facebook twitter instagram
MENU

Partager cet article

Paramètres des cookies

Le visiteur du site Ajib.fr est informé que des cookies peuvent s’installer automatiquement sur son navigateur internet. Un cookie est un petit fichier texte au format alphanumérique déposé sur le disque dur du visiteur par le serveur du site visité ou par un serveur tiers (régie publicitaire, service de web analytique, etc.) qui sert à enregistrer les informations relatives à la navigation sur le site.


Le visiteur peut paramétrer son navigateur internet sur la façon de gérer les cookies, de la manière décrite sur le site www.cnil.fr



Paramétres J'accepte
Actualités

Etat nation : Les élus arabes de la Knesset veulent faire condamner Israël à l'ONU

78 vues

img_1

Le 19 juillet dernier, un projet de loi controversé était approuvé à la majorité par les députés israéliens.

Ce projet de loi reconnaît le droit à l'autodétermination au seul peuple juif. « Israël est l'Etat-nation du peuple juif dans lequel il réalise son droit naturel, culturel, historique et religieux à l'autodétermination », précise le texte.

Une nouvelle provocation que les députés arabes membres de la knesset n'ont pas manqué de dénoncer.

En revanche, les israéliens n'ont pas boudé leur plaisir, notamment le premier ministre Benyamin Nétanyahou qui a déclaré satisfait : « C'est un moment décisif dans les annales du sionisme et de l'histoire de l'Etat d'Israël ».

La loi promulguée juste après le 70e anniversaire de la naissance de l'état sioniste, retire par ailleurs à l'arabe son statut de langue officielle au côté de l'hébreu. Les Arabes résidents en Israël (20% de la population), estiment ce texte discriminatoire à leur égard.

Une discrimination que les députés arabes ont dénoncée auprès des Nations unies. Les élus de la Liste unifiée de la Knesset et l'Autorité palestinienne vont demander aux Nations unies une résolution contre l'état hébreu. La résolution contre la loi de l'Etat nation sera déposée en septembre avant l'Assemblée générale des Nations unies.

L'action menée par les élus arabes est considérée par le gouvernement israélien comme une « trahison », le ministre du tourisme, Yariv Levin espère même un procès.

« J'espère que le système judiciaire agira », a-t-il clamé.

Des menaces qui n'ont pas effrayé outre mesure les élus arabes, comme en témoigne la députée Aida Touma-Sliman, qui affirment que « la loi fait d'Israël un Etat d'apartheid officiel » et qu'il « ne s'agit pas d'une affaire israélienne interne, mais une loi qui nécessite une intervention forte et urgente de la communauté internationale et de l'ONU . »

Le député Ahmed Tibi a déclaré que les Arabes sont considérés par l'état hébreu comme des « citoyens de seconde zone ». Il a condamné cette loi qui « crée une hiérarchie entre les citoyens selon leur origine ».

Commentaire (0)

Commenter

Votre E-mail ne sera pas publier. Les Champs Obligatoire Marqué *

Les articles les plus lus




Ce qu'il faut savoir sur le jeûne des jours blancs !

On assimile très souvent le jeûne uniquement à la période du Ramadan. Mais il existe une autre forme de jeûne aussi importante dans la vie d’un musulman: le jeûne des trois jours dans le mois. Apprécié...

Ramadan : la prière de Tarawih et ses mérites

En ce mois béni, il est indispensable d'évoquer la prière de Tarawih, prière spécifique au mois de Ramadan. Nous allons donc définir la prière de Tarawih et exposer certaines de ses caractéristiques. Notre rappel se...

Invocations et Douaas après la prière

Le Dhikr (à traduire en français par l’évocation d’Allah soubhanou wa ta’ala) est largement recommandé puisqu’il s’agit d’une pratique exécutée par Notre Prophète Muhammad (sallAllahou 'alayhi wa salam) après ses prières. Après chaque prière, il nécessaire...