facebook twitter instagram
MENU

Partager cet article

Paramètres des cookies

Le visiteur du site Ajib.fr est informé que des cookies peuvent s’installer automatiquement sur son navigateur internet. Un cookie est un petit fichier texte au format alphanumérique déposé sur le disque dur du visiteur par le serveur du site visité ou par un serveur tiers (régie publicitaire, service de web analytique, etc.) qui sert à enregistrer les informations relatives à la navigation sur le site.


Le visiteur peut paramétrer son navigateur internet sur la façon de gérer les cookies, de la manière décrite sur le site www.cnil.fr



Paramétres J'accepte
Rappels

Série As Salat: « Comment faire la prière ? » par Cheikh Hussein Ya'qub - Partie 2

2 843 vues

Série As Salat: « Comment faire la prière ? » par Cheikh Hussein Ya'qub - Partie 2

Après notre premier article sur les prières surérogatoires et leurs mérites, puis la premiere partie de "Comment faire la prière ?" par Cheikh Hussein Ya'qub, nous vous présentons aujourd’hui, la deuxième partie détaillée de comment faire la prière ? par Cheikh Hussein Ya’qub


Qu’Allah accepte nos prières et nous agrée de sa récompense. 

Poursuivons le résumé des vidéos « Comment faire la prière » en soulignant que le Messager d'Allah ('alayhi salat wa salam) a dit : « La première chose sur laquelle le serviteur de Dieu sera interrogé le Jour du Jugement est la prière. Si elle a été accomplie correctement et convenablement, toutes les autres œuvres auront été correctes et convenables. Si, par contre, elle a été revêtue d'impuretés, toutes les autres œuvres auront été défectueuses. » Toutes nos actions sont donc reliées à la prière. Appliquons-nous afin d'effectuer nos prières correctement, toutes nos œuvres en dépendent !



Se parer et s'appliquer pour notre Seigneur


Allah dit : {Ô enfants d'Adam, dans chaque lieu de prière, portez votre parure (vos habits). […]} (Sourate 7 : Verset 31). Allah est Celui qui mérite le plus qu'on s'embellisse pour Lui. Habillons-nous correctement afin de nous adresser à notre Créateur.


Le Messager d'Allah ('alayhi salat wa salam) a dit : « Le pire des voleurs est celui qui vole dans sa prière. » Ils lui ont demandé : « Et comment vole-t-il de sa prière ? » Il ('alayhi salat wa salam) a répondu : « Il ne complète pas ses inclinaisons et ses prosternations. » Ainsi, celui qui ne reste pas assez incliné ou prosterné, a volé Son Seigneur. Ne nous pressons pas dans notre prière ! Nous serions alors des voleurs ! Et quel pire voleur que celui qui vole le Souverain, Créateur des cieux et de la terre ?!



Le redressement après l'inclinaison


Lorsque l'on est debout après l'inclinaison, il faut dire « Allahuma Rabbana wa laka lhamdu, hamdan da-iman, tayyiban, mubarakan fihi. » (« Ô Allah ! Notre Seigneur, à Toi la louange, une louange durable, pure et bénie. ») Puis, il convient de dire : « Mil-a s-samawati wa mil-a l-ardi wa ma baynahuma, wa mil-a ma shi-ta min shay-in ba'du. Ahlu th-thana-i wa lmajdi. Ahaqqu ma qala l'abdu, wa kulluna laka 'abdun. Allahumma la mani'a lima a'tayta, wa la mu'tiya lima mana'ta, wa la yanfa'u dha ljaddi minka ljaddu. » (« De la contenance des cieux, de la terre et de ce qu'il y a entre eux, ainsi que de tout ce que Tu veux en plus de cela. Ô Digne d'éloge et de majesté. Voilà la parole la plus véridique qui puisse émaner de (Ton) serviteur et nous sommes tous, pour Toi, des serviteurs. Il n'est personne qui puisse faire obstacle au don que Tu as octroyé et nul ne peut faire don d'une chose que Tu as refusé d'accorder. Et la fortune du nanti n'est en rien profitable auprès de Toi. ») (Rapporté par Muslim). Le temps durant lequel nous sommes debout doit être égal ou presque à celui de l'inclinaison, ainsi nous devons prendre le temps de prononcer ces invocations. Le Messager d'Allah ('alayhi salat wa salam) a dit : « Donnez à l'inclinaison et à la prosternation leur part de lecture ! »


Prenons le temps d'évoquer notre Créateur lors de notre prière ! L'Envoyé d'Allah ('alayhi salat wa salam) a dit : « Ce bas monde est maudit et tout ce qui s'y trouve est maudit, à l'exception de l'évocation d'Allah, de ceux qui Le prennent comme allié et des savants ou de ceux qui apprennent la science. » Les invocations du redressement après l'inclinaison ne doivent donc pas être négligées car l'évocation d'Allah est une des seule choses qui ne soit pas maudite ici bas.



