facebook twitter instagram
MENU

Partager cet article

Paramètres des cookies

Le visiteur du site Ajib.fr est informé que des cookies peuvent s’installer automatiquement sur son navigateur internet. Un cookie est un petit fichier texte au format alphanumérique déposé sur le disque dur du visiteur par le serveur du site visité ou par un serveur tiers (régie publicitaire, service de web analytique, etc.) qui sert à enregistrer les informations relatives à la navigation sur le site.


Le visiteur peut paramétrer son navigateur internet sur la façon de gérer les cookies, de la manière décrite sur le site www.cnil.fr



Paramétres J'accepte
Mode de vie

Les chroniques d'Oumzaza : aider votre enfant à faire ses devoirs

1 140 vues

img_1

Les devoirs à la maison. Quel bonheur pour les enfants et les parents. Un moment convivial pour partager et échanger après une dure journée pour tous ! (...) Plus sérieusement. Quel enfant sort ses cahiers volontiers après six heures intensives de classe ? Quel parent se réjouit de reprendre avec son enfant des problèmes mathématiques, parfois non encore compris en classe ? Quelle famille ne se réjouit pas lorsque demain, c'est le week-end, ce qui est synonyme de "repos" ? Alors aujourd'hui, nous vous proposons quelques astuces pour que ces moments ne soient plus appréhendés, mais qu'ils fassent partie intégrante de votre quotidien, sans être un poids pour personne.



Les devoirs à la maison


La circulaire de 1956, réactualisée en 1994, précise que : « les élèves n’ont pas de devoirs écrits en dehors du temps scolaire. À la sortie de l’école, le travail donné par les maîtres aux élèves se limite à un travail oral ou des leçons à apprendre. » A croire qu'on ne forme pas les futurs enseignants sur ce point, étant donné le nombre incalculable de devoirs que nos enfants ramène le soir à la maison, après six heures de classe déjà chargées. Ce constat ne vous aidera pas à leur faire faire leurs devoirs, alors voici quelques conseils afin que la séance des leçons ne devienne pas bâclée, ni mal vécue par l'enfant et son parent...



Comment le rendre coopératif ?


Les devoirs, c'est quelque chose de lourd pour les enfants, sauf lorsqu'il s'agit d'un poème à réciter, d'une table de multiplication à revoir... Mais il est souvent difficile de leur demander de s'asseoir de nouveau devant leur bureau après six heures de classe. Pour les enfants restant à l'étude le soir, le problème est réglé. En général les devoirs sont bouclés. Certains parents souhaitent sur ce modèle enchaîner la séance de devoirs afin que l'enfant n'ait pas de mal à se rasseoir. D'autres parents considèrent que l'enfant a besoin d'une pause, de se déchaîner avant d'avoir la capacité de se concentrer de nouveau. Le plus important est que vous estimiez le meilleur moment pour l'enfant, et non pour vous.


Certains enfants traînent des heures devant leurs devoirs. Vous devez leur faire intégrer une notion importante : le temps. Expliquez leur que dans une journée il a de nombreuses choses à faire, et qu'à la maison, c'est à lui de gérer son temps. Que le temps "perdu" devant les devoirs c'est du temps en moins pour s'amuser, se décontracter, prendre un bain moussant ou vous aider à faire les crêpes ! Après la lecture de différents ouvrages, cette méthode qui consiste à laisser l'enfant gérer son temps à la maison est très bénéfique. Il devient responsable, et au bout de quelques jours ne passera plus une heure sur le même problème mathématiques. "Chaque chose a son temps". Apprenez lui également à ne pas faire deux choses à la fois, même si vous êtes en train d'en faire quatre ! S'il ne sait pas lire l'heure, vous pouvez mettre à sa disposition un minuteur, afin qu'il sache lorsqu'il arrive à la fin du temps qu'il a impartie lui même pour ses devoirs. Cela ne l'obligera nullement à bâcler ses devoirs puisque vous devez rester près de lui, voire vérifier ensemble, si vous aviez à faire, sans lui donner l'impression d'être l'inspecteur des travaux finis.



Apprenez leur l'autonomie


Les devoirs à la maison sont imposés par un ou une enseignant(e) compétent(e). Logiquement, ils reprennent une leçon déjà étudiée en classe. C'est pourquoi votre enfant ne doit pas se reposer sur vous, car afin que ses devoirs aient l'effet escompté, il doit les faire seul. Malgré cela, imaginez bien qu'après une longue journée, et alors que certaines études ont prouvé que le cerveau ne pouvait être attentif autant d'heures d'affilée, il est normal qu'il ait du mal à se concentrer. Afin de l'aider, aménagez lui un espace au calme, sans TV, sans bruit, sans frères et sœurs le sollicitant, et enfin restez près de lui.



Où se situer en tant que parent ?


Restez à côté de lui en l'observant, en le laissant se tromper, même si cela vous semble dur lorsque le devoir est noté. N'intervenez que sur sa demande, et sans excès. Ce ne sont pas les notes qui feront de lui ce qu'il deviendra, mais bien ce qu'il aura acquit par lui-même. Il est en train d'acquérir un savoir, et même si cela vous semble ridiculement simple, il vous étonnera lorsqu'un jour il vous expliquera une de ses leçons sans que vous n'y compreniez rien. Nous sommes tous différents, nous abordons chaque savoir différemment, laissons leur la chance d'acquérir à leur rythme chaque leçon, ils sont déjà assez pressés par le rythme infernal de leurs journées.


