facebook twitter instagram telegram
MENU

Partager cet article

Rappels

Don d'organe dans Islam : est-il autorisé ?

30 986 vues

Don d'organe dans Islam : est-il autorisé ?

Le don d’organes ou greffe d’organe fait l’objet de plusieurs débats et recherches dans les académies islamiques. Néanmoins les questions qui se posent régulièrement et qui sont : est-ce que le don d’organes est autorisé en Islam ?  Pour les musulmans qu’implique le don organes ? La greffe d’organes est-elle haram ? Pourquoi l’Islam interdit le don des organes ? Le don d’organes pour un musulman est- il interdit ?

Le don d’organes peut sauver la vie d’un être humain.  Tout individu qui contribue à une greffe d’organes fait preuve d’humanité et de bienfaisance envers autrui. Comme ceci a été souligné par Allah (soubhanahou wa ta’ala) dans le Coran dans de sourat « Al-Maïda », verset 32 : « Quiconque sauve une vie a sauvé l’humanité entière. » Aussi, en raison du hadith du Prophète [ﷺ] : « Allah aide le serviteur ‘une personne’) tant que le serviteur ‘cette personne’ aide son frère. » Le Prophète [ﷺ] a dit aussi : « Quiconque pourvoit au besoin de son frère, Allah pourvoit à son besoin. »

Don d’organes dans l’Islam : est-il interdit ?

Au-delà des présupposés, Il n’y a aucun texte du Coran ou hadith qui interdit le don des organes en Islam. Or, ce dernier est soumis à de nombreuses règles liées à la religion islamique et qu’il est nécessaire de respecter.

En effet l’Islam favorise le don d’organes à condition que cela ne nuise ni au donneur ni aux ayants droit notamment l’épouse, l’époux ou les enfants… Par ailleurs, le Coran et le hadith mettent l’accent sur le principe de la nécessité. Ce principe signifie que le don d’organe dans l’Islam est envisageable et on peut en avoir recours à condition qu’aucune autre solution ne soit envisageable.

Bien évidemment, dans ce cas, le don d’un organe est agréé dans l’Islam afin de sauver la vie d’une autre personne ou contribuer à l’amélioration de sa santé en cas de maladie très éprouvante ou lors d’un besoin d’aide médicale.

À cet effet, le donneur est récompensé pour sa bienfaisance et sa bonté, même si le destinataire du sang est un mécréant ou/et non musulman car, ils sont égaux dans leur humanité. Ceci en raison de ce qui est avancé dans le Coran, sourat Al-Baqara, verset 195 que : « Et faites le bien. Car Allah aime les bienfaisants »

Don d’organe en Islam : conditions à respecter 

Après avoir clarifié cette question d’interdiction de don d’organes en Islam, nous vous présentons les conditions à respecter pour qu’un prélèvement d’organes soit acceptable :

D’après une recherche réalisée au niveau de l’académie islamique de jurisprudence et du droit musulman, les règles du don d’un organe sont les suivants :

  1. Dans le cas d’une greffe d’organes pour la même personne : Il est permis de prélever un organe d’un corps humain et de le greffer dans un autre endroit du même corps. À condition qu’une telle opération comporte plus d’avantages pour la vie de cette personne, notamment dans le but de remplacer un organe perdu, que d’inconvénients qui peuvent aggraver sa santé.
  2. Dans le cas d’une greffe d’organes pour un autre individu : Il est permis de prélever un organe d’une personne et de le greffer dans le corps d’une autre personne, si la partie prélevée se renouvelle naturellement comme la peau ou le sang …
  3. Il est permis d’utiliser une partie d’un organe qui a été enlevée du corps d’un patient pour cause médicale et le donner à un autre patient exemple : la greffe de la cornée, ou la rétine d’un œil
  4. Il est strictement interdit de transférer un organe vital, comme le cœur, d’un être humain vivant au profit d’un autre individu.
  5. Il est strictement interdit de retirer un organe d’un individu en vie, si ce prélèvement peut perturber une fonction essentielle pour sa survie, même si celle-ci n’en dépend pas, comme le prélèvement des rétines des yeux
  6. Il est permis de prélever un organe d’une personne morte pour le greffer dans le corps d’un être humain en vie et qui en a besoin. Où sa survie dépend de cette opération de greffe d’organe et semble être essentielle pour le fonctionnement de son organisme. Mais à condition d’avoir le consentement et l’autorisation du défunt ou de ses héritiers légitimes, après sa mort. Si le défunt avait refusé cela avant sa mort, aucun don de ses organes n’est autorisé.
  7. À noter, que les conditions mentionnées ci-dessus qui sont liées au don d’organes et à la greffe d’organes sont valables uniquement dans un but non lucratif. Autrement dit, les dons des organes doivent se faire gratuitement. Il est strictement interdit de vendre ou d’acheter des organes. Ce type de don en Islam est interdit et haram.

Enfin, le don d’organes en Islam est permis si toutes les conditions citées auparavant sont respectées.

Allah est plus Savant

 

Commentaire (0)

Commenter

Votre E-mail ne sera pas publié.

Les articles les plus lus




Salat istikhara - la prière de consultation

En effet, il nous est possible de consulter notre Seigneur avant de faire un choix particulier. Cette prière est donc importante car elle nous permet de consulter Allah sur nos choix et d'éviter ainsi certaines...

Le mauvais œil en Islam : comment se protéger ?

Le mauvais œil  en islam est une réalité contre laquelle nous pouvons nous protéger. Il est donc de notre devoir d'être conscients de ce fait afin de pouvoir le combattre inchaAllah. Nous allons donc expliquer...

L'adultère et la fornication en Islam

En Islam et par le biais du Saint Coran, Allah (subhannou wa ta'ala) nous a révélé comment arriver au Paradis, en nous éloignant des péchés les plus affreux de ce monde. Parmi les plus méprisables figurent...

La prière de Tarawih et ses nombreux mérites

En ce mois béni, il est indispensable d'évoquer la prière de Tarawih, prière spécifique au mois de Ramadan. Nous allons donc définir la prière de Tarawih et exposer certaines de ses caractéristiques. Notre rappel se...

La prière du Vendredi (Salât joumou’a)

Comme pour chaque effort, la récompense de la prière du vendredi est grande A ce sujet, le Prophète (sallAllahou ’alayhi wa salam) a dit : « Le Jour de Vendredi est de grande importance, le meilleur...

Gélatine de porc Islam : qu'en est-il des bonbons Haribo ?

Pour simplifier les obligations alimentaires, il est important de retenir que tout est halal sauf ce qui est par nature haram, c’est-à-dire illicite (porc, alcool), ou qui contient un composant qui rend haram (une certaine...

Invocations et Douaas après la prière

Le Dhikr (à traduire en français par l’évocation d’Allah soubhanou wa ta’ala) est largement recommandé puisqu’il s’agit d’une pratique exécutée par Notre Prophète Muhammad (sallAllahou 'alayhi wa salam) après ses prières. Voici les invocations à faire...