facebook twitter instagram telegram
MENU

Partager cet article

Rappels

Série biographie des 10 compagnons : Abu Bakr, premier calife de l’Islam (partie 1)

3 410 vues

Série biographie des 10 compagnons : Abu Bakr, premier calife de l’Islam (partie 1)

Tirmidhi et Abou Dawoud rapportent tous deux un hadith d’après Said Ibn Zayd où 10 compagnons sont cités comme “promis au paradis.” Said Ibn Zayd a dit : “J’atteste que j’ai entendu le Prophète -que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur lui- dire : “Dix sont dans le Paradis : “le Prophète est dans le Paradis, Abou Bakr est dans le Paradis, ‘Omar est dans le Paradis, ‘Othman est dans le Paradis, ‘Ali est dans le Paradis, Talha est dans le Paradis, Zoubeïr Ibn Al-Awam est dans le Paradis, Abou Obeida Ibn Jarrah est dans le Paradis, Abd’ Ar-Rahman Ibn Awf est dans le Paradis et le dixième je ne veux pas vous le dire”. Ils ont insisté pour le savoir en lui demandant par deux fois : “qui est-ce ? “. La première fois il s’est tu et la deuxième fois il a répondu : “C’est Said Ibn Zayd”. Durant ces 10 prochains jours inchAllah nous nous intéresserons la vie de ces 10 compagnons promis au paradis. Leurs vies et leurs combats sont des exemples pour nous tous. Nous nous concentrerons sur leur qualité et leurs actes méritoires qui font d’eux des exemples à suivre. Aujourd’hui nous nous arrêterons sur Abu Bakr As Siddiq (le véridique) qu’Allah l’agrée:

Abu Bakr As Siddiq (le véridique) qu’Allah l’agrée, fidèle compagnon du Prophète Mohamed (‘alayhi salat wa salam) est bien évidemment connu de tous les musulmans. Premier calife, il a marqué l’histoire de l’Islam. Ce compagnon véridique occupait une place particulière dans la vie du Prophète (‘alayhi salat wa salam) et ce dernier l’appréciait plus que tous les autres compagnons. Nous nous devons donc d’aimer Abu Bakr As Siddiq et pour ce faire, nous devons le connaître, notamment à travers les ahadiths.

Nous allons donc tenter de présenter cet homme véridique, bien que nous ne puissions effectuer qu’une description brève et rudimentaire de son comportement, de ses œuvres et de sa relation avec le prophète (‘alayhi salat wa salam). Afin d’y parvenir, nous nous sommes basés sur l’ouvrage intitulé « Abu Bakr, le premier calife de l’Islam » du Dr Mohamed ibn Sâmil As-Sulamî, lui-même tiré de Al-Bidâyah Wan-Nihâyah d’Ibn Kâthir (qu’Allah lui fasse miséricorde). Nous allons exposer une brève biographie sur Abu Bakr As Siddiq dans une première partie avant de nous intéresser à son accession au califat dans une seconde partie à paraître prochainement incha Allah.

Abu Bakr As Siddiq Sa généalogie, sa description et sa reconversion

Son vrai nom est ‘Abdallah, fils de ‘Uthman, fils de ‘Amir, fils de ‘Amr, fils de Ka’b, fils de Sa’ad, fils de Taym, fils de Murrah, fils de Ka’b, fils de Lou’ayy. Abu Bakr As Siddiq est l’ancêtre commun qu’il a avec le Prophète Mohamed (‘alayhi salat wa salam).

Il épousa Qutaylah fille de ‘Abd Al-‘Uzza avec qui il eut deux enfants nommés ‘Abdallah et Asma. Il épousa aussi Oum Rûman fille de ‘Amir avec qui il eut également deux enfants : Abd Ar-Rahman et ‘Aisha. Il se maria avec Asma fille de ‘Umays, avec qui il eut Mohamed ibn Abu Bakr. Enfin, il épousa Habiba fille de Kharijah qui mit au monde Oum Kulthûm après sa mort (qu’Allah lui accorde Sa miséricorde).

Abu Bakr As Siddiq était un homme mince et blanc de peau d’après ‘Aisha (qu’Allah soit satisfait d’elle). En effet, la mère des croyants qui n’est autre que sa fille, rapporte : « Il était blanc de peau, mince, sa barbe était légère, son dos légèrement voûté. Du fait de sa maigreur, son Izâr se détachait parfois de ses hanches. Il avait le visage émacié, les yeux enfoncés dans leurs orbites, le front saillant, le dos de la main lisse. Il se teignait la barbe de henné et de Katm. »

De plus, Abu Bakr As Siddiq était très courageux, généreux, patient, aimable, indulgent et doté d’une volonté à toute épreuve. De plus, il était détaché de ce bas-monde et avait une confiance inébranlable en Allah.

