facebook twitter instagram telegram
MENU

Partager cet article

Actualités

Rappelons-nous le Paradis (2) : Allah décrit le Paradis

Rappelons-nous le Paradis (2) : Allah décrit le Paradis

Par Tamime Khemmar

Continuons à lire des yeux et à écouter du cœur les versets coraniques qui décrivent le Paradis qu’Allah a préparé pour Ses serviteurs croyants qui auront accompli les bonnes œuvres dans cette vie d’ici-bas espérant la généreuse récompense de leur Seigneur dans la dernière vie.

Qui donc mieux qu’Allah pourra décrire ce lieu enchanteur ?

Allah, soubhânah, dit à propos du Paradis[1] et de la merveilleuse vie de ses hôtes, (S : 76/A : 12 à 22) :

(Pour prix de leur constance, Il les introduira au Paradis où ils seront revêtus de soie, (12) accoudés sur des lits somptueux, à l’abri de la chaleur du soleil et de la rigueur du froid, (13) à l’ombre des arbres, tout proches, du Paradis dont les fruits seront à portée de main. (14) On fera circuler parmi eux des plats en argent et des coupes de cristal, (15) de cristal argenté[2], remplies à leur convenance. (16) Leur sera aussi servi un vin mêlé de gingembre, (17) puisé à une source du Paradis appelée Salsabîl. (18) Parmi eux circuleront des serviteurs d’une éternelle jeunesse que l’on prendrait pour des perles éparpillées[3]. (19) Tu y découvriras d’ineffables délices et un royaume incommensurable. (20) Les élus du Paradis seront vêtus de soie fine de couleur verte et de brocart, parés de bracelets d’argent et abreuvés par leur Seigneur d’une boisson d’une grande pureté. (21) « Telle est la récompense méritée de vos œuvres qui ont été acceptées. » (22))

Puis Allah poursuit la description du Paradis en disant, (S : 88/A : 10 à 16)

(installés dans de sublimes jardins haut placés (10) où aucune parole futile ne sera jamais prononcée, (11) des jardins, de sources vives, baignés (12) où se trouvent de somptueux lits surélevés, (13) des coupes, à leur intention, déposées, (14) des coussins parfaitement disposés, (15) et des tapis, sous leurs pieds, étalés. (16)

Il dit aussi, (S : 22/A : 23) :

(Quant aux croyants qui accomplissent de bonnes œuvres, Allah les admettra dans des jardins traversés de rivières où ils seront parés de bracelets en or et de perles, et vêtus de soie.)

Il dit aussi, (S : 44/A : 51 à 55)

(Ceux qui auront vécu dans la crainte de leur Seigneur seront, quant à eux, dans un lieu sûr, (51) au milieu de vergers et de sources vives (52) où, vêtus de soie fine et de brocart, les uns feront face aux autres. (53) Il en sera ainsi. Nous les aurons unis à de blanches houris aux grands yeux noirs. (54) Ils obtiendront toutes les variétés de fruits qu’ils demanderont, sans jamais craindre la privation. (55)

Il dit aussi, (S : 43/A : 70 à 73) :

(Entrez, vous et vos semblables, au Paradis où vous serez comblés de joie. » (70) On fera circuler parmi eux des plats et des coupes en or. Ils y trouveront tout ce qu’une âme peut désirer et y contempleront les spectacles les plus ravissants. « Vous y demeurerez éternellement. (71) Voici le Paradis dont vous avez hérité en récompense de vos œuvres passées.  (72) Vous y disposerez de toutes les variétés de fruits dont vous vous délecterez. » (73)

Il dit aussi, (S : 10/A : 26)

(A ceux qui auront bien agi est réservée la plus belle récompense et plus encore[4]. Leurs visages ne seront ni assombris, ni couverts d’opprobre. Voilà ceux qui sont promis au Paradis où ils demeureront pour l’éternité.)

Puis, pour rassembler toutes ces merveilleuses promesses et ces incommensurables bienfaits et délices, Allah soubhânah dit, (S : 32/A : 17) :

(Nul ne sait ce qui leur est réservé, en récompense de leurs œuvres, comme félicité.)

Ils y trouveront, par la grâce d’Allah,  ce qu’aucun œil n’a vu, ce qu’aucune oreille n’a entendu et ce qu’aucun esprit n’a imaginé. Nous verrons, inchâAllah, dans le prochain article la description du Paradis faite par la Prophète [ﷺ].

Qu’Allah fasse, dans Sa miséricorde, que l’on soit des hôtes du Paradis. Amen

À suivre…

Notes de l’auteur :

[1] Extraits de la traduction des sens du Coran, Rachid Maach.

[2] Ces coupes auront la couleur de l’argent et l’éclat et la pureté du cristal, expliquent certains exégètes.

[3] Tant ils sont éclatants de beauté et tant ils s’activent en vue de satisfaire les élus du Paradis.

[4] Pouvoir contempler le Visage de leur Seigneur, selon plus d’un exégète.

Commentaire (0)

Commenter

Votre E-mail ne sera pas publié.

Les articles les plus lus




Salat istikhara - la prière de consultation

En effet, il nous est possible de consulter notre Seigneur avant de faire un choix particulier. Cette prière est donc importante car elle nous permet de consulter Allah sur nos choix et d'éviter ainsi certaines...

Le mauvais œil en Islam : comment se protéger ?

Le mauvais œil  en islam est une réalité contre laquelle nous pouvons nous protéger. Il est donc de notre devoir d'être conscients de ce fait afin de pouvoir le combattre inchaAllah. Nous allons donc expliquer...

L'adultère et la fornication en Islam

En Islam et par le biais du Saint Coran, Allah (subhannou wa ta'ala) nous a révélé comment arriver au Paradis, en nous éloignant des péchés les plus affreux de ce monde. Parmi les plus méprisables figurent...

La prière de Tarawih et ses nombreux mérites

En ce mois béni, il est indispensable d'évoquer la prière de Tarawih, prière spécifique au mois de Ramadan. Nous allons donc définir la prière de Tarawih et exposer certaines de ses caractéristiques. Notre rappel se...

La prière du Vendredi (Salât joumou’a)

Comme pour chaque effort, la récompense de la prière du vendredi est grande A ce sujet, le Prophète (sallAllahou ’alayhi wa salam) a dit : « Le Jour de Vendredi est de grande importance, le meilleur...

Gélatine de porc Islam : qu'en est-il des bonbons Haribo ?

Pour simplifier les obligations alimentaires, il est important de retenir que tout est halal sauf ce qui est par nature haram, c’est-à-dire illicite (porc, alcool), ou qui contient un composant qui rend haram (une certaine...

Invocations et Douaas après la prière

Le Dhikr (à traduire en français par l’évocation d’Allah soubhanou wa ta’ala) est largement recommandé puisqu’il s’agit d’une pratique exécutée par Notre Prophète Muhammad (sallAllahou 'alayhi wa salam) après ses prières. Voici les invocations à faire...