Te rappelles-tu mon frère, de la vie dernière ?
Aucun respect, aucune aumône, aucune prière.
Aujourd’hui, destination l’enfer.

On a beau dire qu’on a la vie devant nous,
Mais sincèrement qui t’empêches de te mettre à genoux ?
Te lever, prier, L’adorer, être reconnaissant…
Rien. Tu as oublié le Tout Puissant.

Pourtant, souvent interpellé par les frères;
 » Akhi Fellah pourquoi ne pris tu pas ? »
Fier, tu répondais  » Plus tard, laissez moi »
Insouciant, tu as oublié l’au-delà.

Égaré, perdu, enfant déchu,
Attiré par les filles, les boîtes de nuits,
Tu as oublier pourquoi tu étais en vie.
Aujourd’hui tu es partis , qui l’aurait cru ?

Même pas le temps de te rendre compte,
Mounkar et Nakir visite ta tombe.
Quel est ton seigneur, qui est ton prophète, quelle est ta religion
?
Bien sur, tout ça, tu le savais, pourtant tu étais là, sans
réponse, en total perdition.

Ah ah ah ! Tu ne sais quoi répondre !
Normal ! Lorsque l’âme s’exprime, c’est différent !
Loin de se reposer en paix, tu subis châtiment après châtiment.
Il ne reste plus qu’à attendre le jour du jugement….

Mon frère, n’aurais tu pas préféré une meilleure fin.
N’aurais-tu pas préféré faire de ta tombe un paradis ?
Ou du moins, un de ces jardins ?
Pourquoi ne t’es tu pas repentis ?

Tu as simplement oublié la miséricorde d’Allah !
Repens-toi, ça te sera plus bénéfique, crois moi !
« J’ai trop de péchés, Allah ne me pardonneras jamais ! »
Non ! Ecoutes-moi et médites ce verset :

« Ne désespères pas de la miséricorde d’Allah,
Il pardonne certes, tous les péchés »

En attendant je fais des douaas pour toi,
Qu’Allah t’accorde une meilleure vie dans l’au-delà.

Par Siham B.

application ajib