Archives

Montpellier : tags racistes sur la mosquée






Commentaires (3)
  1. néema dit :

    Sallam je crois qu’on peut dire que les bonnes résolutions pour 2011 ne seront pas tenus ni par les islamophobes (je sais pas pourquoi je ne suis pas étonnée )ni par le CFCM dont le mutisme plus que l’inaction font froid dans le dos .

  2. cadeau dit :

    La haine et l’intolérance à l’Islam ne cessent de grandir, et cela dans l’indifférence aussi bien des médias que des politiques (certains ne se priveront pas de tirer sur la corde islamophobe pour 2012).

    Je pense qu’il faut que les musulmans de France communiquent sur ce qu’est notre religion, il faut briser les idées reçus, casser cette peur du musulman, faire ne sorte que l’Islam ne soit pas méconnu des citoyens et peut être qu’on évitera d’avoir des abrutis qui font ça. Mais malheureusement, je déplore la faiblesse de notre CFCM.

    J’espère qu’on ne deviendra pas les juifs des années 30 (ciblés, calomniés, diffamés par les intolérants), mais cela semble en prendre le chemin.

  3. pito dit :

    Salam
    ce sont en général des attaques de l’extreme gauche , ce sont les plus enragés envers l’islam , des gens sans foi ni loi.En général les nationalistes sont plutôt respectueux des lieux de culte et des sépultures, de par leur héritage chrétien. A ne pas confondre aussi avec les nazis/neonazis , le nazisme (national-socialisme) étant justement aussi un mouvement de gauche.Le danger mes frères ne vient pas forcément le plus de là où on veut bien nous le faire croire , il faut désormais faire attention avec qui on se lie

    Tags islamophobes à Lille: une cinquantaine de militants d’extrême gauche en garde à vue

    Plusieurs jeunes en état d’ivresse ont tagué sur les murs des inscriptions à caractère islamophobe et injurieux. De nombreux policiers sont intervenus entraînant des échauffourées avec les militants. Ces derniers se sont réfugiés à l’intérieur du CCL (Centre Culturel Libertaire). Un policier a été entraîné de force dans les locaux et molesté. Une cinquantaine de personnes ont été interpellées.

Commenter

Your email address will not be published. Required fields are marked *