Abu Bakr As-Siddiq fut le premier homme à se convertir à l’Islam. Rappelons que Khadija (qu’Allah soit satisfait d’elle) fut la première femme à se convertir à l’Islam, ‘Ali (qu’Allah soit satisfait de lui) quant à lui, fut le premier enfant à se convertir, enfin, Zayd ibn Hârithah fut le premier esclave affranchi à entrer dans le Sentier d’Allah. La conversion d’Abu Bakr entraîna la conversion de nombreux hommes influents tels ‘Uthman ibn ‘Affân, ‘Abderahman ibn ‘Awf ou Az-Zubayr ibn Al-‘Awwâm. De plus, suite à sa conversion, Abu Bakr As Siddiq affranchit de nombreux esclaves convertis à l’Islam et persécutés par leur maître pour cette raison tel que Bilal (qu’Allah soit satisfait de lui).

Abu Bakr As Siddiq, Ses mérites et sa place auprès du Prophète (‘alayhi salat wa salam)

 

Abu Bakr As Siddiq était le compagnon du Prophète (‘alayhi salat wa salam) dans la grotte et durant l’émigration. En effet, Allah dit : {Si vous ne lui portez pas secours [sachez qu’] Allah l’a déjà secouru, lorsque ceux qui avaient mécru l’avaient banni, deuxième de deux. Quand ils étaient dans la grotte et qu’il disait à son compagnon : « Ne t’afflige pas, car Allah est avec nous. »} (Sourate At-Tawbah : verset 40). ‘Aisha, Abu Sa’id et Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée) affirment qu’Abu Bakr était dans la grotte avec le Prophète (‘alayhi salat wa salam).

De plus, Anas (qu’Allah l’agrée) rapporte d’Abu Bakr As Siddiq qu’il a dit : « Je dis au Prophète (‘alayhi salat wa salam) alors que nous étions dans la grotte : « Si l’un des polythéistes jetait un œil devant ses pieds, il nous verrait. » Le Prophète (‘alayhi salat wa salam) me dit : « Penses-tu qu’ils peuvent quoi que ce soit contre deux personnes alors qu’Allah est avec eux ? » ».

Abu Bakr As Siddiq était le meilleur compagnon. En effet, Ibn ‘Umar (qu’Allah soit satisfait de lui) dit : « Du vivant du Prophète (‘alayhi salat wa salam), nous avions pour habitude de hiérarchiser les compagnons. Nous considérions qu’Abu Bakr était le meilleur d’entre eux, puis venait ‘Umar, puis ‘Uthman ibn ‘Affân, qu’Allah les agrée. » De plus, Mohamed ibn Al-Hanafiyyah rapporte : « Je demandai à mon père [‘Ali ibn Abî Tâlib] : Qui est le meilleur des hommes après le Prophète (‘alayhi salat wa salam) ? Il répondit : Abu Bakr. Je continuai : Et ensuite ? Il répondit : ‘Umar. Je demandai alors – de crainte qu’il ne me dise : ‘Uthman – Et c’est toi, ensuite ? Il répondit : Je ne suis qu’un homme musulman parmi tant d’autres. »

Le compagnon Abu Bakr As Siddiq occupait un rang très important aux yeux du Prophète (‘alayhi salat wa salam). Ainsi, ibn ‘Abbas (qu’Allah soit satisfait de lui) rapporte du Prophète (‘alayhi salat wa salam) qu’il a dit : « Si je devais choisir un ami intime, j’aurai choisi Abu Bakr. Mais il est mon frère et mon compagnon ».

De plus, Mohamed ibn Jubayr ibn Mut’im rapporte de son père qu’il a dit : « Une femme voulut consulter le prophète (‘alayhi salat wa salam). Il lui demanda de revenir plus tard. Elle demanda : mais si je reviens et que tu n’es plus ? Il dit : « Si je ne suis plus, consulte Abu Bakr. » » Par ailleurs, Abû-d-Dardâ (qu’Allah soit satisfait de lui) rapporte : « J’étais assis chez le Prophète (‘alayhi salat wa salam) quand Abu Bakr s’introduisit, relevant le pan de sa tunique avec sa main au point où l’on pouvait apercevoir son genou. Le Prophète (‘alayhi salat wa salam) dit à son sujet : « Votre ami que voici sort d’une dispute. » Abu Bakr salua les personnes présentes et dit : « Ô messager d’Allah ! J’ai eu une discussion animée avec [‘Umar] ibn Al-Khattab et je l’ai irrité. J’ai ensuite regretté mon attitude et lui ai demandé de m’excuser mais il a refusé. C’est pour cela que je viens te voir. » Le Prophète (‘alayhi salat wa salam) dit alors trois fois : « Qu’Allah te pardonne, ô Abu Bakr ! » Plus tard, ‘Umar regretta également son attitude et se rendit chez Abu Bakr. Il demanda : Abu Bakr est-il là ? Les gens de la maison répondirent par la négative. ‘Umar se rendit alors chez le Prophète (‘alayhi salat wa salam). [Quand il s’introduisit auprès de lui], le visage du Prophète s’empourpra de colère, au point qu’Abu Bakr tomba à genoux devant lui par compassion envers ‘Umar et dit par deux fois : « Ô messager d’Allah ! Je suis le seul fautif dans cette dispute ! » Le prophète (‘alayhi salat wa salam) dit alors par deux fois : « Allah m’a envoyé auprès de vous. Vous dîtes : « Tu mens ! » Et Abu Bakr dit : « Il dit vrai. » et il m’a soutenu corps et biens. Laisserez-vous donc mon compagnon tranquille ? » Plus personne n’osa se disputer avec Abu Bakr après cela. »

