Ya Allah, cette vie m’a tant éprouvée
Tantôt seule, tantôt entourée
Ce tissu vers l’Orient tourné
A été mon plus fidèle allié

Ya Allah, tu sais ce que je ne sais pas
Et Ta volonté s’accomplira
L’homme assujetti au monde d’ici – bas
Vers la tombe, à chaque souffle fait un pas

Ya Allah, tu as créé l’homme oublieux
Insouciant il court vers le feu
Mais quand Tu l’aime il revient vertueux,
Dans la majestueuse voie des pieux

Ya Allah, Ta miséricorde surpasse l’entendement,
Elle s’étend de l’Orient à l’Occident
Sans toi nous ne serions que néant
Quand Tu dis « sois », se soulèvent les vents

Ya Allah, Tu sais mon âme est à l’agonie
Trop souvent, Ta volonté j’ai trahie
A ma gauche dans un manuscrit est écrit
Que ma droite ne pèse pas plus qu’un grain de riz

Ya Allah, je T’implore de toute ma foi
De me pardonner mes erreurs d’ici-bas
Je regrette aujourd’hui mes faux pas
Prosternée et soumise, je reviens vers toi.

Par Inès Z.