facebook twitter instagram
MENU

Partager cet article

Paramètres des cookies

Le visiteur du site Ajib.fr est informé que des cookies peuvent s’installer automatiquement sur son navigateur internet. Un cookie est un petit fichier texte au format alphanumérique déposé sur le disque dur du visiteur par le serveur du site visité ou par un serveur tiers (régie publicitaire, service de web analytique, etc.) qui sert à enregistrer les informations relatives à la navigation sur le site.


Le visiteur peut paramétrer son navigateur internet sur la façon de gérer les cookies, de la manière décrite sur le site www.cnil.fr



Paramétres J'accepte
Coups de coeur

[Témoignage] Brahim Kermaoui « L’enfant égaré » 1ère partie

558 vues

img_1
Connaissez-vous Brahim Kermaoui ?

Un des rédacteurs de la rédaction ajib.fr a eu le plaisir de le rencontrer, autour d’un verre de thé, dans un restaurant de la région parisienne, où il a eu la gentillesse de nous accorder une interview où il a pu se confier en toute sérénité

Un homme attachant et au visage qui respire la compassion. Un homme qui malgré ses doutes et ses souffrances, garde la tête haute, et vit aujourd’hui presque au jour le jour en attendant qu’on vienne lui dire la vérité sur son passé.

La vérité veut voir le jour

Une vérité tant désirée, tant recherchée, qu’il lui arrive parfois de perdre ses mots en racontant son histoire bouleversante et dramatique.

Brahim, c’est l’histoire d’un adolescent qui a découvert un jour que ses parents, ceux qu’ils avaient toujours connu et avec qui il a grandit, n’étaient pas ses vrais parents …

A la recherche de son nom

Et c’est depuis ce jour que la vie de Brahim n’est plus la même. Car depuis cette découverte Brahim, qui pensait être un Kermaoui à part entière, est à la recherche de son vrai nom de famille. Et par-dessus tout à la recherche de ses parents biologiques.

C’est à l’âge de 14 ans, en 1992, que Brahim, qui vivait à Gennevilliers en région parisienne découvre le pot aux roses. Un pot qui, à ses yeux, n’est pas si rose que ça …

La vie d’un adolescent d’une banlieue nord de Paris bascule, et Brahim n’est pas au bout de ses surprises …

Des doutes au quotidien

Brahim ne sait plus quoi penser et quelle direction doit prendre sa vie, sachant qu’il a des doutes légitimes sur son passé.

Lors de notre entretien il nous confie qu’il ne sait pas si ses parents adoptifs l’ont adopté au Maroc ou en France, sachant qu’il aurait été potentiellement le résultat d’un échange de bébés.

Brahim se pose beaucoup de questions

La nature des formalités administratives concernant l’adoption de Brahim, que ce soit au Maroc ou en France, laisse planer le doute sur de possibles arrangements qui auraient profité à ses parents adoptifs.

Des traces administratives et médicales qui remontent à 1978, année de sa naissance, prouvent que Brahim était en France alors qu’il n’avait que 3 semaines.

A suivre …
Commentaire (0)

Commenter

Votre E-mail ne sera pas publier. Les Champs Obligatoire Marqué *

Les articles les plus lus




Ce qu'il faut savoir sur le jeûne des jours blancs !

On assimile très souvent le jeûne uniquement à la période du Ramadan. Mais il existe une autre forme de jeûne aussi importante dans la vie d’un musulman: le jeûne des trois jours dans le mois. Apprécié...

Ramadan : la prière de Tarawih et ses mérites

En ce mois béni, il est indispensable d'évoquer la prière de Tarawih, prière spécifique au mois de Ramadan. Nous allons donc définir la prière de Tarawih et exposer certaines de ses caractéristiques. Notre rappel se...

Invocations et Douaas après la prière

Le Dhikr (à traduire en français par l’évocation d’Allah soubhanou wa ta’ala) est largement recommandé puisqu’il s’agit d’une pratique exécutée par Notre Prophète Muhammad (sallAllahou 'alayhi wa salam) après ses prières. Après chaque prière, il nécessaire...