facebook twitter instagram
MENU

Partager cet article

Paramètres des cookies

Le visiteur du site Ajib.fr est informé que des cookies peuvent s’installer automatiquement sur son navigateur internet. Un cookie est un petit fichier texte au format alphanumérique déposé sur le disque dur du visiteur par le serveur du site visité ou par un serveur tiers (régie publicitaire, service de web analytique, etc.) qui sert à enregistrer les informations relatives à la navigation sur le site.


Le visiteur peut paramétrer son navigateur internet sur la façon de gérer les cookies, de la manière décrite sur le site www.cnil.fr



Paramétres J'accepte
Actualités

Ces musulmans qui ont sauvé les juifs de la haine nazie

865 vues

img_1


Quelques 70 musulmans ont été reconnus officiellement comme Justes Parmi les Nations, c'est-à-dire qu'ils ont risqué leur vie pour sauver des juifs des mains des nazis.
Le dernier en date, le cas de Mohammed Helmy, reconnu comme Juste parmi les Nations, un titre décerné au nom de l'état hébreu par le mémorial de Yad Vashem. Il est le premier Juste égyptien à recevoir la plus haute distinction civile de l'état hébreu.

Mais bien d'autres musulmans ont, au péril de leur vie, participé activement à la lutte contre le nazisme en sauvant les vies de nombreux juifs. Un courage et un sacrifice ignorés, voire occultés par les médias.
Le courage exceptionnel de ces musulmans mérite le respect et à travers six histoires, nous leur rendons hommage comme à tous ceux qui ont contribué de près ou de loin à sauver des vies humaines.

La Fondation de bienfaisance publique régionale des Juifs de Montagne STMEGI a raconté sur son site Web six aventures passionnantes de sacrifice de soi.

Bekhish Erkin a servi comme ambassadeur de Turquie en France, alors occupée par les allemands durant la seconde guerre mondiale. Il a utilisé sa position pour sauver les juifs de la déportation en leur délivrant des passeports turcs.

La Grèce n'a pas été épargnée par l'occupation nazie au moment où le turc Selahattin Yulkyumen y était consul à Rhodes. Lorsque les Allemands décident de déporter 1700 juifs en juillet 1944, Yulkyumen s'y oppose fermement déclarant que : « Conformément à la loi turque, tous nos citoyens sont égaux. Nous ne faisons pas de distinction entre les citoyens juifs, chrétiens ou musulmans. »
Un acte de bravoure qui lui vaudra des représailles de la part des Allemands qui attaqueront le Consulat de Rhodes. Sa femme sera tuée durant l'attaque et lui déporté en Grèce continentale et maintenu en détention jusqu'à la fin de la guerre.

Necdet Kent est un autre musulman ayant participé au salut des juifs. Consul turc à Marseille de 1941 à 1944, il est averti en 1943 que 80 Juifs turcs de la ville portuaire ont été emmenés dans un train qui se rendait en Allemagne.
Après s'être précipité à la gare de Saint Charles, il tente de convaincre les allemands que les citoyens turcs ne peuvent être expulsés. Les soldats allemands ont tout de même ordonné le départ du train. N'ayant d'autres recours, le diplomate s'assit dans le train en signe de protestation. Impressionnés par son acte, les allemands ont finalement relâché tous les juifs du train et permis leur renvoi vers Istanbul.

L'iranien Abdul Hussain Sardari a utilisé sa fonction de diplomate à Paris pour sauver les juifs. Il a ainsi délivré en secret et à l'insu de ses supérieurs, des centaines de passeports iraniens à des juifs non-iraniens, leur permettant de fuir les persécutions des nazis.
Ayant eu vent de l'affaire, le gouvernement iranien l'a soutenu dans ses actes.

Khaled Abdul Wahab fait partie de ces braves qui n'ont écouté que leur courage. Il était jeune et riche, mais a tout de même pris le risque de mettre un terme à tout cela en hébergeant 25 juifs tunisiens dans la ferme de sa famille. Une volonté de fer qui a permis à tout ce petit monde de survivre à l'horreur.

Le dernier de nos héros musulmans est une famille. La famille Pilcus d'Albanie. Les Pilcus ont fait croire à tout le monde que deux juives, Johann Neuman et sa mère faisaient partie de leurs proches, les arrachant ainsi des griffes des nazis.
Plus tard, la mère et la fille déclareront au magazine TIMES qu'« Ils ont mis leur vie en danger pour nous sauver ».

La brève histoire de ces héros n'est qu'une goutte d'eau dans la mer, car comme eux, d'autres musulmans connus ou inconnus ont contribué à sauver les juifs de la haine.




Commentaire (0)

Commenter

Votre E-mail ne sera pas publier. Les Champs Obligatoire Marqué *

Les articles les plus lus




Ce qu'il faut savoir sur le jeûne des jours blancs !

On assimile très souvent le jeûne uniquement à la période du Ramadan. Mais il existe une autre forme de jeûne aussi importante dans la vie d’un musulman: le jeûne des trois jours dans le mois. Apprécié...

Ramadan : la prière de Tarawih et ses mérites

En ce mois béni, il est indispensable d'évoquer la prière de Tarawih, prière spécifique au mois de Ramadan. Nous allons donc définir la prière de Tarawih et exposer certaines de ses caractéristiques. Notre rappel se...

Invocations et Douaas après la prière

Le Dhikr (à traduire en français par l’évocation d’Allah soubhanou wa ta’ala) est largement recommandé puisqu’il s’agit d’une pratique exécutée par Notre Prophète Muhammad (sallAllahou 'alayhi wa salam) après ses prières. Après chaque prière, il nécessaire...