Archives

Laïcité : quand le CCIF rappelle à Luc Chatel les principes de la loi de 2004






Commentaires (6)
  1. Luc DAVIN dit :

    L’initiative du C C I F est juste et fondée … Puisse-t-elle contribuer à une meilleure justice sociale en France …

    Mais derrière la manoeuvre délétaire du Ministre CHATEL, n’y a-t-il pas un aveu supplémentaire des dirigeants français d’être en difficulté majeure dans la gestion du concept de « différence » ?

    « Etre différent » des autres … Il y a de multiples manières d’être différents; à la limite, il n’existe pas deux êtres humains identiques, et cette diversité fait la richesse de notre société …

    Il y a des différences non souhaitées, qui s’imposent à nous … Le sexe, la couleur de la peau, l’origine sociale, l’état de santé … Quelques exemples parmi d’autres … Ma différence, c’est une Infirmité Motrice Cérébrale découlant d’une anoxie survenue à la nai Le ssance. En plus de la souffrance physique, le regard des autres s’est rapidement révélé une autre forme de souffrance que je n’aurais jamais soupçonné …

    Avec le temps, avec la maturité aussi, je me suis rendu compte que ce regard reposait sur une espèce de peur, la peur d’un mec porteur d’une différence, la peur d’un mec n’agissant pas comme les autres. C’est qui, ce mec qu’on ne comprend pas bien quand il parle ? Pourquoi tombe-t-il si souvent quand il marche ? Pourquoi utilise-t-il une machine à écrire au lieu d’utiliser un stylo ? Pourquoi est-il différent ? Est-il fou ?

    « Mec, tu nous emmerde, avec ta différence … Barre-toi; fous-nous la paix ! » …

    Ma différence, … J’aurais tellement voulu la laisser au vestiaire, … Ou aux chiottes … !

    Aujourd’hui, ce mec bosse depuis vingt-trois ans; il conduit sa bagnole et est propriétaire de sa piaule … Il vois un kiné trois fois par semaine, … Bof !

    Ce mec a tellement souffert du regard posé sur sa différence qu’il s’est juré de défendre le droit à la différence.

    Il y a des différences librement choisies, notamment le choix d’adhérer à un chemin de foi, et le choix de vivre dans le respect des préceptes dictés par cette idéologie.

    Les femmes musulmanes désireuses de porter le voile islamique sont, elles aussi, de par leur choix, différentes de la majorité ambiante …

    Mais nom de dieu, que font-elles de mal ? Pourquoi les persécuter ? Pourquoi éprouvons-nous ce besoin de les exclure, de les juger, de les rejeter ? Pourquoi nous font-elles si peur ? Pourquoi sommes-nous tellement dérangés du fait de leur différence ? Notre choix de les exclure ne s’apparente-t-il pas à une forme d’intégrisme ? …

    Ne sommes-nous pas malades de nos peurs devant les différences ?

    Quel serait le traitement de cette mystérieuse maladie ? Une guérison est-elle possible ?

    La responsabilité de nos élus n’est-elle pas de nous aider à poser un autre regard sur nos différences ?

    Tiens, … A propos d’élus … 2012, année des présidentielles en France. Qui peut être un président rassembleur, fédérateur, un vrai président pour celles et ceux qui vivent en France ? …

    Moi, aujourd’hui, je ne vois personne !

  2. kika dit :

