facebook twitter instagram telegram
MENU

Partager cet article

Actualités

Une PERLE à ne pas manquer : le podcast MUSLIM MAKERS - Interview exclusive d'Abdel-Rahmen Korichi

119 vues

Une PERLE à ne pas manquer : le podcast MUSLIM MAKERS - Interview exclusive d'Abdel-Rahmen Korichi

1. Peux-tu te présenter et présenter le podcast Muslim Makers ?

Je m’appelle Abdel-Rahmen Korichi et j’ai 28 ans. J’ai grandi à Lyon et je me suis expatrié à Singapour à la fin de mon master en Data Science il y a un peu plus de 4 ans pour rejoindre une start-up tech dans la région. En parallèle, je suis l’hôte de Muslim Makers, un podcast où j’interview des musulman(e)s inspirant(e)s pour aider les croyants, principalement en France mais aussi dans tous les pays francophones, à devenir plus ambitieux dans leurs études, leurs carrières, leurs initiatives pour servir l’Islam et la Ouma, et se décomplexer par rapport à leur identité musulmane dans un environnement où l’affirmer ouvertement devient de plus en plus tabou et difficile. À défaut d’être entouré de nombreuses personnes inspirantes, l’écoute de podcasts, tout comme la lecture de biographies, est un outil que je trouve très puissant pour le développement d’une personne. Dans les interviews de Muslim Makers (qui durent une heure en moyenne), je retrace le parcours de mes invités aux profils variés (cadres, imams, personnalités engagées, entrepreneurs, etc.) et j’essaie d’extraire un maximum d’enseignements de leurs expériences et thématiques (finance islamique, sociologie, entreprenariat, etc.).

Depuis la création de ce podcast, plus de 120 interviews ont été enregistrées, toutes disponibles en ligne sur la plupart des applications de podcast.

 


2. D’où t’es venu l’idée et qu’est ce qui a été le déclic pour te lancer ?

Peu après mon arrivée à Singapour, j’ai rapidement ressenti le besoin de me rendre utile pour Dieu et Sa cause. Singapour étant une ville où les musulmans ont une organisation plutôt bien ficelée et où je ne voyais pas comment je pouvais apporter une valeur ajoutée conséquente, je me suis demandé comment est-ce que je pourrais avoir un impact pour l’islam en France et pour aider mes frères et soeurs dans leurs challenges de la vie quotidienne. J’ai rapidement pensé au podcast car certains podcasts (principalement en anglais) m’ont très grandement inspiré pendant mes études, et ont participé à élargir mon champ des possibles. Par ailleurs, il n’y avait peu ou pas de podcasts en Français à destination des musulmans. Les interviews en Français que je trouvais avaient du bon, mais je ne me retrouvais pas totalement dans le parcours des invités, souvent issus de milieux privilégiés, sortis de grandes écoles, et dont les objectifs de vie, n’incluant pas Dieu, ne m’inspiraient que de manière limitée. Le podcast étant quelque chose que je pouvais par ailleurs facilement gérer depuis Singapour, j’ai pris quelques mois de réflexion et je me suis lancé !

3. Ton podcast connaît un franc succès et en même temps tu aides d’autres projets à se faire connaître. Envisages-tu une suite après cela ?

Pour être honnête, c’est une question que je me pose souvent. Comment utiliser au mieux le temps, l’énergie et les compétences que Dieu m’a offerts pour le servir ? Un projet qui me tient à cœur est de faire des épisodes accompagné d’un expert sur des passages du Coran. L’idée serait de choisir à chaque fois un verset ou un petit passage et avoir un temps de réflexion sur ce passage en méditant sur des exemples de la vie de tous les jours et ce que cela signifie pour nous, pour nous aider à naturellement intégrer ces réflexions autour de la parole de Dieu dans notre quotidien. Sur le long terme, je trouverais formidable de mettre en place une grande conférence annuelle où on inviterait les musulmans les plus inspirants ayant un impact sur la communauté et sur l’islam en France pour qu’ils partagent leur travail. Un jour si Dieu le veut !

4. Ton message pour ceux qui comme toi veulent créer leur podcast. Quel investissement cela représente ?

Le podcast est selon moi un média d’avenir qui permet, avec très peu de moyens, de libérer la parole et toucher un grand nombre de personnes. Pour se lancer, il suffit d’un micro, un ordinateur, une plateforme d’hébergement pour diffuser ses podcasts, et un logiciel de montage. Un micro peut coûter entre 30/40 euros à quelques centaines d’euros. Pour les plateformes d’hébergement et les logiciels de montage, il y en a des gratuits comme Anchor et Audacity, et des payants. Plus que l’argent, le plus gros investissement pour moi est le temps, qui est principalement divisé entre la recherche d’invités, l’enregistrement, le montage et le marketing. Durant ces dernières années, plusieurs podcasts à destination des musulmans ont vu le jour sur des thématiques variées, ce qui est une bonne chose. Quand j’ai commencé, peu de gens connaissaient les podcasts en France, et encore aujourd’hui ce format n’est pas très démocratisé, particulièrement chez les musulmans contrairement aux communautés musulmanes dans les pays anglo-saxons. Cependant, j’ai pu voir une nette évolution en 2 ans.

