facebook twitter instagram
MENU

Partager cet article

Paramètres des cookies

Le visiteur du site Ajib.fr est informé que des cookies peuvent s’installer automatiquement sur son navigateur internet. Un cookie est un petit fichier texte au format alphanumérique déposé sur le disque dur du visiteur par le serveur du site visité ou par un serveur tiers (régie publicitaire, service de web analytique, etc.) qui sert à enregistrer les informations relatives à la navigation sur le site.


Le visiteur peut paramétrer son navigateur internet sur la façon de gérer les cookies, de la manière décrite sur le site www.cnil.fr



Paramétres J'accepte

Sidération et tristesse...
De nouveau la haine et la barbarie; Cet acte inqualifiable qui vient de se produire à Nice n'a rien à voir avec notre religion, il est pourtant revendiqué comme-tel.
Nous partageons la peine de nos amis Chrétiens et adressons nos condoléances aux familles des victimes.

Actualités

Le cadeau de l’Empire ottoman à la France : L'église Saint-Anne de Jérusalem

454 vues

Le cadeau de l’Empire ottoman à la France : L'église Saint-Anne de Jérusalem
Qui n’a jamais entendu parler de Jérusalem ? 

La célèbre ville du Proche-Orient que les Israéliens ont érigée en capitale, que les Palestiniens souhaiteraient comme capitale et qui tient une place centrale dans les religions juive, chrétienne et musulmane.

Le saviez-vous ?

La présence française à Jérusalem remonte à l'époque des croisades. Après la chute des États latins d'Orient, elle se voit officialisée par les capitulations de 1536 passées entre l'empereur ottoman Soulaymane le Magnifique et le roi de France François Ier. Dans les années et siècles suivants, d'autres capitulations sont contractées entre les souverains des deux États visant la protection des pèlerins et des lieux saints en Palestine.

Un cadeau de l’Empire ottoman à la France

La première des possessions françaises est l'église Sainte-Anne. Elle est offerte à la France par l’Empire ottoman en 1856 en remerciement de l'intervention française lors de la guerre de Crimée qui venait de s'achever.

Situé dans le quartier musulman de la vieille ville de Jérusalem, son extraterritorialité est difficile à supporter aux yeux d’Israël pour qui sa pleine souveraineté sur Jérusalem ne se discute pas.

Un peu d’histoire

Officiellement, l’édifice actuel a été édifié par les croisés vers 1140. L’église mettait tout le monde, chrétiens et musulmans d’accord sur une caractéristique du bâtiment, son acoustique. Exceptionnelle, unique. Saladin (1138-1193) faisant triompher son épée sur Jérusalem transgresse l’habitude des vainqueurs qui consiste à raser toute trace des impurs, conserve l’église et, flambé par la magie des sons contre la pierre blanche, la transforme en université coranique.

En 1856, le sultan turc Abd-al-Majid, fort reconnaissant de l’aide que lui avait fourni Napoléon III au cours de la guerre de Crimée contre les troupes russes, fait don à la France de cette église. Le drapeau français flottera désormais dessus.

Ce site est désormais un territoire français

L’Etat en finance le fonctionnement et ce sont les Pères Blancs, une société missionnaire très présente en Afrique, qui occupent les lieux. Ils sont actuellement une vingtaine à vivre sur place.

Il semblerait que le statut de l’Eglise Sainte Anne pose problème aux israéliens soucieux d’investir et s’approprier la ville de Jérusalem dans sa totalité.

Emmanuel Macron un fin stratège

Le dernier coup de théâtre du Président Français Emmanuel Macron à la porte de cette fameuse église ne serait apparemment pas anodin. Il serait d’un point de vue politico-médiatique un coup de maître à l’image du défunt Président Jacques Chirac en 1996, qui avait initié ce type de dynamique, sur le même lieu, et dans des conditions quasi similaires ...
Commentaire (0)

Commenter

Votre E-mail ne sera pas publié.

Les articles les plus lus




Ce qu'il faut savoir sur le jeûne des jours blancs !

On assimile très souvent le jeûne uniquement à la période du Ramadan. Mais il existe une autre forme de jeûne aussi importante dans la vie d’un musulman: le jeûne des trois jours dans le mois. Apprécié...

Ramadan : la prière de Tarawih et ses mérites

En ce mois béni, il est indispensable d'évoquer la prière de Tarawih, prière spécifique au mois de Ramadan. Nous allons donc définir la prière de Tarawih et exposer certaines de ses caractéristiques. Notre rappel se...

Invocations et Douaas après la prière

Le Dhikr (à traduire en français par l’évocation d’Allah soubhanou wa ta’ala) est largement recommandé puisqu’il s’agit d’une pratique exécutée par Notre Prophète Muhammad (sallAllahou 'alayhi wa salam) après ses prières. Après chaque prière, il nécessaire...