    salam aleikoum
    c’est sur que les écoles musulmanes seraient une solution mais sur le coup j’aimerai donné une petite idée qui incha Allah permettrait un peu d’utiliser la solidarité musulmane dans toutes les écoles où maintenant en tant que mère voilée il sera impossible d’accompagner les enfants aux sorties! il suffirait par exemple qu’à chaque sortie scolaire tous les parents solidaires c’est -à dire contre cette loi interdisant à la maman voilée d’accompagner son enfant aux sorties, de ne pas autoriser son enfant à y participer (les sorties étant pour la plupart non obligatoires).
    Dans tous les parents je parle des musulmans ou non, musulmanes voilées ou non juste d’accord sur l’injustice de cette loi stigmatisante et humiliante!!
    Imaginez vous dans chaque sortie quelques 5 ou 6 élèves parce qu’on stigmatise une maman!!!j’irai même plus loin puisqu’ils ne veulent pas de nous musulmans dans les écoles et bien tant pis en SOLIDARITE AVEC TOUTES LES MAMANS VOILEES PLUS DE COOPERATIVE QUE L ON DONNERA,PLUS DE PARTICIPATION POUR LES KERMESSES ET AUTRES FETES DE FIN D’ANNEE nous ne ferons plus de gâteaux pour qu’ils les revendent nous n’achèterons plus de gâteaux non plus !! on ne veut pas de nous alors montrons leur qu’ils ont besoin de nous dans leurs écoles et plus on touchera le maximum de personnes et plus ça fera bouger les choses c’est pour cela que cette idée doit être relayer dans un maximum de site et toucher un maximum de personnes pas spécialement voilée ou musulmane mais toute personne sera libre de ne pas emmener ses enfants en sortie par SOLIDARITE ET EN DESACCORD AVEC CETTE LOI!!!
    on l’a déjà fait il y a 3 ans dans une école maternelle et ça a fait bougé les choses on a même eu le soutien de la directrice!!!!
    En esperant que la oumma muslima soit solidaire et qu’Allah nous guide incha Allah

  3. Aloé Véra dit :

    Salam,

    Je pense qu’il nous faut enfin agir pour nous-mêmes. On doit cesser d’attendre l’approbation ou l’autorisation des nons musulmans pour nous exprimer. Il faut que l’on exprime notre oppostion face à cette SEGREGATION et je dirai même à ne pas hésiter à faire du « boucan » dans les écoles (sans jamais causer le moindre dommage matériel, physique ou moral cela va sans dire)!
    Il s’agit là d’une injustice abhérrante gravissime. Nos compatriotes non musulmans doivent prendre leurs responsabilités en dénonçant cette mesure et ce quelle que puisse être leur opinion vis à vis de l’Islam.

  4. Luc DAVIN dit :

    Entièrement d’accord … Il convient que les citoyens de confession musulmane puissent se faire entendre pour enfin pouvoir prétendre au respect qu’ils méritent légitimement …

    Mais pour y parvenir, ne serait-il pas bien, bon et pertinent que vous vous rassembliez dans le cadre d’un mouvement politique qui défendrait vos droits et vos intérêts ? …

  5. Aloé Véra dit :

    @ Luc DAVIN
    Tu pense à un parti politique déjà existant? (si oui lequel? lol) ou à un parti qui serait crée pour faire entendre les revendications « propres » aux musulmans (communautariste)?
    pour la deuxième solution, je ne suis pas fondalement contre dans l’absolu mais c’est à mon sens une solution qui n’est pas appropriée à la configuration sociétale française… et aussi et même surtout, contrairement à ce que l’on nous rabache à longueur de journée les français musulmans n’ont pas de revendication qui leur soit propre ou alors peu.

    Si cette SEGREGATION vise les musulmans en particulier, elle demeure un pb sociétal qui responsalise TOUS les français!

  6. Luc DAVIN dit :

    N’étant pas français, je connais mal les partis politiques de l’Exagone. Il m’est donc difficile de me prononcer sur la pertinence de solliciter d’un parti déjà exister d’orienter son action en faveur de la reconnaissance des minorités et du respect de leurs droits.

    Initiallement, mon idée aurait été plutôt de suggérer la création (l’innovation est souvent porteuse !) d’un parti ou d’un mouvement centré presque exclusivement sur la problématique d’insertion sociale des minorité, un parti ou un mouvement qui ne s’embarrasserait pas des considérations économiques ou autre, mais dont la vocation viserait à aider la société française à opérer un changement radical sur le regard qu’elle pose sur la différence en général, une différence aujourd’hui bannie parce que vécue comme potentiellement dangereuse, une différence qui demain serait regardée comme une source de richesse méritant d’être partagée …

    Il s’agit là, j’en conviens, d’un travail de titan, mais je crois sincèrement qu’il serait pleinement profitable à la communauté musulmane dans son ensemble, à la femme musulmane en particulier, dont la non compréhension de ses choix entraîne une stigmatisation à outrance de sa différence, stigmatisation débouchant sur des réactions de rejet, d’exclusion, et donc d’injustices …

    Mais en pensant de la sorte, je ne suis peut-être qu’un doux rêveur …

Commenter

Your email address will not be published. Required fields are marked *