5. En parallèle, tu connais bien le monde de la data et du digital, et tu fais un doctorat en data science. Comment vois-tu l’avenir du digital pour les musulmans ?

Je pense qu’il y a un grand potentiel largement sous-exploité pour les musulmans. Le digital me permet par exemple de suivre des cours de religion donnés à distance aux Etats-Unis et en Angleterre depuis Singapour, et aussi de faire l’essentiel de mon doctorat à distance. Avec mon entreprise, j’ai la possibilité de faire du télétravail depuis chez moi à Singapour ou à l’étranger. Je gère le podcast Muslim Makers et la plupart de mes projets à distance. Le digital multiplie les possibilités d’action pour les musulmans. En termes de projets technologiques autour de la data, il y a des tas de projets excitants qui sont mis en place, principalement dans les pays anglo-saxons.

Aux Etats-Unis, Launchgood, une plateforme de crowdfunding destinée aux musulmans, a permis de lever plus de 300 millions de dollars pour plus de 40 000 campagnes depuis sa création en 2013.

Tarteel.ai est une application de Coran basée sur l’intelligence artificielle. Les mots apparaissent au fur et à mesure de la récitation, un formidable outil pour apprendre ou réviser ses sourates ! Il y a aussi le centre d’observation des médias (The Centre for Media Monitoring), qui vérifie les faits de chaque article ou citation impliquant les musulmans chez les médias anglais, et a permis plus de 100 corrections dans ces médias après des plaintes officielles. Les possibilités sont très grandes pour les musulmans et particulièrement pour les musulmans en France. Le plus gros challenge selon moi est de rassembler des musulmans autour d’une vision commune pour l’islam en France, en mettant de côté les différents souvent très mineurs qui n’affectent que très peu leur quotidien. Les moyens technologiques ne sont au fond que des moyens pour atteindre une vision.

6. As-tu déjà choisi les intervenants de tes prochains podcasts et comment faire pour proposer quelqu’un?

J’ai effectivement une petite liste de personnes que je souhaiterais interviewer pour mes prochains podcasts. J’enrichis cette liste régulièrement grâce aux propositions des auditeurs mais aussi de mes invités et à travers mes recherches personnelles. J’accueille avec grand plaisir les propositions de profils ! Il suffit de m’envoyer un email sur abdelrahmen@muslim-makers.com ou de me contacter sur le compte Instagram @muslim.makers.

Abdelrahmen, merci, qu’Allah te donne le succès dans tout ce que tu entreprends et face que ton podcast et toutes tes initiatives pèsent lourds dans la balance de tes bonnes actions. 

DECOUVREZ MUSLIM MAKERS sur https://www.muslim-makers.com/

Découvrez certains des épisodes les plus écoutés:

 

Commentaire (0)

Commenter

Votre E-mail ne sera pas publié.

Les articles les plus lus




Salat istikhara - la prière de consultation

En effet, il nous est possible de consulter notre Seigneur avant de faire un choix particulier. Cette prière est donc importante car elle nous permet de consulter Allah sur nos choix et d'éviter ainsi certaines...

Le mauvais œil en Islam : comment se protéger ?

Le mauvais œil  en islam est une réalité contre laquelle nous pouvons nous protéger. Il est donc de notre devoir d'être conscients de ce fait afin de pouvoir le combattre inchaAllah. Nous allons donc expliquer...

La prière de Tarawih et ses nombreux mérites

En ce mois béni, il est indispensable d'évoquer la prière de Tarawih, prière spécifique au mois de Ramadan. Nous allons donc définir la prière de Tarawih et exposer certaines de ses caractéristiques. Notre rappel se...

Gélatine de porc Islam : qu'en est-il des bonbons Haribo ?

Pour simplifier les obligations alimentaires, il est important de retenir que tout est halal sauf ce qui est par nature haram, c’est-à-dire illicite (porc, alcool), ou qui contient un composant qui rend haram (une certaine...

Épilation des sourcils en islam chez les femmes

De nos jours, la société de l’image dans laquelle on évolue, tend à nous faire assimiler l’idée que la beauté repose principalement sur l’apparence, ce que l’on reflète extérieurement, sans laisser beaucoup de place à la...

Qiyam Al-Layl - la prière de nuit

La prière n'est pas seulement un repos pour le croyant mais aussi une façon de s'engager dans un échange avec notre Créateur. Doubler les invocations ou le nombre de prières supplémentaires permet d'être gratifié de...

Pratiques islamiques pour accueillir un nouveau-né

La naissance d’un enfant. Sans doute l’un des plus beaux jours de notre existence, si ce n’est le plus beau. Un instant unique, un moment magique, un souvenir gravé à jamais dans nos cœurs et...