facebook twitter instagram
MENU

Partager cet article

Paramètres des cookies

Le visiteur du site Ajib.fr est informé que des cookies peuvent s’installer automatiquement sur son navigateur internet. Un cookie est un petit fichier texte au format alphanumérique déposé sur le disque dur du visiteur par le serveur du site visité ou par un serveur tiers (régie publicitaire, service de web analytique, etc.) qui sert à enregistrer les informations relatives à la navigation sur le site.


Le visiteur peut paramétrer son navigateur internet sur la façon de gérer les cookies, de la manière décrite sur le site www.cnil.fr



Paramétres J'accepte
Actualités

Egypte : les hôtesses de l'air se battent pour porter le hijab

47 vues

Egypte : les hôtesses de l'air se battent pour porter le hijab


A l'image du regain croissant de la pratique de l'Islam que l'on a eu le plaisir de constater en Tunisie après la chute de l'ex-président Ben Ali, voilà que depuis la chute de Hosni Moubarak, l'Égypte semble suivre la même tendance en défendant cette fois ci leur liberté de foi. La révolution du 25 janvier a donc pu lever le silence sur ce que les égyptiens n'osaient pas demander.



Un comité d'hôtesses revendique le droit de porter le hijab chez EgyptAir


Ainsi, un comité de plusieurs femmes égyptiennes employées de la compagnie aérienne EgyptAir s'est récemment constitué afin d'unir leurs voix pour réclamer le droit de porter le hijab  sous leur uniforme d'hôtesse de l'air. Des manifestations ont même été organisées sur la place Tahrir il y a de ça quelques semaines, chose qu'elles n'auraient pas pu faire sous le mandat de Moubarak, avec pour slogan clair et net : « Les hôtesses de l’air réclament la liberté de porter le voile ».


Une liberté, qui n'était jusque là pas respectée par EgyptAir, et qu'elles font valoir en expliquant que de nombreuses compagnies aériennes telles que Emiraties Airlines, Saudi Arabian Airlines ou encore British Airways, permettent, elles, à leur personnel féminin de pouvoir porter le hijab au travail si il le désire. Le groupe de jeunes femmes exige aussi que la compagnie réintègre de manière concrète, toutes les autres employées licenciées pour cause de non-respect de cette interdiction du port du hijab.


Depuis début juillet, un mouvement social de plusieurs hôtesses de l'air s'est développé pour que la direction d'EgyptAir entende leurs revendications et modifie son règlement intérieur qui stipule que le port du foulard islamique n'est pas autorisé pendant les heures de travail, bien qu'aucune loi en Égypte interdisant ou obligeant à porter le voile dans tel ou tel lieu, n'existe.


Fait amusant, l'hebdomadaire égyptien, Al-Ahram Hebdo rapporte que la compagnie nationale aérienne obligerait ses employées à porter le foulard uniquement lors de vols à destination de certains pays islamique tels que l'Arabie Saoudite ou l'Iran.




«C'est curieux de voir une entreprise nationale dans un pays musulman comme l'Égypte, qui respecte les religions, empêcher ses 200 hôtesses voilées de porter le voile au moment où la plupart des compagnies aériennes internationales y autorisent les leurs. C’est bien le cas par exemple de la Malaysian Airlines, de l’iraqienne, voire de la British Airlines puisque cela s’inscrit dans le cadre des libertés individuelles » s'étonne Mona Magdi, une des hôtesses de l'air.



Les négociations entre le comité et la direction de la compagnie se poursuivent


Tout comme à la télévision, la plupart des sociétés égyptiennes ne tolèrent pas que leurs salariées se présentent voilées sur leur lieu de travail, sans doute par ce que selon la presse nationale, ces sociétés auraient souhaités prendre exemple sur la femme du président déchu, Suzanne Moubarak, qui elle même ne porte pas le voile.


Autant dire que même en pays arabe où l'Islam est la religion d'État, de la même manière que dans un pays européen, le port du hijab au travail représente un sujet polémique qui remet au centre des réflexions, la question de la liberté d'opinion, et de pouvoir s'habiller de la manière que l'on souhaite. Elle soulève aussi le caractère discriminant d'une telle interdiction toujours sur le plan professionnelle, dans lequel les sociétés qu'elles soient européennes ou arabes, ne recrutent non plus sur les compétences de leurs futures employées, mais essentiellement sur leur présentation physique, qui doit être en harmonie avec l'image de l'entreprise.


