facebook twitter instagram telegram
MENU

Partager cet article

Actualités

Les douze remèdes du cœur

Les douze remèdes du cœur

Par : Tamime Khemmar.

L’organe le plus important dans le corps de l’être humain est le cœur.

Le cœur est important et essentiel pour la vie physique et pour la vie spirituelle.

Si le cœur est physiquement fort et sain, le corps se portera bien et s’épanouira et verra tous les autres organes fonctionner pleinement et accomplir parfaitement toutes leurs fonctions.

Aussi, spirituellement, si le cœur est rempli de foi, d’amour et de pensées pieuses, est protégé des pensées malveillantes et pernicieuses du Chaytân, il sera fort, serein, plein de bonté et de piété et rayonnera sur le reste du corps, qui s’affairera à accomplir les bonnes œuvres.

Le Prophète[ﷺ]a dit :

« Il y a dans le corps un morceau de chair. S’il se porte bien, tout le corps se portera bien. S’il ne se porte pas bien, tout le corps ne se portera pas bien : le cœur »[1]

Douze remèdes pour avoir un cœur sain :

1-Avoir une grande volonté pour guérir son cœur et être sincère dans cette entreprise, certes difficile, mais très profitable dans la vie d’ici-bas et dans la dernière vie.

2-Accompagner les gens bienfaisants et les pieux afin de les prendre pour exemple et de suivre un sentier balisé et facile vers la guérison du cœur et sa réforme.

S’il s’avère difficile de trouver de telles personnes, rares et précieuses en tout temps, il est possible d’accompagner ceux qui nous ont quittés, en lisant leurs biographies et leurs paroles tracées sur les pages des livres.

3-Compter sur l’aide d’Allah et s’appuyer sur Lui pour guérir le cœur de toutes les maladies ; telles que l’impiété, la jalousie, la rancune, l’orgueil, etc.

4-Invoquer Allah, de jour comme de nuit, le suppliant et le craignant.

L’invocation est le meilleur moyen d’obtenir ce que l’on désire.

Or, nul doute que la vie du cœur, sa préservation de tout mal et sa santé parfaite représentent ce qu’il y a de plus précieux pour tout homme et toute femme.

5-La lecture du Coran, avec un cœur éveillé, qui comprend les sens de cette grande parole et les médite.

En effet, il n’y a rien de meilleur pour donner de la force au cœur et pour le guérir de toutes les maladies, telles que les envies malfaisantes et les pensées malveillantes, que la lecture du Coran. En raison des preuves logiques et des exhortations profondes qu’il renferme.

6-Le dhikr (L’évocation) d’Allah, en tout temps et dans toutes les conditions, avec le cœur et avec la langue.

Plus le croyant évoque Allah, se rappelle de Lui, prononce des formules multiples de dhikr, plus la vie et la sérénité de son cœur s’accroîtront.

7-Apprendre la science charcî (islamique) et assister aux leçons des savants. Car, plus la science islamique de l’homme et de la femme se développe, plus leur connaissance et leur crainte d’Allah augmenteront et plus leur cœur s’adoucira et répondra à l’exhortation de son Seigneur.

La science charci et la connaissance d’Allah représentent pour le cœur ce que représente l’eau pour le poisson.

8-Connaitre les nobles Noms d’Allah, leurs sens, les qualités qu’ils expriment ainsi que leur empreinte sur la création et sur la ‘ibâda (l’adoration d’Allah).

Celui qui connaît Allah à travers Ses Noms et Ses qualités ne peut que L’aimer, le craindre, espérer en Lui, compter sur Lui… bref, être rempli de cette lumière divine qui procurera à son cœur la vie la plus complète et la force la plus invincible.

9-Lire la sîra (la biographie) du prophète [ﷺ] et vivre les situations extraordinaires que vécut le Prophète [ﷺ] alors que le Coran lui été révélé, tout en méditant les versets coraniques correspondants.

10-Lire les histoires de Prophète racontées par Allah dans le Coran ; Abraham, Moïse, Jésus et tous les autres, que le salut d’Allah soit sur eux. Car, Allah nous a raconté les évènements les plus prestigieux de leur nobles vies pour nous éveiller et pour nous montrer la voie que l’on doit prendre et l’exemple que l’on doit suivre pour ressusciter nos cœurs, les remplir de foi, d’amour, de force, de sérénité et de bonheur.

L’épopée d’Abraham (1) : une louange universelle

11-Être miséricordieux envers les faibles. Surtout les enfants, qu’il faut traiter avec beaucoup d’affection et de bienveillance, notamment lorsqu’ils sont orphelins, privés de leurs parents en bas âge.

12-S’éloigner des péchés et de tout ce qui peut corrompre le cœur et le rendre malade et peut-être même le tuer.

Nous verrons, inchâAllah, dans un proche et prochain article : les maladies du cœur.

À suivre…

Notes de l’auteur :

[1] Rapporté par Al-Boukhârî et Mouslim.

Commentaire (0)

Commenter

Votre E-mail ne sera pas publié.

Les articles les plus lus




Salat istikhara - la prière de consultation

En effet, il nous est possible de consulter notre Seigneur avant de faire un choix particulier. Cette prière est donc importante car elle nous permet de consulter Allah sur nos choix et d'éviter ainsi certaines...

Le mauvais œil en Islam : comment se protéger ?

Le mauvais œil  en islam est une réalité contre laquelle nous pouvons nous protéger. Il est donc de notre devoir d'être conscients de ce fait afin de pouvoir le combattre inchaAllah. Nous allons donc expliquer...

L'adultère et la fornication en Islam

En Islam et par le biais du Saint Coran, Allah (subhannou wa ta'ala) nous a révélé comment arriver au Paradis, en nous éloignant des péchés les plus affreux de ce monde. Parmi les plus méprisables figurent...

La prière de Tarawih et ses nombreux mérites

En ce mois béni, il est indispensable d'évoquer la prière de Tarawih, prière spécifique au mois de Ramadan. Nous allons donc définir la prière de Tarawih et exposer certaines de ses caractéristiques. Notre rappel se...

La prière du Vendredi (Salât joumou’a)

Comme pour chaque effort, la récompense de la prière du vendredi est grande A ce sujet, le Prophète (sallAllahou ’alayhi wa salam) a dit : « Le Jour de Vendredi est de grande importance, le meilleur...

Gélatine de porc Islam : qu'en est-il des bonbons Haribo ?

Pour simplifier les obligations alimentaires, il est important de retenir que tout est halal sauf ce qui est par nature haram, c’est-à-dire illicite (porc, alcool), ou qui contient un composant qui rend haram (une certaine...

Invocations et Douaas après la prière

Le Dhikr (à traduire en français par l’évocation d’Allah soubhanou wa ta’ala) est largement recommandé puisqu’il s’agit d’une pratique exécutée par Notre Prophète Muhammad (sallAllahou 'alayhi wa salam) après ses prières. Voici les invocations à faire...