facebook twitter instagram telegram
MENU

Partager cet article

Actualités

L’épopée d’Abraham (9) : Le sacrifice

L’épopée d’Abraham (9) : Le sacrifice

Par Tamime Khemmar.

Allah éprouva son khalîl (confident et bien-aimé) Prophète Abraham par une multitude d’épreuves. Les unes plus grandes que les autres. Afin de le purifier, comme l’or est purifié par le feu, et d’être préparé pour la plus grande des missions qui est le fait d’être un imam (chef) pour toute l’humanité et le père de tous les Prophètes.

Ce grand honneur et cette grande responsabilité doivent être mérités. Celui qui les portera sur ses épaules doit être capable de les supporter. Car Allah ne place Sa Prophétie et n’accorde Son Message qu’à ceux qui en sont dignes et qui pourront les honorer.

Allah, soubhânah, dit, (S : 6/A : 124) :

(Or, Allah sait mieux que quiconque à qui confier Son message.)

La vision d’Abraham :

Lorsque Ismaël fut un jeune hommes, capable de s’occuper de lui-même et de travailler, comme le fait son père Abraham, ce dernier fit une terrible vision. Allah, soubhânah dit, (S : 37/A : 102) :

(Lorsqu’il fut en âge de l’accompagner, il lui dit : « Mon fils ! Je me suis vu en rêve en train de t’immoler. Qu’en penses-tu ? »)

Or, la vision des Prophètes est une révélation d’Allah qui n’est jamais proie au mensonge.

En fait, Allah éprouva Son khalîl (confident et bien-aimé) par une nouvelle terrible épreuve qui devait prouver la purification de l’amour qu’Abraham vouait à Son Seigneur.

Il ne devait y avoir aucune place dans le cœur d’Abraham pour autre que Son Seigneur. Car comme Allah a élu Abraham d’entre tous les hommes et même d’entre tous les Prophètes, Abraham ne devait avoir dans son cœur que l’amour de son Seigneur.

Il dit alors à son fils bien-aimé, qu’il eut après une longue vie de privation et au moment où cet enfant fut grand et plus proche de son père et de son cœur que jamais :

« Qu’en penses-tu ? »

C’est-à-dire : « Que penses-tu Ismaël de cette vision que je viens de faire à propos de toi ? »

Allah raconta la réponse de l’enfant clément et bienfaisant d’Abraham, (S : 37/A :102) :

(L’enfant répondit : « Père ! Exécute l’ordre qui t’est donné, tu me trouveras, par la volonté d’Allah, plein de patience ! »)

Non seulement il s’exécuta, mais en plus encouragea son père à obéir à l’ordre de Son Seigneur.

Puis, n’ayant pas la certitude d’avoir la force de résister, il dit : « tu me trouveras, par la volonté d’Allah, plein de patience ! » Comptant sur Allah pour l’aider et le soutenir non pas sur sa propre force.

Le pourquoi des épreuves ?

Allah, soubhânah, est Al-Ghaniyy (Celui qui n’a besoin de personne).

Notre obéissance ne lui rapporte rien et notre désobéissance ne lui nuit en rien.

C’est à nous que nos œuvres vont profiter ou vont nuire.

Les épreuves de cette vie, comme tout examen, n’ont pour but que d’élever le bienfaisant dans les hauts niveaux de l’honneur, sur terre et dans le royaume des cieux, et de lui faire mériter les grandes récompenses, dans la vie d’ici-bas et dans la dernière vie.

Le malfaisant, quant à lui, méritera, lors de son échec dans ces épreuves, l’avilissement devant toutes les créatures et le châtiment dans les deux vies.

La délivrance

Allah, soubhânah, raconta la suite de l’histoire, (S : 37/A : 103 à 107)

(Lorsque tous deux se furent soumis à la volonté d’Allah et qu’Abraham eut allongé son fils, plaçant sa tempe contre le sol, (103) Nous l’appelâmes : « Abraham ! (104) Tu as accompli ta vision en laquelle tu as cru. » C’est ainsi que Nous récompensons les hommes de bien. (105) Ce fut là une épreuve probante. (106) Nous avons racheté son enfant par une sublime offrande (107))

Allah racheta Ismaël par un bélier qu’il accorda à Abraham afin qu’il l’immole en offrande à son Seigneur.

Cette grande épreuve fut remémorée par toutes les nations qui vinrent après Abraham et tous immolèrent les offrandes pour se rapprocher d’Allah, pour gagner Sa satisfaction, pour se rappeler les glorieux exploits de leurs anciens Prophètes et surtout pour se rappeler que l’obéissance à Allah et à Ses commandements mène toujours vers une fin heureuse.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commentaire (0)

Commenter

Votre E-mail ne sera pas publié.

Les articles les plus lus




Salat istikhara - la prière de consultation

En effet, il nous est possible de consulter notre Seigneur avant de faire un choix particulier. Cette prière est donc importante car elle nous permet de consulter Allah sur nos choix et d'éviter ainsi certaines...

Le mauvais œil en Islam : comment se protéger ?

Le mauvais œil  en islam est une réalité contre laquelle nous pouvons nous protéger. Il est donc de notre devoir d'être conscients de ce fait afin de pouvoir le combattre inchaAllah. Nous allons donc expliquer...

L'adultère et la fornication en Islam

En Islam et par le biais du Saint Coran, Allah (subhannou wa ta'ala) nous a révélé comment arriver au Paradis, en nous éloignant des péchés les plus affreux de ce monde. Parmi les plus méprisables figurent...

La prière de Tarawih et ses nombreux mérites

En ce mois béni, il est indispensable d'évoquer la prière de Tarawih, prière spécifique au mois de Ramadan. Nous allons donc définir la prière de Tarawih et exposer certaines de ses caractéristiques. Notre rappel se...

La prière du Vendredi (Salât joumou’a)

Comme pour chaque effort, la récompense de la prière du vendredi est grande A ce sujet, le Prophète (sallAllahou ’alayhi wa salam) a dit : « Le Jour de Vendredi est de grande importance, le meilleur...

Gélatine de porc Islam : qu'en est-il des bonbons Haribo ?

Pour simplifier les obligations alimentaires, il est important de retenir que tout est halal sauf ce qui est par nature haram, c’est-à-dire illicite (porc, alcool), ou qui contient un composant qui rend haram (une certaine...

Invocations et Douaas après la prière

Le Dhikr (à traduire en français par l’évocation d’Allah soubhanou wa ta’ala) est largement recommandé puisqu’il s’agit d’une pratique exécutée par Notre Prophète Muhammad (sallAllahou 'alayhi wa salam) après ses prières. Voici les invocations à faire...