facebook twitter instagram
MENU

Partager cet article

Paramètres des cookies

Le visiteur du site Ajib.fr est informé que des cookies peuvent s’installer automatiquement sur son navigateur internet. Un cookie est un petit fichier texte au format alphanumérique déposé sur le disque dur du visiteur par le serveur du site visité ou par un serveur tiers (régie publicitaire, service de web analytique, etc.) qui sert à enregistrer les informations relatives à la navigation sur le site.


Le visiteur peut paramétrer son navigateur internet sur la façon de gérer les cookies, de la manière décrite sur le site www.cnil.fr



Paramétres J'accepte
Actualités

Nouvelle étude santé : deux heures par semaine dans la nature

155 vues

img_1
Nous connaissons depuis longtemps les bienfaits de la nature sur le corps et l’esprit.

Arbres, fleurs, soleil, nous entourent au quotidien mais nous n'imaginons pas à quel point ils jouent un rôle dans notre vie. Humeur, comportement, émotions, dépendent réellement de la présence de la nature. Des études précisent cette relation et ses conditions (ce qu'on appelle la psychologie de l'environnement). Car oui, bien-être, santé et nature sont liés.

Une nouvelle étude parue dans la revue Scientific Reports nous éclaire sur le temps d’immersion nécessaire pour avoir un impact concret sur l’organisme.

Des chercheurs des Universités d’Exeter (Royaume-Uni) et d’Uppsala (Suède) ont analysé les données d’une large étude menée sur l’environnement. Après avoir étudié l’âge, le sexe, le statut amoureux et les habitudes sportives de plus de 20 000 participants, ils les ont rencontrés et leur ont posé des questions, parmi lesquelles : "êtes-vous satisfaits de votre vie aujourd’hui ?", "comment est votre état de santé en général", ou encore "combien de temps avez-vous passé dans la nature au cours des sept derniers jours ?".

Deux heures par semaine est un but atteignable pour beaucoup de gens.


Les chercheurs ont ensuite fait la moyenne du temps que les participants passaient dans la nature chaque semaine et ont découvert que pour obtenir un bénéfice sur la santé ou le bien-être, nous devions y passer au moins deux heures par semaine.

Les bienfaits des promenades dans la nature


Leur étude ayant été réalisée sur un très large échantillon de population, les chercheurs espèrent que les autorités sanitaires prendront vite en compte leurs résultats pour mettre en place de nouvelles mesures.

Il y a beaucoup de raisons pour lesquelles passer du temps dans la nature peut être bénéfique pour la santé et le bien-être.


Parmi elles, prendre du recul, réduire le stress et profiter de moments de qualité avec sa famille et ses amis", explique le professeur Terry Harting, co-auteur de l’étude. Ainsi, "les professionnels de santé pourraient s’appuyer sur nos résultats pour recommander à leur patient de passer du temps dans la nature au même titre qu’ils les encouragent à pratiquer une activité physique régulière", poursuit-il.

La marche à pied, c'est bon pour la santé, comme on l'entend dire fréquemment. Oui, il est bon de pratiquer régulièrement de l'exercice physique même modéré. Cependant, si l'on en croit la recherche, on peut optimiser l'efficacité de cette simple activité si on la pratique en milieu naturel.

Les espaces verts bénéfiques pour la concentration des enfants


L’impact positif de la nature et des espaces verts sur la santé mentale et physique a déjà été prouvé. Il y a quelques semaines, une étude avançait que les adultes ayant grandi à proximité de zones vertes avaient une meilleure santé mentale que ceux originaires de zones urbaines.

En 2015, des scientifiques espagnols avaient également démontré les bienfaits de la nature sur la mémoire et l’attention des enfants en étudiant le développement cognitif de plus de 2 500 petits de 6 à 10 ans. Les enfants régulièrement en contact avec la nature avaient ainsi une meilleure mémoire du travail et plus de facilité à se concentrer à l’école que les autres.

La présence d'espaces verts est appréciée autour de nous. Mais cet apport bénéfique ne serait pas que visuel, il pourrait également influencer l'apparition ou non de certaines maladies selon le degré de verdure environnante.

Dans la même logique, d’autres études avaient avant montré le bénéfice des espaces verts sur les enfants souffrant d’hyperactivité ou de trouble de déficit de l’attention (TDAH).

Ainsi, une marche de vingt minutes dans un parc améliorerait la concentration des enfants avec des effets comparables aux médicaments, contrairement à une balade en milieu urbain. Par ailleurs, jouer régulièrement dans des environnements verts réduirait les troubles de ces enfants en comparaison avec ceux jouant à l’intérieur ou dans des environnements bétonnés.

N’attendez plus tous au parc dès ce week-end !
Commentaire (0)

Commenter

Votre E-mail ne sera pas publier. Les Champs Obligatoire Marqué *

Les articles les plus lus




Ce qu'il faut savoir sur le jeûne des jours blancs !

On assimile très souvent le jeûne uniquement à la période du Ramadan. Mais il existe une autre forme de jeûne aussi importante dans la vie d’un musulman: le jeûne des trois jours dans le mois. Apprécié...

Ramadan : la prière de Tarawih et ses mérites

En ce mois béni, il est indispensable d'évoquer la prière de Tarawih, prière spécifique au mois de Ramadan. Nous allons donc définir la prière de Tarawih et exposer certaines de ses caractéristiques. Notre rappel se...

Invocations et Douaas après la prière

Le Dhikr (à traduire en français par l’évocation d’Allah soubhanou wa ta’ala) est largement recommandé puisqu’il s’agit d’une pratique exécutée par Notre Prophète Muhammad (sallAllahou 'alayhi wa salam) après ses prières. Après chaque prière, il nécessaire...