Le regard et la première prosternation


Lorsque nous sommes debout, notre regard doit se porter sur l'endroit où notre tête se posera lors de la prosternation. Puis, lors de la prosternation, le regard doit se porter vers notre nez. Lorsque l'on s'assoit, notre regard doit se porter sur notre index qui bouge. Ainsi, tout au long de notre prière, notre regard porte sur un endroit particulier, tout comme nos mains.


Ainsi, lorsque nous sommes debout, nous devons descendre doucement en prosternation en disant « Allahou akbar » (« Allah est Le Plus Grand »). Nous devons d'abord poser nos mains sur le sol car l'Envoyé d'Allah ('alayhi salat wa salam) a dit de poser les mains en premier sur le sol. Ceci est un signe d'humilité. En effet, il ('alayhi salat wa salam) a dit : « Quand l'un de vous se prosterne, qu'il pose ses mains sur au sol avant ses genoux ; et qu'il ne s'agenouille pas comme un chameau. » (an-Nassaï).


Lors de la prosternation, le front et le nez doivent toucher le sol, les doigts doivent être serrés et en direction de la Qibla, les coudes doivent être loin de nos côtes, notre ventre loin de nos cuisses et nos cuisses loin de nos jambes. Quand aux pieds, le Messager d'Allah ('alayhi salat wa salam), les joignait pendant la prosternation et les dirigeait vers la Qibla. Les compagnons disaient du Prophète ('alayhi salat wa salam) lors de la prosternation : « Le Messager d'Allah écartait tellement ses bras qu'on avait pitié de lui ». Ainsi, chaque membre doit être indépendant lors de la prosternation afin d'évoquer Allah dans toute Sa Grandeur.


Le moment où le serviteur est le plus proche de Son Seigneur est lorsqu'il est prosterné. À ce moment là, nous devons dire « Subhana Rabiyya l-a'la (« Gloire et pureté à mon Seigneur, Le Plus Haut ».) Il faut prononcer cette invocation lentement et calmement, à trois reprises. Il faut ajouter « Subbuhun, quddusun, rabbu lmala-ikati wa rruh » (« Toi qui mérites pleinement d'être glorifié et sanctifié. Toi qui est Le Seigneur et Maître des Anges et du Saint Esprit ».) (Muslim). Il convient de prononcer une autre invocation qui est : « Subhana dhi ljabaruti, wa lmalakuti, wa lkibriya-i, wa l'azamati » (« Glorifié soit Le Digne Possesseur du pouvoir et de la souveraineté absolus, de l'orgueil et de la grandeur ») Abu Dawud, Ahmed et Nasa'i). Multiplions les invocations lorsque nous sommes prosternés car c'est le moment où nous sommes près de notre Créateur.


Entre les deux prosternations

En nous relevant de la prosternation, nous devons dire « Allahou akbar » (« Allah est le Plus Grand »). Nous sommes alors dans la position assise entre les deux prosternations. Cette position s'appelle al-iftirash. La Sunna voudrait que l'on s'assoit sur notre pied gauche, notre pied droit étant éloigné de notre corps, orteils en direction de la Qibla. La deuxième position assise (après la deuxième prosternation) s'appelle at-tawarruq. Lors de cette position, le pied gauche doit être sous pied droit. Ces positions constituent une Sunna et ne sont donc pas obligatoires, d'autant plus que certaines personnes peuvent rencontrer des difficultés à les adopter.


Entre les deux prosternations, nos mains doivent être sur nos cuisses, l'extrémité des doigts vers l'extrémité des genoux. Ainsi, en position assise, il convient de dire « Rabbi ghfir li, rabbi ghfir li » (« Seigneur pardonne-moi, Seigneur pardonne-moi ») (Abu Dawud et Ibn Maja). Le regard doit se porter sur la main droite. Il convient également de dire : « Allahumma ghfir li, wa rhamni, wa hdini, wa jburni, wa 'afini, wa rzuqni, wa rfa'ni » (« Ô Seigneur ! Accorde-moi Ton pardon ! Fais-moi miséricorde ! Guide-moi ! Soulage mes peines ! Efface mes fautes ! Pourvois à ma subsistance et élève-moi ! ») (Tirmidhy et Ibn Maja). Le temps passé entre les deux prosternations doit être égal à celui passé en inclinaison ou en prosternation.