Créée en 1932, la compagnie nationale EgyptAir figure parmi les plus anciennes compagnies aériennes du Moyen Orient, et compterait actuellement entre 1800 et 2000 salariés à son service, dont près de la moitié sont des femmes. Ces dernières sont conscientes que porter le voile relève d'une liberté légitime et personnelle, mais craignant de perdre leur poste, la plupart d'entre elles décident de garder le silence.


Pour justifier sa position, la direction estime que les employés se doivent de respecter l'uniforme qui leur est proposé, et celui ci ne comprend pas de voile. D'autre part, elle avance le fait qu'il est délicat pour une compagnie internationale de confronter leurs passagers étrangers, de différentes cultures, face à des hôtesses voilées. Pourtant, des négociations en vue de trouver un compromis seront peut être à l'ordre du jour si l'on en croit les propos d'un responsable d'EgyptAir qui confie dans Al Ahram Hebdo : « Ce sujet fait l’objet d’étude de la part des responsables de l’entreprise et la décision sera prise très prochainement ».


Si les revendications aboutissent favorablement, cela pourrait constituer un premier pas vers le respect de la liberté de porter le hijab, longtemps enterrée en Égypte et dans la plupart des pays arabes, surtout dans le cadre professionnel. Des demandes similaires, toujours dans un but de faire valoir sa liberté de culte et de religion, pourrait fleurir à l'avenir, et les langues pourront peu à peu se délier, grâce notamment à un contexte social propice à un nouveau souffle de la pratique de l'Islam en Égypte, et dans les pays arabes en général.



Par Oum Maryam

Commentaires (7)
  1. As salam aleycoum

    Ce site me laisse parfois vraiment perplexe . . .
    Nous parler EXCLUSIVEMENT de " liberté fondamentale " " liberter de culte " " droit constituionnel " dans un article sur . . . L'Egypte est ce logique/normal ?
    Soubhanallah on remplacerai France par Egypte cela serait comprehensible mais la nous parlons d'un etat musulman qui a pour religion d'etat l'Islam comme vous le relayez si justement donc je pense qu'il serait tout de meme plus approprié de citer des valeurs religieuses et non des valeurs du taghut qui trouverait legitimité en France .

    Et par pitié arretez de transvasez systematiquement le discours des combattantes de ni putes ni soumises a des femmes musulmanes , dans le cas present ces hotesses Egyptiennes , la encore on remplacerai le devoir DE NE PAS PORTER LE HIJAB plutot que le droit de le porter au travail dans votre article et cela serait malheuresement encore une fois parfaitement logique .

    Pourquoi faire cela ? Vous donnez un visage "ouverts" histoire de dire nous sommes inseres dans ce systeme democratiquomondiale , nous sommes des musulmans modernes et pas extremistes qui justifions nos opinions par le taghut , mais ou est votre identité musulmane la dedans , le musulman se justifie uniquement par QALLA ALLAH QALLA RASSOULOULAH ( Dieu a dit , le prophete a dit ).

    Et ce message n'est pas agressif je le precise mais je suis assez agacé .

    1. wa 'aleykoum salam

      ce site vous laisse perplexe, vous êtes agacé, ne nous lisez pas : ) on fait pas la course à l'audience
      On ne cherche pas à donner une image moderne ou quoi que ce soit, à vrai dire ce que pense les gens on s'en fiche un peu. Si quelqu'un ne se retrouve pas dans nos écrits Bismillah il y a d'autres sites qui ont d'autres contenus éditoriaux, on ne cherche pas la gloire, ni la reconnaissance, ni l'audience.

      Dans certains articles on mentionnera la liberté de culte ou le droit, d'autres on citera des hadith, des fatwa, des fois les deux, il n'y pas forcément de règles, ça dépend du sujet, de la personne qui écrit et des compétences de l'auteur sur le sujet.

      En ce qui concerne votre référence à la démocratie...en l’occurrence l’Égypte a fait le choix de la démocratie, d'une constitution et des élections pour élire son président, ça on y peut rien, c'est leur affaires et c'est le cas de beaucoup de pays musulmans. A partir de là quand on rapporte des faits, forcément il y a des références aux lois du pays qui malheureusement ne sont pas fondées que sur la shari3a et adoptent des concepts et valeurs issus des sociétés occidentales...lorsque des savants se prononcent on mentionne par ailleurs leur écrits.

