facebook twitter instagram
MENU

Partager cet article

Paramètres des cookies

Le visiteur du site Ajib.fr est informé que des cookies peuvent s’installer automatiquement sur son navigateur internet. Un cookie est un petit fichier texte au format alphanumérique déposé sur le disque dur du visiteur par le serveur du site visité ou par un serveur tiers (régie publicitaire, service de web analytique, etc.) qui sert à enregistrer les informations relatives à la navigation sur le site.


Le visiteur peut paramétrer son navigateur internet sur la façon de gérer les cookies, de la manière décrite sur le site www.cnil.fr



Paramétres J'accepte
Actualités

[EDITO] Tariq Ramadan : disparaissez s’il vous plaît…

4 906 vues

img_1
Ajib.fr a publié, le 16 février 2018, un premier edito sur l’ « affaire Tariq Ramadan » qui s’intitulait : se taire sur les faits, se prononcer sur la justice.

Notre position était simple : en l’absence de preuves explicites, et parce que cette affaire est une très mauvaise nouvelle pour la communauté musulmane déjà suffisamment salie dans les médias, il convenait de se taire sur les faits : « au-delà de l’accusation explicite, nous sommes également d’avis que susciter le doute sur l’innocence d’une personne ou laisser place à des commentaires accusateurs sur notre site serait contribuer à une grande division et à de grands péchés par nos lecteurs. ».

Nous appelions également à une justice équitable : « la justice devra montrer enfin si oui ou non la primauté du droit est appliquée dans l’hexagone. »

Que s’est-il passé depuis ?

Un procès fleuve, des dizaines de faits troublants pour la communauté, et surtout, à la surprise de beaucoup et au regret de certains seulement (dont la fédération des Musulmans de France), une intervention télévisée le 6 septembre sur le plateau de Jean-Jacques Bourdin et un livre intitulé « devoir de vérité » publié le 11 septembre.

Dans son intervention télévisée, Tariq Ramadan fait des aveux, des excuses, mais se cache derrière une innocence pénale qu'il défend bec et ongles.

« Si on peut avoir des défaillances morales, ça ne veut pas dire qu’on est coupable sur le plan pénal »,

Comme l'indique à juste titre les Musulmans de France, il ne nous appartient pas "de commenter cette affaire sur le plan judiciaire" et donc de commenter ces propos.

Pour autant, il nous appartient en tant que média musulman de commenter cette affaire sur le plan moral. Nous devons cela au moins à nos lecteurs, et nous considérons, comme Eric Younous l'a clairement exprimé récemment, que c'est une obligation morale.

Car oui nous souhaitions du plus profond de notre coeur que ce qui arrivait depuis près de deux ans était une énorme tromperie et que Tariq Ramadan, le prêcheur musulman francophone le plus connu dans le monde aujourd'hui, n'ait jamais eu de relations extra conjugales comme notre religion l'interdit sans aucunes équivoques. Il semble qu'il en était autrement, que certaines relations consenties ont bien eu lieu en dehors de son mariage...

A mesure que défilent les minutes de l'intervention télévisée de grande audience, notre coeur sursaute. Notamment lorsque Tariq Ramadan, exprime avec un flegme dérangeant: "quand une femme me dit non, c'est non" en réponse à une question de Jean-Jacques Bourdin sur la violence des actes rapportés pendant les auditions, nous nous sentons désemparés...

Alors nous prenons la plume, pour exprimer désormais sans aucunes équivoques que nous nous indignons de la plus ferme manière possible de cette mascarade qui entache la communauté musulmane, et inviter notre frère Tariq Ramadan à disparaître des médias, de la vie publique, de nos mosquées, de nos vies... et à se réfugier dans le repentir le plus sincère possible pour "renaître" dans la discrétion après le halali médiatique, dans la piété après le péché, dans l'anonymat après la célébrité...

Dans son livre Tariq rapporte: "Neuf mois et demi de prison  : cette expérience douloureuse m’a permis de me livrer à un examen de conscience et de regarder en face ma vie, mon passé, mes erreurs et mes espérances. Elle ne remet pas en cause le message spirituel, humaniste et universel que je porte depuis tant d’années."

Nous ne pouvons malheureusement accepter ces propos. Evidemment que vos erreurs remettent en cause votre message "spirituel" et "universel" ...et peu nous importe son humanisme.

Evidemment que vos écarts sont désormais une tâche indélébile qui vous discrédite de toute intervention moraliste ou moralisante. Votre renaissance est-elle possible après de tels écarts: auprès d'Allah sûrement car il est le Grand Pardonneur. Auprès de notre communauté par contre, la réponse se doit d'être cinglante et univoque: Non, vous n'êtes plus le bienvenue dans notre espace public.

Nos enfants, nos soeurs, nos frères... et tous les non musulmans qui nous lisent se doivent de comprendre qu'en Islam, après la foi, notre moralité est notre bien le plus précieux.

Nous vous laissons donc avec ces paroles de sagesse d'Eric Younous, qui font justice à notre communauté et répondons du fond du coeur à ses invocations : AMINE !
Commentaires (2)
  1. votre espace publique? vous n'êtes même pas considéré chez vous quand bien même vous êtes né en france alors je vois mal comment cela pourrait être votre espace public. Ce n'est pas à vous de dire qui peut parler ou non et ce n'est pas à vous de dire qui écouter cela s'appelle la liberté d'expression et de choix. c'est vous qui perdez toute crédibilité en agissant de la sorte. L'islam n'est pas une entreprise avec un patron qui décide qui viré arrêté de vous donner un statut que vous n'avez pas et descendez de votre piédestal imaginaire nous nous nous il n'y a pas de nous chacun est libre arrêté de rêver

  2. Voici d'autres paroles de sagesse .... et de courage !
    https://www.youtube.com/watch?v=5o2QPUA6dz8
    https://www.youtube.com/watch?v=zzl8uHrfLJE&t=1938s
    https://www.youtube.com/watch?v=TmBIIEAI7s8

Commenter

Votre E-mail ne sera pas publier. Les Champs Obligatoire Marqué *

Les articles les plus lus




Ce qu'il faut savoir sur le jeûne des jours blancs !

On assimile très souvent le jeûne uniquement à la période du Ramadan. Mais il existe une autre forme de jeûne aussi importante dans la vie d’un musulman: le jeûne des trois jours dans le mois. Apprécié...

Ramadan : la prière de Tarawih et ses mérites

En ce mois béni, il est indispensable d'évoquer la prière de Tarawih, prière spécifique au mois de Ramadan. Nous allons donc définir la prière de Tarawih et exposer certaines de ses caractéristiques. Notre rappel se...

Invocations et Douaas après la prière

Le Dhikr (à traduire en français par l’évocation d’Allah soubhanou wa ta’ala) est largement recommandé puisqu’il s’agit d’une pratique exécutée par Notre Prophète Muhammad (sallAllahou 'alayhi wa salam) après ses prières. Après chaque prière, il nécessaire...