Abu Bakr As Siddiq était le compagnon le plus aimé du Prophète (‘alayhi salat wa salam). En effet, Abu ‘Uthman dit : « ‘Amr ibn Al-‘As (qu’Allah soit satisfait de lui) m’a informé que le Prophète (‘alayhi salat wa salam) l’envoya à la tête de l’armée pour l’expédition Dhât As-Salâsil. Celui-ci demanda au Prophète (‘alayhi salat wa salam) : Quelle est la personne que tu aimes le plus ? Le Prophète (‘alayhi salat wa salam) répondit « ‘Aisha. » ‘Amr ajouta : Et parmi les hommes ? Le Prophète (‘alayhi salat wa salam) dit : « Le père de cette dernière. » ‘Amr demanda encore : Qui d’autre après lui ? Il dit : « ‘Umar ibn Al Khattab. » et mentionna d’autres hommes. »

Abu Bakr As-Siddiq était aux côtés du Prophète (‘alayhi salat wa salam) toute sa vie, à la Mecque et à Médine, durant l’émigration et durant toutes les expéditions. Il ne quitta jamais l’Envoyé d’Allah (‘alayhi salat wa salam), malgré toutes les épreuves et difficultés qu’ils ont rencontrées. Au-delà de cela, il effectua de nombreuses œuvres suite à la mort du Prophète (‘alayhi salat wa salam) dont l’ordre que l’on procède au lavage funéraire du Prophète (‘alayhi salat wa salam) et à son enterrement, la compilation du noble Coran ou encore l’envoi des armées pour diffuser la religion d’Allah dans les contrées de Perse et de la Grande Syrie. Abu Bark As Siddiq, fut donc un serviteur pieux et un compagnon des plus fidèles, doté de nobles qualités et endurant toutes les peines possibles dans le but de satisfaire Allah et Son Messager (‘alayhi salat wa salam).

Qu’Allah fasse Miséricorde au compagnon du Messager. Qu’Il l’agrée, l’élève en degrés et nous permette de l’aimer.

Commentaires (1)
  1. Très bel article baraka Allahu fik

Commenter

Votre E-mail ne sera pas publié.

Les articles les plus lus




Salat istikhara - la prière de consultation

En effet, il nous est possible de consulter notre Seigneur avant de faire un choix particulier. Cette prière est donc importante car elle nous permet de consulter Allah sur nos choix et d'éviter ainsi certaines...

Le mauvais œil en Islam : comment se protéger ?

Le mauvais œil  en islam est une réalité contre laquelle nous pouvons nous protéger. Il est donc de notre devoir d'être conscients de ce fait afin de pouvoir le combattre inchaAllah. Nous allons donc expliquer...

La prière de Tarawih et ses nombreux mérites

En ce mois béni, il est indispensable d'évoquer la prière de Tarawih, prière spécifique au mois de Ramadan. Nous allons donc définir la prière de Tarawih et exposer certaines de ses caractéristiques. Notre rappel se...

Gélatine de porc Islam : qu'en est-il des bonbons Haribo ?

Pour simplifier les obligations alimentaires, il est important de retenir que tout est halal sauf ce qui est par nature haram, c’est-à-dire illicite (porc, alcool), ou qui contient un composant qui rend haram (une certaine...

Invocations et Douaas après la prière

Le Dhikr (à traduire en français par l’évocation d’Allah soubhanou wa ta’ala) est largement recommandé puisqu’il s’agit d’une pratique exécutée par Notre Prophète Muhammad (sallAllahou 'alayhi wa salam) après ses prières. Voici les invocations à faire...

Épilation des sourcils en islam chez les femmes

De nos jours, la société de l’image dans laquelle on évolue, tend à nous faire assimiler l’idée que la beauté repose principalement sur l’apparence, ce que l’on reflète extérieurement, sans laisser beaucoup de place à la...

Qiyam Al-Layl - la prière de nuit

La prière n'est pas seulement un repos pour le croyant mais aussi une façon de s'engager dans un échange avec notre Créateur. Doubler les invocations ou le nombre de prières supplémentaires permet d'être gratifié de...