facebook twitter instagram
MENU

Partager cet article

Paramètres des cookies

Le visiteur du site Ajib.fr est informé que des cookies peuvent s’installer automatiquement sur son navigateur internet. Un cookie est un petit fichier texte au format alphanumérique déposé sur le disque dur du visiteur par le serveur du site visité ou par un serveur tiers (régie publicitaire, service de web analytique, etc.) qui sert à enregistrer les informations relatives à la navigation sur le site.


Le visiteur peut paramétrer son navigateur internet sur la façon de gérer les cookies, de la manière décrite sur le site www.cnil.fr



Paramétres J'accepte
Actualités

Ramadan dans 6 jours: mosquées fermées, Tarawih à la maison, Makkah déserte, mais 10 bonnes nouvelles!

3 095 vues

img_1
Cela fait des années que vous nous lisez grâce à Allah, et vous connaissez notre mission: Partager la Bonne Nouvelle.

Donc, pas de suspense sur notre état d'âme: non la déprime ne sera pas au rendez-vous dans moins d'une semaine avec ce rendez-vous tant attendu du premier mois de Ramadan de la décennie 2020 insha'Allah.

Mais ce Ramadan évidemment ne sera pas comme les autres.

Pour 10 raisons au moins, 10 bonnes raisons grâce à Allah:

  1. Ce ne sera pas un Ramadan de fête, et de grands rassemblements familiaux, mais un Ramadan de confinés, donc seul chez soi pour certains, ou en petite famille pour ceux qui ont la chance d'en avoir une. Alors oui, les mosquées vont nous manquer cruellement. Et on connaît tous la récompense de ceux qui ont le coeur attaché aux mosquées (ils font partie des sept sous l'ombre du Trône le jour où il n'y a d'autre ombre que l'ombre du Trône...), qu'Allah fasse qu'on en fasse partie. Pour autant le même hadith mentionne une autre catégorie de personnes parmi les sept qui seront à l'ombre du Trône:  "un homme qui s'est rappelé Allah alors qu'il est seul et s'est mis à pleurer ». D'après l'explication du Cheikh Otheymine rahimahou Allah, ceci comprend le rappel d'Allah à travers la lecture du Coran, la prière, la réflexion, la méditation, la lecture de la vie du Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui)...donc toutes les bonnes choses que l'on a au programme pour notre Ramadan cette année.

  2. Selon l'avis Malikite et Chafi'ite, la prière du Tarawih à la maison a plus de récompense que celle à la mosquée. Donc niveau Hassanat, pas de grosse perte à prévoir si notre niya est sincère: ceux qui ont l'habitude d'aller à la mosquée pour les prières obligatoires en ont pleinement la récompense malgré l'interdiction temporaire. Et la prière à la maison du tarawih si on s'y attache aura autant ou plus de récompense que celle de la mosquée. ElhamduliLLAH !

  3. La 'illa (la finalité) du Ramadan d'après le Coran est la piété révérentielle (Taqwa). Quel meilleur contexte que celui d'un basculement complet de nos certitudes et une remise en cause nette de nos passions mondaines par ce virus inattendu, pour enfin réveiller nos coeurs au rappel d'Allah et savourer ce Ramadan rédempteur à sa juste valeur!

  4. Le Ramadan est aussi le mois du partage et de la solidarité, et par la Grâce d'Allah nous vivons à une époque où il n'a jamais été aussi facile de partager en restant chez soi. Et avec cette crise les besoins sont terribles partout dans le monde. Que chacun se fasse un programme de dons, aussi multiples que possible pour multiplier l'acte et renouveler l'intention à chaque fois, pourquoi un don par jour du Ramadan par exemple, même pour de petits montants, pour que cette adoration sincère soit une purification quotidienne de nos coeurs et de nos âmes. D'ailleurs, vous vous souvenez le hadith évoqué plus haut sur les sept catégories à l'ombre du Trône? La sixième rappelons-nous est "un homme qui a fait une aumône qu'il a cachée au point où sa main gauche ne sait pas ce que sa main droite a dépensée"

  5. Et qu'en est-il de ceux qui voulaient la récompense de la Omra pendant le Ramadan? Elle n'est autre en effet que la récompense d'un Hajj avec le Prophète salla Allah alaihi wassalam d'après le hadith authentique rapporté par Ibn Hibban. Pour ceux-là nous avons deux bonnes nouvelles. La première c'est que si votre intention était déjà faite de faire une Omra pendant le Ramadan cette année, vous en avez la pleine récompense par la miséricorde d'Allah car vous en avez été empêchés contre votre gré. La deuxième bonne nouvelle c'est que vous pouvez aller encore plus loin et DONNER LE MONTANT PREVU POUR VOTRE OMRA pour aider les nécessiteux en situation d'extrême précarité.   

