facebook twitter instagram
MENU

Partager cet article

Paramètres des cookies

Le visiteur du site Ajib.fr est informé que des cookies peuvent s’installer automatiquement sur son navigateur internet. Un cookie est un petit fichier texte au format alphanumérique déposé sur le disque dur du visiteur par le serveur du site visité ou par un serveur tiers (régie publicitaire, service de web analytique, etc.) qui sert à enregistrer les informations relatives à la navigation sur le site.


Le visiteur peut paramétrer son navigateur internet sur la façon de gérer les cookies, de la manière décrite sur le site www.cnil.fr



Paramétres J'accepte
Archives

Silence, l’humanité se meurt

82 vues

img_1

enfantsyrienplagerefugié


Bodrum, plage turque où les vacanciers se prélassent d’ordinaire : un petit cadavre échoué trouble la sérénité des lieux. Un enfant anonyme de plus est mort, et anonyme il restera. Pourtant, ce petit d’homme a été le témoin d’une des crises humanitaires les plus tragiques du 21ème siècle : un Moyen-Orient ravagé, des exilés et des morts par millions, des villes entières rasées et des âmes meurtries dans leur chair. Le bébé fait partie des onze victimes syriennes d'un naufrage au large de Bodrum, dans le sud-ouest de la Turquie. Ces migrants tentaient d'entrer en Europe via la Grèce voisine.


La semaine dernière déjà, des photos d’enfants et d’adultes morts échoués sur la côte lybienne avaient choqué la Toile. On ne dénombre pas exactement les embarcations de fortune qui chavirent chaque semaine, pleines de migrants qui tentent de rallier nos pays au péril de leur vie, depuis l’Afrique, le Moyen-Orient ou l’Asie.


« On ne peut pas accueillir toute la misère du monde », nous rabâchent certains à longueur de journée. Et pourtant, il suffirait à des millions d’entre nous de consentir à posséder un peu moins. Posséder moins, non pas pour que certains aient plus. Posséder moins pour que certains aient quelque chose, pour que certains survivent.


L’année dernière, nous vous parlions déjà de la ville de Calais et d’une « réalité qui dérange ». Nous jugions la situation extrêmement préoccupante, mais nous étions loin d’imaginer l’ampleur que prendraient les flux migratoires en 2015, ni dans quelles conditions. Calais, croisée des chemins pour les exilés de tous bords, n’est désormais qu’une goutte d’eau dans la mare.


N’y-a-t-il vraiment aucun avenir pour ces êtres humains qui fuient vers l’inconnu et le danger mortel avec femmes, enfants, et quelques sacs ? N’y-a-t-il aucun refuge alentour pour ces familles qui se noient en mer ou meurent sur les routes ? Si la photo d’un enfant innocent et seul au monde, emporté par la mort dans des eaux glaciales, n’oblige pas la population à changer d’opinion à l’égard des réfugiés : alors qu’est-ce qui la changera ?


Notre premier recours est de soutenir financièrement et matériellement les associations qui viennent en aide à ces migrants. Esprit solidaire, Amnesty, France Terre d’Asile, association Revivre et des organisations locales dans les grandes villes ont besoin de votre aide. Deuxième moyen, aller directement à la rencontre des migrants et prendre l’initiative de les aider ponctuellement : dons alimentaires, financiers, conseils, aide administrative, dons en tous genres, cours linguistiques, tout est bon à prendre. Troisième recours, sensibiliser son entourage, sa mosquée pour que les initiatives fleurissent. Quatrième recours, venir en aide aux populations qui sont restées sur place en soutenant les associations caritatives, elles ont besoin de vous. Vos prières sont bienvenues, l’invocation d’un musulman pour son frère ou sa sœur éprouvé(e) étant une réelle force.


Fort heureusement, des élans de solidarité se font ressentir dans certains pays européens comme en Finlande ou en Allemagne. C’est encore trop peu ! Le gouvernement français a quant à lui annoncé qu'il accueillerait des milliers de réfugiés, sans mesure concrète. Selon Jarir ibn Abdillah le Messager d’Allah a dit : "Celui qui n’est pas miséricordieux envers les gens, Allah ne sera pas miséricordieux envers lui" [ Rapporté par Al-Boukhari et Mouslim ]


Il a également dit (aleihi salat wa salam) : « L'exemple des croyants en matière d'affection et de sympathie les uns envers les autres est tel qu'un seul et même corps. Lorsqu'un membre souffre, tout le corps est atteint de fièvre et d'insomnie » (Al Boukhârî 6011; Moslim 2586). Et il dit aussi, sur lui Paix et Salut : « Quiconque répond au besoin de son frère, Allâh répondra au sien » (Al Boukhârî 2442, Moslim 2580).


Par Lila.



Commentaires (6)
  1. Salam subhanna llah allah u akbar corruption =injustice=frustraction=manifestations=conflits=gueurres=morts !! alors arrêtons les corruptions et arrêtons de courir derrière l argent et les intérêts qui sont des faussent richesses ou est le bonheur dans tous ça ? nul part ! qu'allah aide tous nos frères en détresses !

  2. A Salam alaikoum mes frères et soeur mon coeur et mon Corp ne cesse de pleurer cet enfant qu allah le miséricorde l'ouvre les porte de son immense paradi quand à ceux qui l'on pousser à quitter ses terre mes prières et invocation ne cesserai de demander à allah de les anéantir de les maudire.dor paix petit être allahte vengera

  3. Salam alaykoum,ALLAH est bon et miséricordieux.il est dit dans nos écritures saintes que tous les enfants iront au paradis,et seront en compagnie du prophète IBRAHIM (pbsl),,,ALLAH irhame tous nos frères et sœurs du monde entier

  4. Salam alaykoum. Que allah le face rejoindre parmi les gens tu paradis.

  5. la promesse d'Allah est vérité et l'islam demeure l'unique religion agréée auprès du Seigneur de l'univers Allah SWT

  6. Honte aux dirigeants arabe, loin est l époque où le prophète et ses compagnons régnaient. Qu allah nous guident dans le droit chemin

Commenter

Votre E-mail ne sera pas publier. Les Champs Obligatoire Marqué *

Les articles les plus lus




Ce qu'il faut savoir sur le jeûne des jours blancs !

On assimile très souvent le jeûne uniquement à la période du Ramadan. Mais il existe une autre forme de jeûne aussi importante dans la vie d’un musulman: le jeûne des trois jours dans le mois. Apprécié...

Ramadan : la prière de Tarawih et ses mérites

En ce mois béni, il est indispensable d'évoquer la prière de Tarawih, prière spécifique au mois de Ramadan. Nous allons donc définir la prière de Tarawih et exposer certaines de ses caractéristiques. Notre rappel se...

Invocations et Douaas après la prière

Le Dhikr (à traduire en français par l’évocation d’Allah soubhanou wa ta’ala) est largement recommandé puisqu’il s’agit d’une pratique exécutée par Notre Prophète Muhammad (sallAllahou 'alayhi wa salam) après ses prières. Après chaque prière, il nécessaire...