  2. tres bien pardonnez moi

  3. Salam aleikom
    "Dans certains articles on mentionnera la liberté de culte ou le droit, d’autres on citera des hadith, des fatwa, des fois les deux"
    Pourquoi mentionner ces slogans impies issus du siècle des lumières maçonnique?

    "En ce qui concerne votre référence à la démocratie…en l’occurrence l’Égypte a fait le choix de la démocratie, d’une constitution et des élections pour élire son président, ça on y peut rien"
    >>> c'est faux ça! les derniers sondages et évenements montrent que les musulmans d'Égypte veulent l'application de l'Islam. Il suffisait de voir les slogans place tahrir pour l'Islam. Êtes vous connectés à la réalité?

    Sinon, concernant votre site, je trouve dommage l'énergie qui y est dépensé pour faire des articles sur des anecdotes, des faits divers alors que la Oumma actuellement traverse une phase très importante avec un combat idéologique et politique afin de restaurer son système, sa dignité et sa sécurité...

    1. wa 'aleykoum salam

      vous parlez de sondages qui sondent un état d'esprit. Nous on parle de réalité et encore une fois en ce qui concerne l'Egypte que vous le vouliez ou pas la réalité est qu'il y a une constitution, des droits, des élections...

  4. Salam alekoum,

    Akhy mohammed,le site ne fait que montrer une réalité qui existe telle que nous la connaissons actuellement en Egypte.
    Une constitution, des droits, des élections...
    Attention, un sondage réflete comme l'as très bien dit le frère un état d'esprit et non une généralitée permanente.
    Je pense personnellement qu'il y a c'est vrai certes des informations concernant le combat idéologique que nous menons mais que à coté de ca, nous avons des combats de femmes qui veulent garder leur hijab.
    Tout cela mérite d'etre aussi traité je pense...

    Merci!

  5. Je suis un peu surpris par les commentaires "agacé" des intervenants. A la première lecture je n'ai pas compris ce que le frère Nassim a voulu dire. Pareil après la deuxième lecture. J'ai trouvé l'article tout a fait juste dans son ton. L'auteur relate un fait et les fait parle d'eux même. C'est assez surprenant (choquant) d'interdire a une musulmane d'accomplir son devoir religieux dans un pays musulman.

    Le sujet mérite notre attention car les ennemis de l'Islam s'attaquent toujours en premier a la femme pour justifier leurs actes.

Commenter

Votre E-mail ne sera pas publié.

Les articles les plus lus




Salat istikhara - la prière de consultation

En effet, il nous est possible de consulter notre Seigneur avant de faire un choix particulier. Cette prière est donc importante car elle nous permet de consulter Allah sur nos choix et d'éviter ainsi certaines...

Le mauvais œil en Islam

Le mauvais œil est une réalité contre laquelle nous pouvons nous protéger. Il est donc de notre devoir d'être conscients de ce fait afin de pouvoir le combattre inchaAllah. Nous allons donc expliquer ce qu'est...

L'adultère et la fornication en Islam

Par le biais du Saint Coran, Allah (subhannou wa ta'ala) nous a révélé comment arriver au Paradis, en nous éloignant des péchés les plus affreux de ce monde. Parmi les plus méprisables figurent l'infidélité (avoir...

Ramadan : la prière de Tarawih et ses mérites

En ce mois béni, il est indispensable d'évoquer la prière de Tarawih, prière spécifique au mois de Ramadan. Nous allons donc définir la prière de Tarawih et exposer certaines de ses caractéristiques. Notre rappel se...

Salât joumou’a

La prière du vendredi est une obligation pour les hommes. Allah (soubhanou wa ta’ala) dit : « Ô vous qui avez cru! Quand on appelle à la Ṣalāt du jour du Vendredi, accourez à l’invocation...

Invocations et Douaas après la prière

Le Dhikr (à traduire en français par l’évocation d’Allah soubhanou wa ta’ala) est largement recommandé puisqu’il s’agit d’une pratique exécutée par Notre Prophète Muhammad (sallAllahou 'alayhi wa salam) après ses prières. Après chaque prière, il nécessaire...