  6. Le Ramadan est aussi le mois du Coran. Et l'occasion cette année nous est donnée de nous rattacher au Coran, qui apaise les coeurs, soigne les corps, élève les âmes, éteint la colère d'Allah, éloigne les peines, repousse le doute, illumine les poitrines, et éclaire les tombes. En famille, seuls, de nuit, de jour, renouons ce lien intime avec la Parole incréée de notre Créateur, qui nous parle intimement, et nous guide seul ou en groupe vers Sa Lumière. Jamais nous avons eu une telle occasion de multiplier la lecture du Coran. Une grande partie d'entre nous est au chômage partiel. Une autre partie économise des heures de transport ou de distractions en tout genre dans sa semaine. Aucune excuse donc pour ne pas compléter la lecture complète du Coran une, deux, trois, quatre ou même 10 fois avec l'aide d'Allah ce mois de Ramadan. Pour que cette année reste gravée comme l'année du Coran et non l'année du Corona. Que ceux qui n'ont pas une lecture fluide en arabe ne se privent pas non plus d'écouter régulièrement le Coran, et de lire s'il le faut en boucle, les petites sourates qu'ils ont mémorisées. Même la prière du Tarawih est parfaitement acceptable avec des petites sourates récitées chaque soir.

  7.  Le Ramadan est une école. Une école de la vertu et de la patience. Nous savons que le jeûne de celui qui prive son estomac de nourriture et boisson mais laisse sa langue se délier dans les mauvaises paroles (mensonges, calomnie, etc.), ou ses yeux et ses mains se distraire dans les mauvaises actions risque fortement de ne pas avoir la récompense de son jeûne. Cette année nous pouvons éviter toute occasion de parler dans le dos des gens pendant les pauses cafés, de porter son regard sur des images illicites dans les transports, au bureau, dans les marchés, de rater une prière obligatoire en raison des difficultés de trouver un endroit pour prier, bref une occasion unique d'avoir un jeûne presque parfait !

  8. L'école du Ramadan doit aussi nous apprendre à réduire notre consommation. Avec les difficultés d'approvisionnement, les repas seront moins fastes, les dépenses dans les restaurants supprimées, et finalement nous allons peut être retrouver enfin avec l'aide d'Allah le goût d'un Ramadan de simplicité.

  9. Le jeûne thérapeutique est un formidable moyen de renforcer ses immunités. Utilisé dans le plus grand secret en Allemagne, en Russie, aux Etats-Unis, ou ailleurs, dans des cliniques parfois très select. La méthode est scientifiquement prouvée. Ainsi le Docteur russe Yuri Nikolaev citait: " Notre monde, dans lequel on vit de plus en plus longtemps, vite, stressé, a développé des maladies dites " de civilisation " (allergies, rhumatismes, maladies auto-immunes, cardio-vasculaires, diabète, obésité, cancer,…). Ce jeûne, suivi médicalement, se révèle un allié efficace.". Donc ce Ramadan pour tous et toutes une grande cure de santé inshaAllah, et en ces temps de maladies, nous en avons tous besoin.

  10. Enfin, il est connu dans les pratiques des adorations que les changements d'habitude sont aussi un bien pour le croyant, bien que cela déstabilise parfois, car on apprend à adorer Allah de différentes manières et dans différentes conditions, et même si les conditions extérieures changent on persévère dans notre adoration voire on y met plus d'intensité en qualité et quantité. A ce titre, le Prophète salla Allah alaihi wassalam variait les invocations d'ouverture de la prière par exemple, et les grands compagnons comme Abou Bakr, variaient les actions de bien pour renouveler leur relation avec Allah.


 

Pour conclure donc, nous voilà à la porte d'un mois de grande valeur, de grand bien, et donc la récompense du jeûne de ses jours et de la prière de ses nuits n'est autre que le pardon de tous nos péchés passés. Réjouissons nous donc, préparons nous comme il se doit et faisons en sorte que ce mois de Ramadan, COVID19 ou pas, soit une formidable porte de bien dans nos vies.
Commentaire (0)

Commenter

Votre E-mail ne sera pas publier. Les Champs Obligatoire Marqué *

Les articles les plus lus




Ce qu'il faut savoir sur le jeûne des jours blancs !

On assimile très souvent le jeûne uniquement à la période du Ramadan. Mais il existe une autre forme de jeûne aussi importante dans la vie d’un musulman: le jeûne des trois jours dans le mois. Apprécié...

Ramadan : la prière de Tarawih et ses mérites

En ce mois béni, il est indispensable d'évoquer la prière de Tarawih, prière spécifique au mois de Ramadan. Nous allons donc définir la prière de Tarawih et exposer certaines de ses caractéristiques. Notre rappel se...

Invocations et Douaas après la prière

Le Dhikr (à traduire en français par l’évocation d’Allah soubhanou wa ta’ala) est largement recommandé puisqu’il s’agit d’une pratique exécutée par Notre Prophète Muhammad (sallAllahou 'alayhi wa salam) après ses prières. Après chaque prière, il nécessaire...