui disent non

Et qui refusent qu’on les accuse de prosélytisme. L’obsession que Laurent Bouvet a pour leur foulard est arrivée à un stade où la situation devient abjecte. Nous estimons dès lors que sa présence au sein du Conseil des sages de la laïcité est hautement problématique.

C’est pourquoi nous lançons aujourd’hui une double action : 

Une plainte contre M. Bouvet, pour incitation à la haine et provocation à la discrimination.
Ainsi qu’une pétition destinée à manifester le souhait qu’il soit écarté d’une fonction qu’il ne peut incontestablement pas tenir de manière objective, étant un militant anti-laïque de premier ordre.

Vous pouvez soutenir cette action et la démarche auprès de notre avocat sur notre site www.islamophobie.net

 
Commentaire (0)

Commenter

Votre E-mail ne sera pas publier. Les Champs Obligatoire Marqué *

Les articles les plus lus




Ce qu'il faut savoir sur le jeûne des jours blancs !

On assimile très souvent le jeûne uniquement à la période du Ramadan. Mais il existe une autre forme de jeûne aussi importante dans la vie d’un musulman: le jeûne des trois jours dans le mois. Apprécié...

Ramadan : la prière de Tarawih et ses mérites

En ce mois béni, il est indispensable d'évoquer la prière de Tarawih, prière spécifique au mois de Ramadan. Nous allons donc définir la prière de Tarawih et exposer certaines de ses caractéristiques. Notre rappel se...

Invocations et Douaas après la prière

Le Dhikr (à traduire en français par l’évocation d’Allah soubhanou wa ta’ala) est largement recommandé puisqu’il s’agit d’une pratique exécutée par Notre Prophète Muhammad (sallAllahou 'alayhi wa salam) après ses prières. Après chaque prière, il nécessaire...