La seconde prosternation et l'attestation de foi


Puis, nous nous prosternons pour la seconde fois en disant « Allahu akbar » (« Allah est Le Plus Grand »). Durant la seconde prosternation, il faut positionner son corps de la même manière que pour la première prosternation et prononcer les mêmes invocations.

Lorsque l'on se relève de la seconde prosternation, il faut dire « Allahu akbar » (« Allah est Le Plus Grand »). Puis, on fait le tashahud (attestation de foi) du milieu en fermant la main droite et en ne laissant que l'index, en direction de la Qibla. La main posée sur le genou droit, on dit : « At-tahiyatu li llahi wa s-salawatu wa t-tayyibatu. As-salamu 'alayka ayyuha an-nabiyyu wa rahmatu llahi wa barakatuhu. As-salamu 'alayna wa 'ala 'ibadi llahi s-salihina. Ash-hadu an la ilaha illa llahu, wa ash-hadu anna Muhammadan 'abduhu wa rasuluhu. » (« Les salutations sont pour Allah, ainsi que les bénédictions et les bonnes choses. Que la paix,la miséricorde de Dieu et Ses bénédictions soient sur toi, ô Prophète. Que la paix soit sur nous, ainsi que sur les pieux serviteurs de Dieu. J'atteste qu'aucune divinité n'est digne d'être adorée en dehors de Dieu et j'atteste que Mohamed est Son Serviteur et Messager. ») (Al Boukhari et Muslim).


Ensuite, il faut se relever en disant « Allahu akbar » afin d'accomplir une seconde unité de prière. Une fois celle-ci accomplie, le tashahud est identique au premier mais il convient d'ajouter des invocations comme celle-ci : « Allahumma inni a'udhu bika min 'adhabi lqabri wa a'udhu bika min 'adhabi jahannama wa min fitnati lmahya wa lmamati wa min sharri fitnati lmasihi ddajjal. » (« Ô Seigneur ! Je me réfugie auprès de Toi contre les supplices de la tombe, contre le châtiment de l'Enfer, contre les tentations et les épreuves de la vie et de la mort, et contre la séduction du faux messie. ») (Rapporté par Boukhari et Muslim). Enfin, il faut prononcer le Salut, en tournant la tête à droite puis à gauche.


Qu'Allah nous accorde Sa récompense pour chaque prière. Qu'Il nous couvre ainsi que nos proches de Ses Bienfaits et de Sa Lumière.


 

http://youtu.be/Pk-O2poDR0g
Commentaires (2)
  1. La prière sur le prophete SWS ,se fait après les deux tachahoud ou le dernier?Car certains le comptabilise deux fois et d'autre qu'une seule fois???Barakallahoufikoum

  2. salam a3leykom, pour le 1er tachahud je suis daccord mais la seconde, il convient dajouter Allahoma salli a3la Mohamed... et ensuite linvocation évoquée

Commenter

Votre E-mail ne sera pas publié.

Les articles les plus lus




Salat istikhara - la prière de consultation

En effet, il nous est possible de consulter notre Seigneur avant de faire un choix particulier. Cette prière est donc importante car elle nous permet de consulter Allah sur nos choix et d'éviter ainsi certaines...

Le mauvais œil en Islam

Le mauvais œil est une réalité contre laquelle nous pouvons nous protéger. Il est donc de notre devoir d'être conscients de ce fait afin de pouvoir le combattre inchaAllah. Nous allons donc expliquer ce qu'est...

L'adultère et la fornication en Islam

Par le biais du Saint Coran, Allah (subhannou wa ta'ala) nous a révélé comment arriver au Paradis, en nous éloignant des péchés les plus affreux de ce monde. Parmi les plus méprisables figurent l'infidélité (avoir...

Ramadan : la prière de Tarawih et ses mérites

En ce mois béni, il est indispensable d'évoquer la prière de Tarawih, prière spécifique au mois de Ramadan. Nous allons donc définir la prière de Tarawih et exposer certaines de ses caractéristiques. Notre rappel se...

Salât joumou’a

La prière du vendredi est une obligation pour les hommes. Allah (soubhanou wa ta’ala) dit : « Ô vous qui avez cru! Quand on appelle à la Ṣalāt du jour du Vendredi, accourez à l’invocation...

Invocations et Douaas après la prière

Le Dhikr (à traduire en français par l’évocation d’Allah soubhanou wa ta’ala) est largement recommandé puisqu’il s’agit d’une pratique exécutée par Notre Prophète Muhammad (sallAllahou 'alayhi wa salam) après ses prières. Après chaque prière, il nécessaire...