facebook twitter instagram
MENU

Partager cet article

Paramètres des cookies

Le visiteur du site Ajib.fr est informé que des cookies peuvent s’installer automatiquement sur son navigateur internet. Un cookie est un petit fichier texte au format alphanumérique déposé sur le disque dur du visiteur par le serveur du site visité ou par un serveur tiers (régie publicitaire, service de web analytique, etc.) qui sert à enregistrer les informations relatives à la navigation sur le site.


Le visiteur peut paramétrer son navigateur internet sur la façon de gérer les cookies, de la manière décrite sur le site www.cnil.fr



Paramétres J'accepte
Actualités

Abassi Madani sera enterré demain vendredi à Alger

821 vues

img_1
Le co-fondateur et ancien leader du parti dissous, Front Islamique du Salut (FIS), Abassi Madani, décédé mercredi 24 avril, à l’âge de 88 ans à Doha au Qatar, sera inhumé vendredi 26 avril à Alger, a indiqué Hassan Aribi, député à l'Assemblée populaire nationale (APN).

Le politicien algérien a choisi de vivre dans la capitale qatarienne depuis 2003 après avoir passé des années en prison.

Né le 28 février 1931, à Sidi Okba près de Biskra. Abassi Madani participe à la lutte pour l'indépendance de l'Algérie dans les années 1950.

Après avoir obtenu son doctorat, en 1978, il a occupé le poste de professeur de psychologie de l'éducation à la faculté des sciences humaines de l'université de Bouzaréah à Alger.

La naissance du Front islamique du salut


Après l’adoption du pluralisme politique - en vertu de la Constitution de 1989 - Abbasi Madani annonce officiellement la fondation d'un parti politique dénommé Front islamique du salut.

Malgré l'arrestation de son dirigeant, le 30 juin 1991, le Front islamique du salut a remporté largement le premier tour des élections législatives du 21 décembre 1991. Mais l'annulation de ces élections par l'armée a déclenché des violences en Algérie. Plus de 100 000 personnes ont été tuées, selon les chiffres officiels et environ 150 000 selon les estimations de la presse.

le 15 juillet 1992, La cour militaire de Blida a condamné Abassi Madani à douze ans de prison pour « complot contre l’autorité de l’État, sabotage économique et distribution de tracts de nature à nuire à l’intérêt national ». Il a été libéré de prison le 15 juillet 1997, mais mis en résidence surveillée.

Le 23 août 2003, Il a été autorisé à quitter le pays pour se faire soigner en Malaisie puis au Qatar. Les autorités algériennes l'ont empêché de se livrer à toute activité politique, y compris le droit de voter ou de se présenter aux élections.
Commentaire (0)

Commenter

Votre E-mail ne sera pas publier. Les Champs Obligatoire Marqué *

Les articles les plus lus




Ce qu'il faut savoir sur le jeûne des jours blancs !

On assimile très souvent le jeûne uniquement à la période du Ramadan. Mais il existe une autre forme de jeûne aussi importante dans la vie d’un musulman: le jeûne des trois jours dans le mois. Apprécié...

Ramadan : la prière de Tarawih et ses mérites

En ce mois béni, il est indispensable d'évoquer la prière de Tarawih, prière spécifique au mois de Ramadan. Nous allons donc définir la prière de Tarawih et exposer certaines de ses caractéristiques. Notre rappel se...

Invocations et Douaas après la prière

Le Dhikr (à traduire en français par l’évocation d’Allah soubhanou wa ta’ala) est largement recommandé puisqu’il s’agit d’une pratique exécutée par Notre Prophète Muhammad (sallAllahou 'alayhi wa salam) après ses prières. Après chaque prière, il nécessaire...