facebook twitter instagram
MENU

Partager cet article

Paramètres des cookies

Le visiteur du site Ajib.fr est informé que des cookies peuvent s’installer automatiquement sur son navigateur internet. Un cookie est un petit fichier texte au format alphanumérique déposé sur le disque dur du visiteur par le serveur du site visité ou par un serveur tiers (régie publicitaire, service de web analytique, etc.) qui sert à enregistrer les informations relatives à la navigation sur le site.


Le visiteur peut paramétrer son navigateur internet sur la façon de gérer les cookies, de la manière décrite sur le site www.cnil.fr



Paramétres J'accepte
Actualités

L’amour entre un enfant et sa maman ça n’a pas de prix

1 440 vues

img_1
C’est ce qui s’appelle passer de la théorie à la pratique en un clin d’œil pour Rebecca Saxe.

Mais qui est donc cette Rebecca Saxe dont vous pouvez deviner au travers du scanner les formes du crâne, et accompagnée de son bébé de deux mois qu’elle tient chaleureusement dans ses bras.

Rebecca Saxe est une neuroscientifique spécialisée dans l'étude des réactions neuronales des enfants.

Elle est professeure de neuroscience cognitive et cheffe de département associée au département des sciences du cerveau et cognitives du MIT.

Elle est membre associée de l'Institut de recherche sur le cerveau McGovern et membre du conseil d'administration du Center for Open Science. Elle est connue pour ses recherches sur les bases neurales de la cognition sociale. Elle a obtenu un baccalauréat de l’Université d’Oxford où elle a étudié la psychologie et la philosophie et son doctorat du MIT en sciences cognitives. Elle est la petite-fille du coroner et homme politique canadien Morton Shulman. (Sources Wikipedia).

Une image apaisante


Un cerveau exceptionnel qu’elle met à profit pour servir la science et d’une manière originale comme on peut le constater sur un scanner atypique que nous vous invitons à découvrir.

Première IRM au monde d'une mère et son enfant


En effet on voit la maman, Rebecca Saxe, embrassant son fils Percy de 2 mois. On peut apercevoir au travers de ce scanner qui immortalise ce câlin et ce baiser hors normes qu’ils provoquent une réaction chimique dans les 2 cerveaux, une explosion de l'hormone de l'amour qu’on appelle l'ocytocine.

La mère sur la photo plante un doux baiser sur le front de son bébé, tout comme d'innombrables mères du monde entier font probablement ce moment.

Le constat est sans appel : Les câlins, les bisous, les baisers activent positivement notre cerveau…

La dopamine, hormone du bien-être y est libérée ainsi que la vasopressine qui lie les partenaires entre eux (parent/enfant, couple,...) et la sérotonine, hormone qui régule l'humeur.

En Islam la tendresse l’amour et le bon comportement avec ses enfants sont des qualités effectives tangibles et concrètes.

Le Prophète Muhammad (SAW) a constamment mis en avant l’amour et le respect réciproques des parents envers leurs enfants et inversement.

Les hadits ci-après vont effectivement dans ce sens.

Al-Aqra’ Ibn Hâbis (que Dieu l’agrée) vit le Prophète (que la prière et le salut de Dieu soient sur lui) embrasser Al-Hassan Ibn Ali (son petit-fils) et lui dit : « Je possède dix enfants et je n’ai jamais embrassé l’un d’eux ! » Le Prophète (que la prière et le salut de Dieu soient sur lui) rétorqua : « La miséricorde n’est point donnée à celui qui ne fait pas preuve de miséricorde. » (Rapporté par Aboû Dawoud et Tirmidhy et authentifié par Albâny).

D'après Abou Houreira (qu'Allah l'agrée) : Le Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) tirait la langue à Al Hassan Ibn 'Ali (qu'Allah les agrée lui et son père) (*).
Alors l'enfant voyait le rouge de sa langue et courait vers lui.
(Rapporté par Abou Cheikh Ibn Hiyan et authentifié par Cheikh Albani dans la Silsila Sahiha n°70)

(*) Al Hassan Ibn 'Ali (qu'Allah les agrée lui et son père) était le petit-fils du Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui).

Le Prophète Muhammad (SAW) était très tendre avec les enfants et s’amusait avec eux.


D'après Sayar Al Chami : Je marchais avec Thabit Al Bounani lorsqu'il est passé vers des enfants et il leur a passé le salam.

Alors il m'a rapporté qu'il avait marché avec Anas Ibn Malik (qu'Allah l'agrée) et lorsqu'il est passé vers des enfants il leur a passé le salam.

Et Anas Ibn Malik (qu'Allah l'agrée) a mentionné qu'il avait marché avec le Prophète (SAW) et lorsqu'il est passé vers des enfants il leur a passé le salam.
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°2168)

D’après Anas (que Dieu l’agrée), le Prophète (que la prière et le salut de Dieu soient sur lui) rendait visite aux habitants de Médine, saluait leurs enfants et passait sa main sur leurs têtes par affection. [Rapporté par Nassâi et authentifié par Albâny.]
Commentaire (0)

Commenter

Votre E-mail ne sera pas publier. Les Champs Obligatoire Marqué *

Les articles les plus lus




Ce qu'il faut savoir sur le jeûne des jours blancs !

On assimile très souvent le jeûne uniquement à la période du Ramadan. Mais il existe une autre forme de jeûne aussi importante dans la vie d’un musulman: le jeûne des trois jours dans le mois. Apprécié...

Ramadan : la prière de Tarawih et ses mérites

En ce mois béni, il est indispensable d'évoquer la prière de Tarawih, prière spécifique au mois de Ramadan. Nous allons donc définir la prière de Tarawih et exposer certaines de ses caractéristiques. Notre rappel se...

Invocations et Douaas après la prière

Le Dhikr (à traduire en français par l’évocation d’Allah soubhanou wa ta’ala) est largement recommandé puisqu’il s’agit d’une pratique exécutée par Notre Prophète Muhammad (sallAllahou 'alayhi wa salam) après ses prières. Après chaque prière, il nécessaire...