facebook twitter instagram
MENU

Partager cet article

Paramètres des cookies

Le visiteur du site Ajib.fr est informé que des cookies peuvent s’installer automatiquement sur son navigateur internet. Un cookie est un petit fichier texte au format alphanumérique déposé sur le disque dur du visiteur par le serveur du site visité ou par un serveur tiers (régie publicitaire, service de web analytique, etc.) qui sert à enregistrer les informations relatives à la navigation sur le site.


Le visiteur peut paramétrer son navigateur internet sur la façon de gérer les cookies, de la manière décrite sur le site www.cnil.fr



Paramétres J'accepte

Sidération et tristesse...
De nouveau la haine et la barbarie; Cet acte inqualifiable qui vient de se produire à Nice n'a rien à voir avec notre religion, il est pourtant revendiqué comme-tel.
Nous partageons la peine de nos amis Chrétiens et adressons nos condoléances aux familles des victimes.

Rappels

Serons-nous jugés concernant nos mauvaises pensées ?

3 150 vues

Serons-nous jugés concernant nos mauvaises pensées ?
Dans quelle mesure est-on responsable des mauvaises pensées qui traversent notre esprit ?
Le “waswasah iztirâriyah” (mauvaise pensée involontaire, incontrôlée) peut toucher n’importe quel croyant.

Allah (soubhanou wa ta'ala) dit dans le Coran : «C’est à Allah qu’appartient tout ce qui est dans les cieux et sur la terre. Que vous manifestiez ce qui est en vous ou que vous le cachiez, Allah vous en demandera compte. Puis Il pardonnera à qui Il veut, et châtiera qui Il veut. Et Allah est Omnipotent.» (Coran 2/284).

Ce verset nous montre qu'il ne nous est pas demandé de se parfaire au niveau des actes visibles en oubliant l'intérieur de son cœur et de son esprit. En effet, Allah jugera les hommes autant pour leurs actions extérieures que pour le contenu de leur for intérieur.

Il est important de refouler cette pensée et de ressentir un sentiment de culpabilité afin de pas transformer le “waswasah iztirâriyah” en péché irrémédiable.
Le Prophète (sallAllahou 'alayhi wa salam) a dit : «Allah, Exalté soit-Il, a pardonné à sa Communauté les pensées qui travaillent son âme, tant qu’elle ne les concrétise pas ou qu’elle n’en parle pas.» (Boukhari et Muslim).

Dans la vidéo suivante, l’imminent Sheikh Al Fawzan répond à un questionneur qui l’interroge sur le jugement d’Allah (soubhanou wa ta’ala) concernant nos mauvaises pensées.

[youtube]
Commentaire (0)

Commenter

Votre E-mail ne sera pas publié.

Les articles les plus lus




Ce qu'il faut savoir sur le jeûne des jours blancs !

On assimile très souvent le jeûne uniquement à la période du Ramadan. Mais il existe une autre forme de jeûne aussi importante dans la vie d’un musulman: le jeûne des trois jours dans le mois. Apprécié...

Ramadan : la prière de Tarawih et ses mérites

En ce mois béni, il est indispensable d'évoquer la prière de Tarawih, prière spécifique au mois de Ramadan. Nous allons donc définir la prière de Tarawih et exposer certaines de ses caractéristiques. Notre rappel se...

Invocations et Douaas après la prière

Le Dhikr (à traduire en français par l’évocation d’Allah soubhanou wa ta’ala) est largement recommandé puisqu’il s’agit d’une pratique exécutée par Notre Prophète Muhammad (sallAllahou 'alayhi wa salam) après ses prières. Après chaque prière, il nécessaire...