Actualités

Que dit l’Islam sur l’adoption (kafala) ?



Commentaire (0)
  1. SR dit :

    salam

    ce serait intéressant d’alimenter un peu plus le sujet. Des messages de ce genre il y en a plein sur internet. Par contre quelle analyse du contexte faites-vous?
    quand des couples musulmans vivant en Europe vivant l’infertilité veulent offrir une famille à un enfant, quelles sont les alternatives? Même s’ ils font une kafala dans un pays musulman, celle-ci n’est pas toujours reconnue dans le pays de résidence et se transforme par obligation en adoption simple ou plénière. Que font ces familles quand ils lisent votre article?
    Alors que l’on connait la situation catastrophique des enfants abandonnés et nés hors mariage dans les pays musulmans! Alors que l’on sait que c’est enfants sont très très souvent de filiation inconnue, le juge lui attribue un nom
    Alors que l’on sait aussi que si ces enfants ne sont pas pris en charge par des familles, ils restent croupir dans ces centres pour plus grands se retrouver à la rue face à tous ces dangers!
    Ou est la responsabilité de la Oumma si on s’arrête à « l’adoption est haram »? Ne peut-on pas ouvrir le champ? Demander aux spécialistes sociologues, savants, spécialistes de l’enfance et spécialistes juridiques d’amener un nouveau regard? Et ce surtout pour les couples vivant dans un pays qui ne reconnait pas cette forme de prise en charge…parce que pour le reste oui bien sur c’est plus simple et en concordance avec nos principes à partir du moment ou le bien-être social et mental de l’enfant est assuré (ce qui n’est pas toujours le cas). Sans oublier par ailleurs le principe le plus important, à savoir la transparence vis-à-vis de l’enfant (lui raconter son histoire), des proches et de l’entourage.

Commenter

Your email address will not be published. Required fields are marked *