Enfin, physiquement, ne vous placez jamais face à l'enfant, mais à côté de lui, afin qu'il se sente accompagné et non observé et jugé. La position frontale de l'adulte est peut être devenue banale pour lui avec ces heures de classe passées face à son instituteur, mais vous, vous êtes son parent. Vous l'aidez à relâcher la pression le soir, vous l'aidez à revenir sur un point qu'il n'a pas compris avec patience et indulgence, vous êtes un moteur pour l'enfant lorsqu'il vous sent fier, positif, optimiste. Car un comportement positif entraîne un comportement positif, et inversement. Bon courage ! Qu'Allah vous assiste dans cette noble tâche.


Crédit Photo

Commentaires (4)
  1. Salem aleykoum,

    Barak Allahoufik pour avoir traiter du thème très important des devoirs à la maison.

    Cependant j'aimerais apporter si vous le permettez quelques nuances. Concernant le meilleur moment pour faire les devoirs, il est vrai qu'il est préférable d'estimer le meilleur moment pour l'enfant mais il est aussi important de mettre en place une routine à mon sens.
    Exemple 1 :
    Vous rentrez de l'école, il prend son goûter et va directement vers son bureau s'installer pour faire ses devoirs.
    Exemple 2 :
    Vous rentrez de l'école, il prend son goûter, regarde 1 épisode de son dessin animé favori et va faire ses devoirs.

    Le moment idéal pour les devoirs est rarement après le dîner. La digestion empêche l'enfant de se concentrer. Cependant, il peut être très utile de lui rappeler les éléments essentiels d'une leçon juste avant de dormir. Le sommeil favorise la mémorisation.
    Mais pour accompagner un enfant dans un apprentissage, il est préferable de le faire travailler dans des situations concrètes de la vie de tous les jours de manière ludique pour donner du sens à tout cela.

    Au sujet de mettre le minuteur devant l'éleve, j'avoue que je suis assez réfractaire. Je l'imagine déjà en train de se concentrer à regarder les secondes et les minutes passées. Je pense qu'un enfant qui resterais une heure pour faire ces devoirs ne doit pas être sous la surveillance assidue de ces parents ( j'y reviendrais).
    L'idée c'est plutôt de lui monter une bonne méthodologie pour s'organiser dans son travail. Et de l'accompagner petit à petit jusqu'à ce qu'il soit autonome.
    Exemple :
    Après le gouter, il prend son cartable, l'installe à son bureau (dans un endroit calme comme vous le décrivez dans votre billet), débarrasse tout ce qui traîne dessus ( et Dieu sait qu'il y en as des choses), et commence à sortir son cahier de liaison ( à traiter de suite), son cahier de texte. Il prend connaissance des devoirs à faire pour le lendemain et vous vous assurez avec lui qu'il a bien compris les consignes.
    A partir de là, on le laisse seul et on se tient à sa disposition au cas où il aurait des questions.
    Mais je ne conseillerais pas pour ma part de rester à côté de lui. Parce que d'une part on a beaucoup d'autres choses à faire et d'autres part parce que cela pourrait lui donner une mauvaise habitude côté autonomie.
    Au bout de 15 min, on revient à la charge. On verifie l'exercice et/ou on voit si la leçon à été comprise. Au total, si les devoirs durent plus d'une 1/2 h ce n'est pas normale. Et il vaut mieux dans ce cas prendre contact avec l'enseignant.

    Pour avoir une idée, en règle générale, en fin de CM1 l'élève est complètement autonome pour ses devoirs. Juste une petite vérification de routine.

    Par contre, je ne comprend pas bien quand vous parlez de devoirs notés. A ma connaissance le DM, ne débute qu'au collège. Et je pense, et j'espère que votre billet ne concernait que les élèves du primaire.

    Aussi, au sujet des leçons trop faciles dont vous parlez à la fin. Je trouve au contraire les leçons très compliqués pour des enfants de leur âges.
    Exemple :
    En CP, sur une radio panoramique dentaire, repérer les dents définitives et les dents de lait.
    Exemple:
    En CP toujours, par quoi se caractèrise la contraction d'un muscle : un raccourcissement ou un allongement ?

    Je suis rester dubitative... de mémoire j'ai appris ça en 1ère S.


    Puisse Allah azawajel facilitez nos petits muslims.
    Wassalem.

  2. Assalamu aleykum,

    article très intéressant et très bon commentaire, chez nous c' est lancé de cahier, nous pensons même organiser un concours avec quelques mamans!

  3. Masha'Allah barakAllahu fik okhti très intéressant et très important masha'Allah. Merci a ouiem aussi pour les complément d'information. ;)

  4. Boutique en ligne Sianat

    As-salamû' alaykum,

    Un grand merci pour toutes ces infos. Les devoirs finissent malheureusement par stresser d'avantage les parents que les enfants. Kheir in shâ'a Allah, en appliquant quelques méthodes, la partie devoir devient tout de suite plus agréable.

Commenter

Votre E-mail ne sera pas publier. Les Champs Obligatoire Marqué *

Les articles les plus lus




Ce qu'il faut savoir sur le jeûne des jours blancs !

On assimile très souvent le jeûne uniquement à la période du Ramadan. Mais il existe une autre forme de jeûne aussi importante dans la vie d’un musulman: le jeûne des trois jours dans le mois. Apprécié...

Ramadan : la prière de Tarawih et ses mérites

En ce mois béni, il est indispensable d'évoquer la prière de Tarawih, prière spécifique au mois de Ramadan. Nous allons donc définir la prière de Tarawih et exposer certaines de ses caractéristiques. Notre rappel se...

Invocations et Douaas après la prière

Le Dhikr (à traduire en français par l’évocation d’Allah soubhanou wa ta’ala) est largement recommandé puisqu’il s’agit d’une pratique exécutée par Notre Prophète Muhammad (sallAllahou 'alayhi wa salam) après ses prières. Après chaque prière, il nécessaire...