facebook twitter instagram
MENU

Partager cet article

Paramètres des cookies

Le visiteur du site Ajib.fr est informé que des cookies peuvent s’installer automatiquement sur son navigateur internet. Un cookie est un petit fichier texte au format alphanumérique déposé sur le disque dur du visiteur par le serveur du site visité ou par un serveur tiers (régie publicitaire, service de web analytique, etc.) qui sert à enregistrer les informations relatives à la navigation sur le site.


Le visiteur peut paramétrer son navigateur internet sur la façon de gérer les cookies, de la manière décrite sur le site www.cnil.fr



Paramétres J'accepte

Salmân Al-Fârisî le compagnon venu de Perse Episode 1

829 vues

img_1
Connaissez-vous la vie de ce compagnon qui fut une véritable et presque interminable quête de vérité ?

Accrochez vous car le parcours de ce compagnon peut paraître extraordinaire au vu de son parcours atypique.

C'est l'histoire d'une âme débordante d’amour pour Son Seigneur, une âme à la recherche de "la vérité", qui a d’abord fait la connaissance de divers cultes et religions avant de croiser la route de  l’Islam. L’Islam même en la personne de notre bien aimé Prophète Muhammad (SAW) dont il devint l’un des plus fidèles compagnons.

C’est à travers les mots de Salmân (RA) lui-même que nous vous proposons cette formidable épopée, par le biais des innombrables péripéties qui ont façonné son cheminement spirituel …

Bonne lecture à toutes et à tous …

J'étais un persan originaire d'Ispahân, issu d’un village nommé Jayyân. Mon père était l’un des notables du village les plus en vue par sa richesse et sa connaissance dans la religion de Zoroastre.

J'étais également un adepte de cette religion de mages et adorateurs du feu. Une ferveur singulière pour cette religion m’habitait. Il m'arrivait de rester des heures entières à contempler « le feu sacré » et attiser ses flammes afin qu’il ne s’éteigne pas.

Mon paternel possédait une ferme située à quelques kilomètres de notre village, une ferme conséquente et productive. Il entretenait lui-même cette ferme et allait y travailler à raison de plusieurs jours par mois.

Il me chargea un jour de le remplacer car il ne pouvait s’y rendre …

Sur la route de la ferme, j’aperçu une église chrétienne. C'était pour moi la première fois que je voyais une église chrétienne car mon père ne m’avait jamais donné la possibilité auparavant de sortir de notre village jusqu’à ce jour.

Cette édifice piqua ma curiosité, et je ne pu m’abstenir d’y pénétrer afin d’en savoir un peu plus, un peu plus sur ces murs et ses adeptes. J'entrais donc  à l'intérieur de l'église ou je trouvais des fidèles qui chantaient à plein poumons des chants qui raisonnaient dans toute l’église.

Je fus émerveillé par leurs chants synonymes de prières, et je me suis mis dans la tête que cette religion était surement meilleure que la mienne. Leur compagnie ne me déplut pas le moins du monde, bien au contraire. Je passais donc la journée avec eux jusqu'au soir, en laissant de coté la mission que mon père m'avait confié.

J’étais fasciné par cette religion qui me paraissait être aux antipodes de ce que j’avais connu jusqu’à présent. J’ai par la suite questionné les adeptes de ce culte pour en connaitre les origines, on me signifia qu’elle venait de Damas.

Le soir arriva et je revins chez moi ou je retrouvais mon père fou d’inquiétude et qui me questionna sur la nature de mes faits et gestes durant cette journée particulièrement insolite pour ma part.

Je lui fis part de ma découverte sans lui cacher les moindres détails tout en lui affirmant qu’à mes yeux cette nouvelle religion était bien meilleure que la nôtre.

Naturellement ce récit et les paroles qui l’accompagnent déplurent à mon père qui tenta tant bien que mal de me dissuader de cette nouvelle voie que j’avais emprunté en vantant les mérites de notre culte et de sa supériorité.

Son sang ne fit qu’un tour en voyant mon entêtement à vouloir rester sur ma position. Il décida par conséquent de m'enchaîner et de m’enfermer dans une chambre afin que je revienne sur ma décision, et dans le même temps m’empêcher de sortir du village et de fréquenter « ces fameux chrétiens » …

A suivre …

Vous trouverez la suite l'épisode 2 en cliquant ici.
Commentaire (0)

Commenter

Votre E-mail ne sera pas publier. Les Champs Obligatoire Marqué *

Les articles les plus lus




Ce qu'il faut savoir sur le jeûne des jours blancs !

On assimile très souvent le jeûne uniquement à la période du Ramadan. Mais il existe une autre forme de jeûne aussi importante dans la vie d’un musulman: le jeûne des trois jours dans le mois. Apprécié...

Ramadan : la prière de Tarawih et ses mérites

En ce mois béni, il est indispensable d'évoquer la prière de Tarawih, prière spécifique au mois de Ramadan. Nous allons donc définir la prière de Tarawih et exposer certaines de ses caractéristiques. Notre rappel se...

Invocations et Douaas après la prière

Le Dhikr (à traduire en français par l’évocation d’Allah soubhanou wa ta’ala) est largement recommandé puisqu’il s’agit d’une pratique exécutée par Notre Prophète Muhammad (sallAllahou 'alayhi wa salam) après ses prières. Après chaque prière, il nécessaire...